Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    Aleister Crowley

    Admin
    Admin


    Genre : Féminin Age : 39
    Scorpion Date d'inscription : 11/08/2013
    Messages : 1066
    Localisation : Dans le Temple sacré

    Aleister Crowley Empty Aleister Crowley

    Message par Admin le Jeu 7 Aoû 2014 - 18:49

    ALEISTER CROWLEY

    Aleister Crowley Crowle10
    Une famille puritaine

    Edward Alexander Crowley, dit Aleister, naquit le 12 octobre 1875 à Leamington Spa dans le Warwickshire (Angleterre) et décéda à Hastings en 1947 (il fut incinéré à Brighton le 5 décembre). Son père, Edward Crowley, était le riche propriétaire d'une compagnie de brasseries et la famille vivait très à l'aise.

    Ses parents appartenaient à la secte très puritaine des Darbystes, et le jeune homme dut assister durant toute son enfance aux interminables prières et lectures de la Bible avant chaque repas. La légende familiale affirme qu'excédée par son caractère indomptable et indépendant, sa mère surnomma son fils Edward "The Beast" (La Bête), par allusion à l'Apocalypse, - surnom qu'Aleister conservera avec fierté.

    A la mort de son père, Aleister Crowley avait onze ans et sa mère, déménagea à Londres. Elle mit l'adolescent en tutelle chez son frère, T.B. Bishop. L'enfant fit de bonnes mais sévères études dans une école dirigée par les Darbystes, dont les méthodes rigoristes meurtrirent la sensibilité de l'adolescent, lui faisant prendre le christianisme en horreur pour le restant de sa vie. Il acheva brillamment son cursus scolaire au très célèbre «Trinity College» de Cambridge, s'y adonnant déjà secrètement aux sciences occultes et en particulier à l'alchimie.

    A sa majorité, il hérita d'une confortable fortune qui lui permit de vivre à sa guise, en dilettante, sans avoir de comptes à rendre à personne.

    Jeune homme fortuné, il mena une vie de dandy lettré, de séducteur élégant et dépravé. A la recherche de la "femme écarlate" (scarlet woman) qu'il nomme "Babalon", en souvenir de la «prostituée de Babylone» de l'Apocalypse _ présente dans le système mystique de "Thelema" (concept sous lequel il agit sous le principe du "Fay ce que vouldras" tiré de son recueil "Livre de la Loi")

    Il voyagea beaucoup pour son plaisir, son goût pour l'occulte et la découverte des mystères exotiques. Sportif, il se passionna pour l'alpinisme. Au hasard de ses escapades, il s'initia à toutes sortes de rites orgiaques et adhéra à plusieurs sociétés secrètes. En 1896, il fréquenta l'Église Celtique qui prétendait être l'héritière de Joseph d'Arimathie, dont une légende voulait qu'il ait apporté le Graal à Avalon Glastonbury.

    En 1897, souhaitant faire carrière dans la diplomatie, Aleister partit pour Saint-Petersbourg. Curieux de tout, il visita palais et monastères, églises et bordels. En Russie, il fit la connaissance d'un moine de 33 ans, Gregori Raspoutine, membre de la confrérie des «Hommes de Dieu», les fameux «Khlisty». Crowley raconte que le starets l'impressionna par son charisme et qu'il en apprit les rudiments de l'«art magick».

    En 1898, à l'âge de 23 ans, le mage adhéra à la Golden Dawn (Aube dorée), société initiatique secrète rosicrucienne, dont il assimila l'enseignement de magie opérative et dont il gravit rapidement les degrés. Il y fut reçu sous le nom de Perdurabo (je persévérerai).

    Aleister Crowley Bolesk10

    Sa demeure londonienne, Boleskine House, devint un haut lieu ésotérique à la mode, fréquenté par la gentry.

    Touche-à-tout, il s'exerça à la peinture, à la poésie, se proclama devin, astrologue, écrivain, mage, aventurier mystique.

    En 1899, partisan anglais de Don Carlos, prétendant au trône d'Espagne, il lui servit d'intermédiaire pour acquérir des armes.

