Wiccan Domhanda

AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Qu'est-ce que le Palo Mayombé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana


avatar

Genre : Féminin Scorpion Messages : 1101
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Dans le Temple sacré

MessageSujet: Qu'est-ce que le Palo Mayombé ?   Sam 2 Aoû 2014 - 20:51

Qu'est-ce que le Palo Mayombé ?


On l'appelle aussi "La Paleria", le mot palo signifie arbre en espagnol. L’origine de la religion du palo est la croyance africaine selon laquelle le monde est habité par des esprits qui vivent dans les arbres sacrés.
Le palo est l’une des religions africaines qui se sont répandues dans l’Amérique centrale et les Caraïbes à travers les esclaves avec un mélange de chamanisme africain, de spiritisme, de catholicisme et de magie.
Un prêtre qui a été initié dans une règle de palo, est appélé palero et palera s’il s’agit d’une femme. Le palero reçoit aussi le nom de Tata (père) et la palera le nom de Yaya (mère). Dans les deux cas, ils doivent posséder des profondes connaissances de magie et de divination.
La personne qui prétend être initiée, doit réaliser une consultation spirituelle afin de déterminer si elle est acceptée par les esprits. Les cérémonies d’initiation, appelées rayamiento entraînent un engagement magique et religieux de respect et de responsabilité. La personne ainsi initiée devient un nguey ou ngueyo, qui est l’équivalent de l’iyawo de la santeria. Le nguey est initié par un parrain et une marraine, comme dans la santeria, et les cérémonies d’initiation sont également secrètes.
L’homosexualité est interdite et c’est un motif de refus d’appartenance à une communauté de palo.

Le temple consacré d’un palero ou palera, s’appelle munanso. Seulement les paleros qui ont complété leur initiation et qui possèdent une nganga, peuvent ouvrir un munanso ou temple.
La plupart des traditions du palo sont transmises de façon orale et les prêtres sont chargés de les transmettre aux initiés. A l’intérieur d’un munanso, on doit tenir compte de la hiérarchie des esprits :

les mpungos : les puissants esprits ancestrales équivalents des orishas de la santeria,
les nkita : les esprits élémentaires de la nature qui habitent dans les arbres, l’eau, etc,
les nkisi : les objets habités ou influencés par l’âme d’un défunt qui de son propre gré a décidé, après sa mort, de prendre une nouvelle forme. Ces objets possèdent des pouvoirs magiques. Le terme nkisi désigne aussi bien l’esprit que l’objet matériel.

L’outil fondamental du palo est la prenda ou nganga. La prenda est un chaudron en fer, consacré, qui contient l’esprit du guide de la personne initiée. La prenda contient aussi un grand nombre d’ingrédients qui facilitent la communion avec les esprits, comme par exemple, des os, de la terre pour les esprits des morts, des morceaux d’arbre (du palo), des herbes sacrées, etc.

Ces éléments ont toujours été associés à l’obscurité et au mal, mais en fait, ce sont des éléments de pratiques chamaniques très anciennes. Le but d’un grand nombre des pratiques du palo est de canaliser le pouvoir des esprits afin d’exaucer des vœux matériels et spirituels à travers des sacrifices, des offrandes et la pratique de la magie.
On ne connaît pas le nombre de croyants ni de pratiquants de la règle de palo dans le monde mais on sait qu’elle est très pratiquée à Cuba, au Brésil et aux Etats Unis. Il y a différentes règles de palo, chacune avec ses propres branches. Les règles les plus connues sont : mayombe, brillumba et kimbisa.

Le palo mayombe ou palo monte fut, probablement, la première règle de palo établie à Cuba. Dans le palo mayombe on travaille avec les énergies du nfumbe (l’esprit d’un mort) et l’on utilise deux ngangas : l’une pour faire le bien et l’autre pour faire le mal. C’est une règle traditionnelle et conservatrice.

Le palo brillumba, est la règle de palo la plus courante et elle naît du palo mayombe. Le mot brillumba procède du mot congolais krillumba qui signifie « crâne ». Les ngangas de la règle brillumba contiennent des os et l’on travaille avec différentes ngangas qui contiennent un nfumbe (l’esprit d’un mort) et des mpungos (des divinités). Les mpungos sont les équivalents Congos des orishas Yorubas.

Le palo kimbisa est la règle de palo la plus syncrétisée et réunit des éléments de toutes les croyances et religions cubaines. L’ordre kimbisa del Santo Cristo del Buen Viaje, développée par le tata Andrés Facundo Cristo de los Dolores Petit, est la première religion complètement cubaine. Le mot kimbisa ou kimbiza signifie « grand prêtre du royaume Congo ». On dit que cette règle de palo fut amenée à Cuba par les esclaves Congos et probablement elle est la descendante des sociétés secrètes Kimpasi d’Afrique.

La règle de palo kimbisa utilise uniquement des ngangas pour faire le bien.


Source : Santeria
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Qu'est-ce que le Palo Mayombé ?   Sam 2 Aoû 2014 - 21:28

très intéressante comme tradition
Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'est-ce que le Palo Mayombé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'est-ce que le Palo Mayombé ?
» Le Palo Santo
» [ITALIE] L'héraldique ... italienne - Vocabulaire
» USA : une école sans pc ni télé, dans la Silicon Valley, pour 20 000$ par an.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wiccan Domhanda :: LES MYTHOLOGIES ET TRADITIONS PAÏENNES :: Spiritualité Africaine et Afro-Caribéenne :: El Palo Mayombe-