Wiccan Domhanda

AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Mythes des Indiens d’Amérique du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liha


avatar

Genre : Féminin Poissons Messages : 104
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 44
Localisation : 26

MessageSujet: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   Dim 19 Avr 2015 - 17:29

Quelques informations intéressantes sur les mythes des civilisations amérindiennes d'Amérique du nord. Ils ne concernent pas que les Apaches. Mais il n'y a pas de section moins "spécialisée" et qui concernerait toutes les grandes nations amérindiennes d'Amérique du Nord. Smile




"Mythes des Indiens d’Amérique du Nord
 

- Les mythes de la création

La plupart des Amérindiens attribuent la conception de l'univers, si ce n'est sa fabrication, à un être suprême ou Grand Esprit appelé Gitchi Manitou chez les Algonkins et Wakan Tanka chez les Lakota. Bien que celui-ci soit profondément vénéré, c'est cependant un être trop discret ou suffisamment effacé pour que l'on puisse le considérer comme une personnalité distincte. Son rôle dans les mythes ne consiste souvent qu'à créer des personnages mieux définis, comme Mère Terre et Père Ciel, ou bien Soleil et Lune, divinités largement répandues et assumant les actes de création ultérieurs tandis que lui-même s'isole aux cieux. Ces personnages contribuent parfois également à la création des êtres humains.
La plupart des récits de création font intervenir des figures animales au nombre des divinités actives : dans diverses régions de l'Ouest, par exemple, Araignée a tissé une toile qui est devenue la terre. Mais le mythe de création de loin le plus fréquent est celui d'Oiseau Plongeon, créature souvent inférieure qui plongea au fond de la mer primordiale pour en rapporter de la boue ; celle-ci s'est ensuite épaissie pour former la terre. Le monde est souvent décrit comme posé sur le dos d'une tortue, représentation commune aux mythologies des régions des forêts de l'Est. Comme les mythes du déluge qui apparaissent dans nombre de récits de création, ce type de mythe a son parallèle en Eurasie, ce qui laisserait supposer une migration de l'Est vers l'Ouest.
La création du premier peuple est généralement attribuée à une ou plusieurs divinités impliquées dans la création du monde.
Les Pawnee expliquent par exemple comment leur divinité primordiale, Tirawa (l'Arche du Paradis), ordonna aux dieux Soleil et Lune de s'accoupler pour créer le premier homme, tandis qu'Etoile du Matin et Etoile du Soir devaient créer la première femme.
Chez certains peuples du Sud-ouest, la divinité suprême a créé les dieux Mère Terre et Père Ciel qui, à leur tour, s'unirent pour créer les premiers êtres vivants, dont les hommes.
Selon les Hopi, des divinités jumelles créèrent d'abord les animaux puis modelèrent dans l'argile les humains avant de leur insuffler la vie en exécutant un chant rituel.
Selon les Iroquois et les Hurons des régions boisées de l'Est, le premier ancêtre humain fut une femme, Aataensic, issue du peuple du Ciel composé de divinités venues sur terre.
Les Navajos croient également que les êtres humains descendent d'un ancêtre féminin.
Pour les peuples organisés en sociétés de type agraire tels que les Pueblo et certains peuples des plaines, l'apparition des êtres humains, des animaux et des végétaux est due à la Terre, décrite comme une mère toute puissante, fertile et nourricière.
Tous les récits incluent un enseignement moral. Les manquements des hommes les ont condamnés à périr dans les mondes inférieurs. Les rares survivants continuèrent donc leur route vers le haut, jusqu'au point d'émergence qui les vit se disperser pour peupler la surface de la terre.
En fonction du lieu de narration du mythe, le peuple est dirigé vers le haut soit par Mère Maïs ou par Femme Araignée (divinités représentant toutes deux la terre), soit par des dieux jumeaux, ou parfois encore par un héros.