    En 1902, au cours d'un voyage en Orient, il tenta l'escalade du Chogori (K2), second sommet de l'Himalaya, atteignant l'altitude fantastique pour l'époque de 6.500 mètres. Il parcourut la Chine et l'Inde d'où il ramena la pratique du Yoga, technique qu'il adapta à la magie cérémonielle occidentale. Un an après son mariage, (1903), il se rendit au Caire avec son épouse Rose Kelly. Au cours de ce voyage, Rose, être sensible et fragile un peu médium, eut une vision du dieu Rê Horakhty.

    Aleister Crowley Stelae10
    Stèle du prêtre AnkhéfenKhonsou qui présente des offrandes au Dieu Rê Horakhty

    Magie sexuelle

    A leur retour d'Égypte,Après avoir un temps hésité et douté de la réalité de la communication reçue au Caire en 1904, Aleister Crowley finit par accepter de publier le Livre de la Loi en 1909 écrit en 3 jours dicté par une entité du nom de Aiwass, tandis qu'il renouait avec son travail ésotérique et occulte.
    Il publia aussi son Liber qui révélait les clés interprétatives du tarot selon la Golden Dawn. Il se rendit dans le désert algérien en compagnie de Victor Benjamin Neuburg (en) (qui avait dansé dans la représentation des Mystères d'Éleusis montée par Crowley) avec qui il mit au point son système de « magie sexuelle » qu'il appela ensuite « Magick ».

    Il fonda à la même époque son propre ordre ésotérique, inspiré de la Golden Dawn, l'A.'.A. (Argentinum Astrum). Il se rapprocha de l'Ordo Templi Orientis de Theodor Reuss (en), une société ésotérique allemande qui pratiquait sa propre « magie sexuelle ». Aleister Crowley devint le maître de la branche britannique de cet ordre.

    Insolent, provocant, Crowley aimait que l'on parle de lui, en bien ou en mal. Il ne voyait pas le danger où le conduisaient ses fanfaronnades. «Il n'imaginait jamais pouvoir perdre. Il prétendait toujours que toute publicité était préférable à l'anonymat.»

    Pourtant, selon ses amis, l'Astrum Argentinum, était dans son esprit un phalanstère destiné à regrouper initiés, prophètes et visionnaires. Mage, occultiste et sataniste, il se proclame prophète de "la nouvelle loi" et du "nouvel éon", affirmant incarner la Bête de l'Apocalypse 666.

    Aleister Crowley Aleist10
    Charmeur et provocateur

    A la fois charmeur et provocateur, Crowley suscita quelques amitiés fortes mais aussi de formidables inimités. Il possédait le don inné d'attirer les femmes qu'une fois conquises, il aimait (disait-on) à dévoyer au cours de cérémonies magiques et secrètes.

    Avide de publicité, le parfum de scandale qu'il répandait autour de sa personne et de ses activités, dressa contre lui les journaux "convenables" dont les pamphlétaires s'en donnèrent à cœur joie.

    Ses écrits volontairement provocateurs tels «De ma tête de faucon je crève à coups de bec les yeux de Jésus alors qu'il pend à la croix» et ses poèmes pornographiques attirèrent sur sa personne les foudres de la critique bien-pensante.

    Aleister Crowley Crowle12
    Rose Kelly


    Ce que je veux je l'obtiens

    Mais, Crowley n'était pas qu'un amuseur de galerie. Il était aussi le théoricien et le chantre d'une magie nouvelle, à la fois blanche et noire, la Magick, magie qui selon lui devait libérer l'homme en lui permettant de canaliser sa volonté, sa volonté véritable (true will), en vue d'obtenir une fusion totale entre l'objet et le sujet. «Ce que je veux, je l'obtiens !» affirmait-il, «Vous aussi, le pouvez !»

    Le récit des turpitudes vraies ou supposées du mage faisait monter vertigineusement le tirage des gazettes où l'on parlait de lui et les folliculaires s'en donnèrent à cœur joie.

    Crowley espion ?

