Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Iridesce
    Iridesce

    Genre : Féminin Age : 35
    Capricorne Date d'inscription : 01/02/2015
    Messages : 91
    Localisation : France

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Iridesce le Jeu 19 Nov 2015 - 6:07

    Traduit il y a bien longtemps et tout juste retrouvé... C'est malheureusement d'actualité.

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ?
    Juillet 2005
    (c) Starhawk, sur belief.net
    Traduction Iridesce.


    Après les attentats terroristes sur un bus et plusieurs stations de métro à Londres, tuant plus de 50 personnes, le premier ministre britannique Tony Blair a déclaré qu'il fallait éradiquer "l'idéologie du mal" représentée par ces explosions.

    Le mal est un concept que les Païens essayent d'éviter. Notre théologie, ou plutôt, théalogie, nous enseigne que le sombre et le clair, la vie et la mort, la création et la destruction existent en équilibre, et que sectionner ou condamner un de ces aspects nous mène droit au déséquilibre, qui nous mène droit à son tour vers la cruauté et l'horreur. Nous pourrions dire que la phrase simpliste "Ils sont mauvais ; nous sommes bons" nous amène à son corollaire : "Nous avons une justification pour les détruire en usant de tous les moyens à disposition". Ce qui est l'idéologie même qui motive les poseurs de bombes, un mode de pensée qui a conduit aux pires atrocités durant l'histoire de l'humanité.

    Mais si nous rejetons le concept de "mal", comment répondre à ces actes horribles ? Y'a-t'il une réponse spécifiquement païenne à une telle violence ? Il n'y a pas d'autorité centrale du Paganisme, pas de bulles d'un Saint Père païen pour nous donner des directives à suivre, pas d'autorité rabbinique pour nous dire qui a et qui n'a pas le droit d'interpréter tout cela pour nous. Nous n'avons pas de saintes écritures à interpréter non plus. En tant que païens, nous sommes notre seule autorité spirituelle individuelle, chacun avec notre propre connexion à la Déesse.

    Forte de cette autorité-là, j'offre une réponse païenne à ces attentats. Nous n'avons pas de Bible ni de liste de commandements numérotés, mais nous avons la nature en tant qu'enseignante, et un ensemble de principes éthiques qui mettent en valeur la vie, l'équilibre, et l'interconnexion. Nous ressentons une horreur immédiate, intuitive, face au fait de prendre des vies, face au caractère arbitraire de ces morts. Mourir parce que j'ai choisi de m'enrôler parmi les militaires, ou en prenant un risque particulier, ou même parce que je me suis fait un ennemi en particulier, possède au moins un semblant de cause et de conséquence.

    Mourir parce que je me suis arrêtée pour acheter le journal ou parce que je suis montée dans le mauvais train semble viscéralement injuste et dénué de sens.

    Pourtant les attaques terroristes ne sont pas dénuées de sens, ce n'est pas de la "violence aveugle". Elles font partie d'une stratégie bien pensée, et souvent suivie par ceux qui n'ont pas l'avantage du nombre ou des armes pour mettre en place un assaut militaire direct. Elles ne sont pas l'apanage d'un seul peuple ou d'une seule religion, ici en l'occurrence les Arabes ou les Musulmans, même si certaines formes de racisme diront le contraire. Des tactiques similaires ont été utilisées par les Irlandais durant leurs luttes pour l'indépendance, par les Basques, pas les mouvements indépendentistes israëliens qui ont fait sauter l'hôtel du Roi David à Jérusalem dans les années 1940, et par bien d'autres groupes à travers l'Histoire.

    Si une force combattante ne peut pas tirer ouvertement sur l'armée britannique ou sur les militaires des USA, elle peut toujours frapper la population civile, et blesser l'ennemi de cette manière-là.

    Nous rejetons et condamnons légitimement ces tactiques. La mort est en effet une partie de la vie, mais l'infliger de force aux autres brise le tissu de l'interconnexion, agresse le sacré incarné en chacun de nous.