- Les mythes des plaines

Les peuples des plaines ont donné au monde l'image traditionnelle du mode de vie des Indiens d'Amérique du Nord.
Ces guerriers nomades vivaient dans des campements de tipis, et chassaient le gros gibier, notamment les gigantesques troupeaux de bisons dont ils suivaient les migrations à travers les vastes prairies qui s'étendaient du Canada au sud du Texas.
Le style de vie de ces peuples connut son apogée durant les deux siècles qui suivirent l'introduction du cheval par les Espagnols vers l'an 1600, avant de subir un déclin inéluctable au cours du XIXe siècle à mesure que les colons européens les repoussaient inexorablement vers l’ouest et que les bisons étaient chassés jusqu'à leur quasi-disparition.
Plusieurs mythes des plaines présentent des caractéristiques communes avec ceux des régions boisées de l'Est, car un certain nombre de peuples, comme les Cheyennes, émigrèrent de l'Est sous la pression des premiers colons européens.
Comme dans les régions boisées, la croyance en un Grand Esprit, tout puissant et lointain, est largement répandue. Celui-ci est désigné sous divers noms, par exemple Wakan Tanka (Grand Mystère) chez les Lakota et Tirawa chez les Pawnee.
Son pouvoir se manifeste par l'intermédiaire de plusieurs dieux fondamentaux, en particulier Soleil, Lune, Etoile du Matin, Vent et Oiseau Tonnerre.
La mythologie des plaines reflète les caractéristiques d'un paysage uniforme dominé par la vaste étendue du ciel. Le pouvoir du soleil était reconnu par l'exécution de la danse du Soleil. Particulièrement puissante, Etoile du Matin est figurée sous les traits d'un jeune homme répandant la vie sur terre.
De nombreux mythes décrivent la rencontre d'ancêtres humains avec des esprits leur dispensant des connaissances pour chasser et survivre, et certains récits rendent compte de l'origine d'objets rituels fondamentaux, comme le paquet-médecine du chaman ou les calumets sacrés.
Les tricksters, qui font également l'objet de maintes légendes, sont souvent appelés Vieil Homme Coyote ou Araignée (Inktomi) chez les Lakota.




- L’Oiseau Tonnerre

L’esprit de Tonnerre se manifeste sur terre sous l'aspect de l’Oiseau Tonnerre. Les yeux ou le bec de cette énorme créature semblable à un aigle lancent des éclairs, tandis que le battement de ses ailes se fait entendre dans les coups de tonnerre. On lui attribue un terrifiant pouvoir, à la fois créateur et destructeur.
Chez les Lakota, Wakinyan, l'Oiseau Tonnerre, est un dieu auxiliaire, une manifestation de l'être suprême auquel on voue un culte important fondé sur la rencontre personnelle avec celui-ci.
Pour les Iroquois, il revêt une forme humaine sous les traits de Hino, l'Esprit Tonnerre gardien du ciel.
Sur la côte nord-ouest, Oiseau Tonnerre, un des principaux dieux du Ciel, est si gigantesque qu'il est capable d'emporter dans ses serres les baleines qu'il chasse. Les peuples de l'Ouest croient qu'il existe 4 Oiseaux Tonnerre, un pour chaque côté du monde. Dans cette aire culturelle, comme dans les autres, Oiseau Tonnerre mène une lutte incessante contre les esprits malveillants ou les serpents du Monde Souterrain tels que la panthère sous-marine. Leurs combats provoquent les phénomènes naturels les plus violents, tremblements de terre, inondations et autres ouragans.
Les Indiens d’Amérique croient que tout ce qui est frappé par l'éclair de l'Oiseau Tonnerre exerce un pouvoir spirituel particulier, qui doit être évité ou vénéré en fonction des traditions locales.




- Les Tricksters

Les héros civilisateurs de la mythologie d'Amérique du Nord peuvent se comporter en tricksters, génies malicieux, utilisant la ruse et la dissimulation pour voler le feu, narguer les monstres ou faire des farces aux dépens d'autrui.
De nombreux peuples ont développé des récits relatifs aux tricksters en un groupe de mythes spécifique; dans certaines aires culturelles, comme sur la côte nord-ouest, le héros civilisateur et le trickster sont parfois considérés comme des êtres distincts.
Ces mythes, qui laissent au narrateur une grande liberté, sont les récits les plus répandus et les plus populaires chez les Amérindiens.
Un personnage, Lapin, le trickster du Sud-est, est passé dans le folklore américain moderne sous le nom de Brer Rabbit après que les esclaves noirs originaires de l’ouest de l'Afrique l'eurent amalgamé à leur propre trickster Lapin.
Le trickster étant généralement identique au héros civilisateur, il porte souvent le même nom : Grand Lièvre, Wisakedjak (Whyshey Jack), Menebuch, Nanabush, Nanabozo ou Glooskap dans les régions boisées, Lapin dans le Sud-est, Coyote dans les plaines et à l'Ouest, Araignée dans quelques régions des plaines, et Corbeau, Geai Bleu ou Vison sur la côte nord-ouest.
Malgré la diversité de ses traits, le trickster présente des caractéristiques comparables à travers tout le continent.
Ce peut être un astucieux plaisantin ou un destructeur, se prenant généralement à ses propres pièges, finissant blessé, voire mort, pour se relever à nouveau, apparemment sans retirer la moindre sagesse de ses expériences. Parfois totalement irrévérencieux ou stupides, les actes du trickster soulignent, sur un mode plaisant, l'importance des règles morales et des limites. De nombreux récits sont extrêmement triviaux.
Le double rôle du personnage, à la fois héros civilisateur et trickster, est parfois présent dans le même récit, tel le mythe de Corbeau volant les corps célestes. Un mythe algonkin décrit comment Glooskap fut le premier à rapporter l'été aux terres septentrionales gelées.