    En 1912, Theodor Reuss, haut gradé de la franc-maçonnerie germanique, fondateur de l'O.T.O. (Ordo Templi Orientis ou Ordre des Templiers d'Orient), intronisa Aleister Crowley à la tête de l'ordre en Angleterre. On a dit que, sous la couverture d'un grand maître de l'ésotérisme, Theodor Reuss, fut surtout un agent de renseignement très efficace qui enrôla Crowley. Ayant gravi tous les échelons de l'initiation de la Golden Dawn, il se proclama grand mage et troqua son prénom d'Edward pour celui d'Aleister.

    Anarchiste et marginal

    Vers la fin de la Grande Guerre, de retour des Etats-Unis en compagnie de Leah Hirsig sa conquête du moment, il s'installa avec elle à Cefalu en Sicile où ils fondèrent «L'Abbaye de Thélème», une université occulte où les deux amants et leurs amis donnèrent libre cours à leurs phantasmes. Le parfum de scandale et de provocation qui entoura cette fondation amena Mussolini et les autorités italiennes à expulser le mage et son amie. Sa réputation sulfureuse, ses proclamations insensées et ses continuels esclandres le firent chasser de partout même de l'accueillante Côte d'Azur où il avait squatté la mystérieuse Grotte de Falicon.

    Provocateur dans l'âme, il défendit tour à tour les drogués, les homosexuels, les lesbiennes, les disciples de Lucifer, les défroqués, les satanistes, les ivrognes, les assassins, s'attirant de la part des médias de nouvelles volées de bois vert. Son goût de la somptuosité et sa proverbiale générosité ainsi que, il faut bien le dire, le désordre de ses finances, finirent par ruiner en peu d'années le sulfureux dandy.

    La ruine

    L'entre-deux-guerres deviendra plus difficile pour le mage, et Crowley finit par être obligé de monnayer ses écrits, ses scandales et ses intrigues, se proclamant avec fierté de tous les vices et de toutes les perversions.

    Pourtant, sous cette façade d'histrion, Crowley, selon ses adeptes, était un mage sérieux, un véritable initié, possédant de véritables pouvoirs occultes.

    Kurt Seligmann, auteur du Miroir de la Magie, parlant de Crowley, dit : «Cet homme est sans doute le plus grand et le plus inquiétant, peut-être le seul magicien du XXe siècle occidental.»

    Dans ses dernières années, Aleister Crowley fit la connaissance de John Symonds (en) à qui il demanda de travailler à sa biographie à partir de ses notes. Le dernier disciple de Crowley fut Kenneth Grant. Les deux hommes furent ses exécuteurs testamentaires pour l'aspect littéraire. Ils travaillèrent ensemble à la biographie/autobiographie de Crowley. L'ouvrage est intitulé Autohagiography

    Installé dans une résidence hôtelière d'Hastings, il mourut le 1er décembre 1947 d'une crise cardiaque liée à une bronchite chronique due à sa forte consommation de drogues. Il était ruiné (sa « fortune » au décès est estimée à 18 £). Il fut incinéré à Brighton et ses cendres auraient été perdues.

    État supérieur de conscience

    Crowley étudia la magie de la musique et des couleurs permettant d'accéder à des états supérieurs de conscience; puis il s'intéressa aux ondes de forme, aux miroirs et tableaux magiques. Y allant de plus en plus fort pour épater la galerie et faire parler de lui, Crowley proclamait aussi qu'il était la réincarnation d'Edward Kelly, l'assistant de John Dee.

    Fils et successeur

    A la fin de la décennie, Crowley décida de se donner un successeur de sa propre chair. Ainsi, le 26 janvier 1930, une certaine Stella donna naissance à «Amado», Andrew Standish. Ce n'était pas son premier enfant naturel, mais sa légende prétend que celui-ci il le voulut vraiment, choisissant avec précaution la mère, l'heure et le lieu de sa conception, puis l'initiant personnellement durant sept années.

    Son penchant pour le vice et à la mystification médiatisés, son sens inné de la provocation en avaient fait l'un des personnages les plus sulfureux et les plus scandaleux de son temps.

    Quelques-uns de ses éclats restèrent célèbres.