    Mais lorsque nous condamnons la volonté de tuer autrui dans le but d'arriver à ses propres objectifs, il nous faut aussi reconnaître que cette volonté est très répandue. Quelle "idéologie du mal" a motivé Tony Blair à se joindre aux USA dans une guerre en Irak qui a tué des dizaines et peut-être des centaines de milliers de civils, uniquement coupables d'être nés dans le mauvais pays à la mauvaise époque ? Je lui saurais gré de m'expliquer pourquoi, s'il est mauvais de tuer des civils dans un bus ou dans les lignes de métro de Londres, il est totalement acceptable d'en tuer en bombardant des villes ? Pourquoi des actes seraient-ils "mauvais" lorsqu'ils sont commis par un petit groupe d'extrémistes, et "bons, d'une haute valeur morale" lorsque c'est l'armée et les gouvernements qui les commettent ? La volonté de sacrifier les autres pour son propre bien ne se limite pas à la guerre ; cela fait aussi partie du contexte de violence endémique cousu dans notre système politique et économique actuel. Six millions d'enfants meurent chaque année des directives qu'impose le Fonds Monétaire International aux pays du Tiers Monde, et qui résultent en un manque d'accès aux soins médicaux ou à l'eau potable. Dans mon voisinage, des jeunes hommes se tuent dans des guerres de gangs et de trafiquants de drogue, nées du désespoir. L'intégrité même du climat terrestre et la perpétuation des systèmes permettant la vie sont en danger, et les efforts faits pour attirer l'attention sur ces problèmes sont délibérément sabotés par quelques uns qui défendent leurs propres intérêts économiques.

    Et pendant que ces tueries constantes ont lieu, on nous distrait et on nous insensibilise. Allumez la télévision n'importe quel soir de la semaine, et constatez à quel point nos imaginaires sont colonisés par la violence. Des émissions mettant en scène criminels et voleurs, policiers, scènes de batailles, défilent sans fin sur l'écran, remplissant notre vision intérieure d'images de massacres, de corps démembrés et de sang, comme si nous pouvions uniquement être divertis par de la souffrance infligée avec le plus grand sadisme, et par des drames répétés à l'envi dans lesquels "quelqu'un d'autre meurt, et moi je survis".

    Nous devrions être choqués et horrifié par les attentats. Nos coeurs vont vers les victimes et leurs proches avec chagrin et compassion.

    Mais nous devrions aussi être choqués et horrifiés par le plus large contexte de violence dans lequel ils prennent place. Qu'est-ce qui se passerait, comment le monde changerait-il, si nos coeurs allaient avec compassion vers les enfants d'Irak, d'Afrique, des favelas du Brésil, de la vieille ville de Los Angeles ? Si nous étions aussi prompts à condamner ceux qui perpétuent des violences économiques que nous le sommes à condamner les poseurs de bombes ? Si nous étions tout aussi horrifiés par les compagnies pétrolières qui cherchent à supprimer les voix des activistes écologiques que par les tueurs fous dotés d'armes à feu ?

    Une réponse païenne à la violence pourrait être de dire qu'il y a bien assez de mort et de drame inhérents dans la nature même, dans le cours de la vie et dans les changements de saisons, dans la course du cougar qui poursuit le chevreuil. N'en rajoutons pas. En tant qu'être humains, nous sommes sur terre avec la capacité de développer des choses qui ne sont pas à la portée du cougar : compassion, gratitude, appréciation consciente de la beauté et du mystère de la vie, émerveillement. Arrêtons de nous tuer les uns les autres, et continuons à explorer ces choses-là.

    Je voudrais vivre dans un monde dans lequel je peux prendre le bus sans craindre qu'il explose, à Londres, New York ou Tel Aviv. Je voudrais vivre dans un monde dans lequel un enfant de n'importe quel pays peut aller au lit sans s'inquiéter d'être potentiellement tué par des bombes, de voir sa maison rasée par des bulldozers et des tanks au matin, ou que sa famille n'ait plus rien à manger le lendemain.

    Nous sommes tous interconnectés. Peut-être que cette simple vérité païenne peut nous conduire à rejeter le meurtre de la liste des moyens par lesquels on peut résoudre les conflits inter-personnels. Que ces meurtres soient commis par des groupes d'opposition ou par l'état lui-même, ou par l'injustice et la rudesse d'un système économique. Nous faisons tous partie du cercle de la vie. Cette compréhension doit nous conduire à créer un monde dans lequel le tissu de la vie est chéri, estimé, tant à titre individuel que global, et où la violence est transformée par l'amour.