"Corbeau était bien solitaire. Un jour, alors qu’il allait et venait sur la grande plage, il se sentit très triste. A l’exception des arbres, de la lune, du soleil et de quelques animaux, le monde était vide. Son cœur aspirait à la compagnie d’autres créatures. Soudain, une grosse praire émergea du sable en émettant un inquiétant glouglou. Corbeau regarda et écouta très attentivement, tandis que la praire s’ouvrait lentement. Il eut bientôt la surprise et la joie de voir sortir de la coquille de minuscules êtres humains. Tous parlaient et souriaient en se débarrassant du sable qu’ils avaient sur la peau. Hommes, femmes et enfants se dispersèrent sur toute l’île. Corbeau fut heureux et fier de son œuvre. Il se mit à chanter une très belle mélodie pour exprimer sa joie et saluer l’arrivée des nouveaux venus. Grâce à lui, les premiers hommes étaient venus au monde." (Côte Nord-Ouest)




- Le culte de l’aigle

Un jour, les oiseaux se réunirent afin de désigner celui d'entre eux qui volait le plus haut. Le concours commença. Certains s'élevèrent très vite mais furent aussi vite épuisés par leur effort et dépassés par d'autres plus puissants qu'eux. Puis vint l'aigle, et il les surpassa tous. Il allait fièrement proclamer partout sa victoire lorsque, quittant le dos du rapace, le minuscule oiseau qui s'y était jusque-là caché, une linotte grise, prit à son tour son essor, sans que nul n'ait deviné le subterfuge, et parvint sans peine beaucoup plus haut !
Pour briser le sortilège de son rival, Shawondasee, haletant, souffla comme il put et, le ciel fut envahi de fils d'argent. Mais lorsque ceux-ci se dissipèrent, la belle avait disparu et, avec elle les mille graines finement ailées qui couronnent les fleurs du pissenlit de la prairie !
Quand l'assemblée tint son conseil pour rendre sa sentence, elle s'accorda pour attribuer la victoire à l'aigle. En effet, il était, d'entre tous, celui qui s'était le plus rapproché du soleil et le seul, de surcroît, à avoir réussi cet exploit en portant sur son dos la linotte...
Nul, à compter de ce jour, ne douta que l'aigle était à la fois le plus courageux et le plus fort des guerriers. C'est pourquoi ses plumes sont le signe le plus respectable qu'un chef valeureux puisse s'enorgueillir de porter."


La source : http://compilhistoire.pagesperso-orange.fr/amerindiens.htm#XI1



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   Dim 19 Avr 2015 - 18:29

Merci pour cet article très intéressant !
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis


avatar

Genre : Masculin Poissons Messages : 6785
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   Dim 19 Avr 2015 - 21:42

Merci pour cet article. Smile Je ne connaissais pas ces mythes.
Revenir en haut Aller en bas
Liha


avatar

Genre : Féminin Poissons Messages : 104
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 44
Localisation : 26

MessageSujet: Re: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   Dim 19 Avr 2015 - 23:32

De rien, j'avoue m’intéresser fortement à ces civilisations d'Amérique du nord, leurs mythes, leurs cultures. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Herzen


avatar

Genre : Féminin Scorpion Messages : 1495
Date d'inscription : 10/02/2014
Age : 24
Localisation : Seine-et-Marne

MessageSujet: Re: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   Lun 20 Avr 2015 - 9:17

Merci beaucoup pour toutes ces informations, j'aime énormément les civilisations d'Amerique du nord; il faudrait que je prenne le temps de m'y intéresser un peu plus.

_________________
. http://herzenpath.blogspot.fr/ .
Revenir en haut Aller en bas
http://HerzenPath.tumblr.com/
Olwun


avatar

Genre : Féminin Taureau Messages : 55
Date d'inscription : 26/08/2016
Age : 21
Localisation : Forêt d'Alsace

MessageSujet: Re: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   Ven 9 Sep 2016 - 17:35

Merci tout cela est très intéressant !

En revanche, je suis peut être bête ou fatiguée mais je suis la seule à ne pas avoir compris ce passage du culte de l'aigle ? :O

" Pour briser le sortilège de son rival, Shawondasee, haletant, souffla comme il put et, le ciel fut envahi de fils d'argent. Mais lorsque ceux-ci se dissipèrent, la belle avait disparu et, avec elle les mille graines finement ailées qui couronnent les fleurs du pissenlit de la prairie !"

Replacé dans son contexte, je comprends vraiment rien !
Revenir en haut Aller en bas
http://wildmoonschild.wordpress.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mythes des Indiens d’Amérique du Nord   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mythes des Indiens d’Amérique du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mythes des Indiens d’Amérique du Nord
» Citations des indiens d'amérique
» L'Amérique du Nord et son Pélican
» Le génocide des Indiens d’Amérique
» Les 10 commandements des indiens d'Amérique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wiccan Domhanda :: LES MYTHOLOGIES ET TRADITIONS PAÏENNES :: Civilisations Amérindiennes :: La Civilisation Apache-