    La publication de White Stains (Taches blanches) ouvrage dans lequel il faisait l'éloge de l'érotisme le plus effronté lui valut une démolition en règle par la presse britannique. Il répondit à ces critiques par une nouvelle provocation. Convoquant les journalistes chez Veronica Lind, sa maîtresse, il fit un speech sur la "misère sexuelle en Grande-Bretagne".

    A l'époque, son attitude libertaire, ses proclamations enflammées avaient encore de quoi scandaliser l'aristocratie et la bourgeoisie de la puritaine Angleterre. Exhibant ses scarlet women de rencontre dans les salons les plus huppés, il attirait sur lui la haine des douairières et les libelles sanglants des journalistes qui le surnommaient aimablement : «La Bête humaine», «L'Homme à pendre», «Le Roi de la dépravation», «Grande bête 666», «Porc universel», titres de gloire dont il se montrait très fier en rajoutant quelques autres, plus énigmatiques, dont il s'affubla lui-même en se présentant sous divers déguisements : Maître Thérion, Prince Chioa Khan, Comte Svaroff, Milord Boleskine.

    Aleister Crowley Crowle13
    Crowley "Magick"

    La Wicca

    De la rencontre entre Crowley et Gerald Brosseau Gardner, membre de L'O.TO. naquit The Book of Shadows (Livre des Ombres), qui devint la Bible de la Wicca .

    Un certain nombre de spécialistes estiment que la paternité du renouveau de la sorcellerie moderne appartient à Crowley plutôt qu'à Gardner, ce dernier se contentant de transcrire la pensée de son ami en la retouchant dans sa forme. Mais la controverse demeure entière.



    Source : Source et magie / Wikipédia
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Nemesis le Jeu 7 Aoû 2014 - 20:48

    Merci pour cet article!^^ J'ai beaucoup d'admiration pour cet homme et son excentricité.
    avatar
    Invité
    Invité

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Invité le Ven 8 Aoû 2014 - 16:56

    Un personnage qui restera enveloppé de mystères...
    Admin
    Admin


    Genre : Féminin Age : 39
    Scorpion Date d'inscription : 11/08/2013
    Messages : 1066
    Localisation : Dans le Temple sacré

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Admin le Ven 8 Aoû 2014 - 17:54

    Je ne suis pas "fan" de lui pour ainsi dire.... mais il a le mérite d'être atypique dans sa forme de recherche spirituelle, et même si la forme est quelque peu (pour ne pas dire beaucoup) excentrique, le fond de ses idées est assez intéressant - si bien sur on enlève tout ce folklore dont il aimait s'affubler...
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Nemesis le Sam 9 Aoû 2014 - 13:23

    Oui, que l'on aime ou pas cet homme, il est incontournable pour l'histoire contemporaine de la magie Smile.
    avatar
    Invité
    Invité

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Invité le Mar 26 Aoû 2014 - 11:06

    Comme Diane, je ne suis pas "fan" de cet homme mais il est vrai qu'il est incontournable pour l'histoire de la magie.

    Il ne faut pas oublier qu'il à influencé Gerald Gardner sur de nombreuse chose dans l'Art de la Magie. Smile
    avatar
    Invité
    Invité

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Invité le Mar 3 Fév 2015 - 17:57

    Je n'ai jamais su quoi penser de lui, il me fascine dans un sens et m'agace dans l'autre....
    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Moriñwé le Dim 8 Fév 2015 - 6:21

    Ça m a l air d être quelqu un qui devait avoir un sacré ego: il écrit un livre "dicté par une entité", il se proclame "prophète de la nouvelle loi", il est "la bête de l apocalypse". Ça va les chevilles?
    avatar
    Invité
    Invité

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Invité le Dim 8 Fév 2015 - 12:05

    Bah c'est Crowley quoi ! Razz
    Gardner était un peu pareil Twisted Evil
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Nemesis le Dim 8 Fév 2015 - 13:44

    C'est clair!^^ Je ne vois que peu de différence.

    Contenu sponsorisé

    Aleister Crowley Empty Re: Aleister Crowley

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 21 Juil 2019 - 6:24