    -------------------------------------------------------------------------------------

    Publié pour la première fois sur internet sur belief.net, Juillet 2005.
    Copyright (c) 2005 par Starhawk. Tous droits réservés.
    Ce copyright protège les droits de Starhawk en vue d'une potentielle publication future de son travail. Les groupes bénévoles, d'enseignement, ou d'activisme, peuvent faire circuler cet essai, ( le mailer, l'imprimer, le traduire, le poster ou le reproduire ) pour des utilisations non commerciales uniquement. S'il vous plaît, ne changez rien de ce texte sans permission. Et laissez cette notice d'accompagnement avec lui.
    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Nemesis le Jeu 19 Nov 2015 - 20:17

    Merci pour ce texte que j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire. Ça reprend vraiment ma façon de penser, moi qui ne crois pas au bien ou au mal. C'est très intéressant à lire. Smile
    Denver
    Denver

    Genre : Masculin Age : 28
    Scorpion Date d'inscription : 25/09/2014
    Messages : 56
    Localisation : Rennes - Nantes

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Denver le Ven 29 Jan 2016 - 19:48

    Je n'avais pas encore vu ce texte. En effet, vraiment très intéressant et malheureusement encore d'actualité. Il est vrai que la violence mène à la violence et ainsi de suite.
    Triste de voir qu'un texte écrit il y a 10 ans s'inscrit toujours autant, si ce n'est plus (?), à notre contexte actuel.
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Sólríka le Sam 30 Jan 2016 - 9:49

    Le seul soucis que ce texte me pose est celui, encore et toujours, de la victimisation de celles et ceux qui prennent les armes. Sans vouloir donner de leçon ou juger, il me semble qu'il y a deux formes à regarder. La première est celle qui résulte d'un usage de la violence pour se faire entendre et crier à l'injustice subie. On le voit déjà à notre niveau individuel, au travail, dans la famille. Comment peut-il en être autrement au niveau macro?

    La deuxième est celle de celles et ceux qui prétextent l'injustice pour soulever des foules et imposer leur manière de voir les choses.

    A mon avis, il est dangereux de confondre les terroristes identitaires tels que les irlandais et les basques et les terroristes idéologiques, comme ce qu'ont pu faire les groupuscules communistes et ce que font aujourd'hui les islamistes.

    Selon ce que j'ai pu en déduire, il est difficile d'apporter une réponse à la deuxième forme, qui sous-tend le "je te tue ou bien tu me tues". Dans la première forme, des négociations, des compromis stoppent net la violence et les choses rentrent dans l'ordre progressivement. La preuve en est que les régions d'Irlande et du Pays Basque sont actuellement plutôt pacifiées.

    Dans la deuxième forme, le but est tout simplement de remplacer l'existant. Cela n'améliore la vie de personne, mais permet à certains de jouir de toutes les potentialités. Et à ces gens là, succéderont d'autres, etc.

    Donc, la question serait plutôt, celle de savoir comment briser ce cycle infernal? Comment aider l'humain à résister à la corruption? Comment trouver d'autres chemins pour se protéger et minimiser l'impact de la pression qui peut être exercée par celles et ceux qui ont la rage d'atteindre leurs buts? etc etc etc

    Car il est difficile de dire "non" à quelqu'un qui vous menace de vous tuer ou tuer vos enfants devant vous. Il est difficile de résister à la tentation d'accepter une somme d'argent qui parait conséquente, parce qu'elle permet d'apporter du confort ou juste une récompense (comme le bonbon quand on était petit et qu'on a été bien sage).

    C'est bien pour cela, que dans d'autres posts du forum, j'en suis venue à parler de remettre en question la manière d'éduquer les gosses. Tout commence par là...
    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Moriñwé le Sam 30 Jan 2016 - 11:26

    Tout en lisant ton écrit, Lilith, je pensais "éducation" et je vois qu'on en est venu à la même conclusion.

    Pour moi, l'idée est de ne pas victimiser ceux qui prennent les armes, mais de comprendre. Comprendre pourquoi ils en arrivent là, qu'est-ce qui serait à changer pour éviter que cela ne se reproduise. Mais pour cela, il faut travailler sur les racines du problème qui sont l'éducation, le manque de perspective dans l'avenir pour certaines personnes et jeunes, l'enclavement de certains quartiers qui entretiennent une misère sociale et économique. Pour moi, les politiques actuelles ne font que s'attaquer aux branches, aux symptômes. On est toujours et encore dans la répression et pas dans la prévention.

    Après, je plains ceux qui suivent la voie du terrorisme mais ils ont engagé aussi leur responsabilité et ils devront en assumer les conséquences.

    Je pense que la Wicca apporte cette façon de voir les choses. Comprendre, prévenir mais rappeler également la part de responsabilité qui nous incombe. Je suis totalement en phase avec le texte de Starhawk.

    Merci beaucoup Iridesce pour la traduction!
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Nemesis le Sam 30 Jan 2016 - 16:39

    Pour moi il n'y a pas de différence entre le communisme, l'islam, le nationalisme dans leur forme radicale. Ils veulent tous la guerre par la terreur afin d'obtenir quelque-chose. Certes en Corse, Irlande et basques, les choses se sont calmés comme pour le communisme, tu ne vois plus d'attentas pour cet idéologie et les FARC sont également en cours de pacification et tôt ou tard ça sera pareil pour l'islam puis d'autres revendications apporterons leurs lots d'attentats. Le communisme et l'islam ont également connu beaucoup de compris dans leurs manières d'interagir avec leurs ennemis. L'URSS et les USA n'avaient jamais rompu leurs liens, ni la RDA et le RFA malgré les terroristes que le RDA et l'URSS fournissaient. Puis on étaient bien content quand les communistes et les républicains faisaient des attentats lors de la résistance donc ça dépend également aussi du contexte. Il ne faut pas oublier qu'actuellement la France cherche à s'allier avec Al nostra, qui est Al-qaida en Irak et au levant et on a aidé al-quaida pour leurs opérations terroristes en toute connaissance de cause contre l'URSS. Donc nous ils ne sont pas fermé et les républicains non plus à une alliance.

    Je suis d'accord avec toi pour l'éducation et lutter contre la misère mais il faut déjà en Irak faire une gouvernement mixte Sunnit-Chiite afin que les tribus sunnites se désolidarisent de Daesh. Et il ne faut pas oublier que la plupart des terroristes de France ne vivent pas pauvrement dans les cités mais dans des familles aisés, le problème est la violence dans la tête des jeunes par les films et les jeux vidéos qui les habituent à tout ça (les propagandes de Daesh passent sous un style Assassin Scrid) et le manque d'idéologie, d'idéaux depuis l'effondrement du communisme. Les philosophes n'ont rien inventé comme but à défendre et le grand gagnant est le néo-libéralisme née dans les années 80 par Friedman , tout puissant depuis qui n'a plus de concurrence mais qui laisse le monde dans une mercantilisme de consommation sans but alors que les gens surtout les ados, cherches des causes à défendre. Et la nature ayant horreur du vide, c'est le radicalisme religieux qui prend la place (pas que l'islam, mais également le christianisme, le judaisme, l'hindouisme et le bouddhisme qui tous se radicalisent aidés par les conflits territoriaux).

    Enfin l'autre problème est ce qu'on appel le "désenchantement du monde" théorisé par Max Weber qui provoque une contraction de l'orthodoxie et et comme ce désenchantement n'est plus opposé à d'idée du progrès et du matérialisme efficace du XVIII-XIXème siècle qui nous venaient des lumières, et sans idéaux, le radicalisme le champ libre pour grossir une provoqué un réenchantement brutal du monde.

    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Moriñwé le Sam 30 Jan 2016 - 18:44

    Attention à ce qu'on en sorte pas du sujet. Si on commence à parler politique on ne va plus du tout être dans la nature de ce sujet qui se voulait spirituel.
    Denver
    Denver

    Genre : Masculin Age : 28
    Scorpion Date d'inscription : 25/09/2014
    Messages : 56
    Localisation : Rennes - Nantes

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Denver le Sam 30 Jan 2016 - 19:13

    En effet, je pense effectivement que l'éducation joue aussi un rôle primordial dans tout cela.
    Pour ce qui est de revenir sur des bases un peu plus spirituelle, de toute façon il y a toujours eu, de tout temps des fanatiques religieux (peu importe la religion, même chez nous), voulant par différents moyens imposer leur vision du monde aux autres. Le climat de peur est souvent utilisé justement, car quoi de mieux que de provoquer la peur chez des personnes afin de montrer que nous existons ?

    Après, est-ce que de prendre le partie de dire que nous païens, on accepte la mort faisant partie intégrante du cycle de la vie, que c'est tout simplement le destin, est suffisant pour expliquer ou du moins donner un semblant de réponse au terrorisme ? Je ne sais pas.
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Nemesis le Sam 30 Jan 2016 - 20:41

    Morinwé: Pas de soucis, j'ai fini.^^ J'ai tout dis ce que je pensais. Mais si vous le souhaitez, on en parlera sur un autre topic plus approprié. Smile

    Contenu sponsorisé

    Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk Empty Re: Les Païens rejettent l'idée du Mal -- Comment répondre au terrorisme ? - Starhawk

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Sep 2019 - 11:25