Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    Wiccan et mâle

    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mar 12 Juil 2016 - 20:00

    Je pense que nous disposons tous et toutes d’un noyau double, féminin et masculin. D'ailleurs cette idée fait partie des fondement de la Wicca.

    L’inné et l’acquis nous prédisposent dès la naissance à disposer d'un coté plus fort que l’autre.
    Qu’est-ce qu’une femme ? Me renvoie à l’identité de ma propre féminité. J’ai découvert que certains traits de caractère qui me composent me renvoient à la femme, telle que j’ai appris à la voir par mon éducation et ma vie dans la société. J’ai découvert aussi que j’ai longtemps refoulé ces traits de caractère afin de trouver mon identité en tant qu’homme. J’imagine donc que cette errance qui nous pousse dans les tranchées de notre esprit, creusé par l’inné et l’acquis, touche aussi les femmes concernant leur part masculine.

    Mesdames, avez-vous identifié votre part masculine et, si oui, votre définition de votre nature de femme s’en est-elle trouvé modifiée ?

    Messieurs, avez vous connu pareille errance que la mienne et avez-vous ressenti un changement à la découverte de votre réelle composition ?

    Note : Sujet modifié afin de coller à la fusion. J'ai supprimé la partie faisant référence au message précédent, puisque ce dernier n'existe pas, ici.


    Dernière édition par Aeyos le Mer 13 Juil 2016 - 20:06, édité 3 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mar 12 Juil 2016 - 20:29

    J'ose ouvrir un sujet afin de discuter, au tour d'un bon feu et de chopes de bonnes compositions, d'une question qui me turlupine.

    Je ne peux que constater le grand nombre des femmes sur ce forum, comparé aux quelques représentants mâles.

    Aussi je me le demande : ont-ils tous finis dévorés lors de sabbats joyeux ?  
    Ou, plus sérieusement, les femmes sont-elles plus ouvertes à la discutions sur leurs croyances ? Ou simplement se trouve-t-il plus de croyantes que de croyants ?

    Vous qui avez une grande expérience dans la Wicca, est-ce un phénomène général ou bien ce forum est-il le repère unique d'une tribu de femme guerrière anti-mâle, faisant fuir les sus nommé ? Very Happy

    (pour l'instant en tout cas, je m'y sens bien... J'espère survivre encore un certain temps)

    J’ai l’impression diffuse que nos croyances sont majoritairement existantes chez vous, mesdames.
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Mar 12 Juil 2016 - 21:28

    Ce n'est pas une impression. Comme dans le végétarisme, il y a une bonne majorité de femmes.

    Ce sont des comportements et des spiritualités qui font beaucoup appel à des valeurs dites féminines, comme la compassion, le partage, l'écoute, etc.

    Je trouve cela dommage, car je pense que les hommes gagneraient à s'affermir autrement qu'en grognant devant la télé parce que l'équipe de mes 2 s'est prise un but (je sais, je caricature).
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Mar 12 Juil 2016 - 21:31

    Eh bien, cher ami, ton post très intéressant par ailleurs est effectivement hors sujet.

    La question de Louiseici porte bien sur la femme, ses caractéristiques, attributs, etc...
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 8:09

    Je ne pensai pas, puisque étudiant une réponse à la question posé d'un point de vue non abordé.
    Peux-tu, dans ce cas, le déplacer en un lieu où il trouvera sa place ?

    Louiseici, pardonne mon errance.
    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Moriñwé le Mer 13 Juil 2016 - 10:52

    Aeyos a écrit:

    Aussi je me le demande : ont-ils tous finis dévorés lors de sabbats joyeux ?  

    La question s'est posée, mais Lilith fit part de son expérience en déclarants qu'ils avaient un mauvais goûts. Wiccan et mâle 2148152599

    Sinon, je rejoins Lilith sur son explication. :p
    J'ai remarqué aussi qu'il y avait pas mal d'hommes gay ou bi qui sont passés ou sont encore sur ce forum. Mais je vais faire du HS.^^
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 11:05

    Moriñwé, je ne trouve pas que c'est du H.S.

    Cela souligne le fait que certains hommes sont ici, et que parmi eux une majorité active se ressemble dans ce choix fondamental. La sexualité dirige la part animale de notre être, et donc influence grandement nos choix de vie. Il serait mal avisé de l'ignorer.

    Je ne veux pas faire d’amalgame, aussi je ne ferai pas de généralité sur ce sujet. Je m’adresserais donc à toi seulement Smile

    Il me semble évident que les femmes ont une part féminine épanouis.
    J’aime penser que ma part féminine s’épanouis également, et je me sens (depuis peu) globalement équilibré sur ce plan.
    Moriñwé, comment perçois tu l’équilibre qui existe en toi entre tes parts féminines et masculines ?

    C’est peut-être un début d’explication sur l’absence de communication de certains hommes Wiccan (car je suis sûr qu’il y en a plein, bien qu’ils restent silencieux). Possible que la communication soit un don de la Déesse.
    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Moriñwé le Mer 13 Juil 2016 - 11:27

    Je vais te répondre avec mon expérience personnelle. J'ai eu beaucoup de mal à m'assumer, j'ai souffert de l'homophobie. Aussi, lorsque je me suis assumé, est venue à moi une réflexion simple: j'ai été victime de discrimination, je le serai durant ma vie, alors "ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrai pas qu'on te fasse.". Ainsi, dès que quelques choses me paraît étrange, bizarre et au premier abord "anormaux", je me force à déconstruire mes représentations à rencontrer les gens, à comprendre. C'est cela qui m'a amené à être compréhensif, empathique, "doux". Je l'étais déjà dans mon enfance, mais cela s'est vraiment développé avec l'âge et les expériences. Pour te dire que je me méfie beaucoup de ce discours "part masculine/part féminine". Je ne m'interroge pas trop sur ça, je suis comme je suis, point.

    Que certains -aines aient telle ou telle part plus développée...je ne sais pas si je devrai l'identifier ainsi. Je prend la personne comme elle est. Néanmoins, j'ai entendu parler d'un psychologue qui a travaillé sur cette question de féminité et masculinité en chaque être. Il faudrait que je le retrouve.
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 12:18

    Merci pour ta franchise. Je comprends que cette classification te dérange puisqu’elle renvoi à un traumatisme personnel. Le moins que je puisse faire est d’être également franc avec toi.

    Je me suis longtemps opposé à la stigmatisation du sexe (masculin/féminin). Je trouvai inhumain de regarder les gens de façon différente suivant leur sexe. L’égalité était mon cheval de bataille.
    Puis j’ai découvert la nature double du Divin, et la composition double de tout ce qui vie. Très concrètement, aucun de nous n’est fait de la même façon. L’égalité ne peut exister, puisque nous ne pouvons pas être comparé. Le concept d’égalité entretient son concept joint : inférieur / supérieur.
    Etant tous différents, nous ne pouvons pas être comparé, ne pouvons donc pas être supérieur ou inférieur les uns par rapport aux autres, quel que soit le sexe. Et ne pouvons donc pas être égaux, par déduction. Mon nouveau regard fut alors porté par le plaisir de découvrir tous ces univers étranges « qui ne sont pas moi ».

    J’ai découvert, dès lors, des différences fondamentales en moi. Part féminine et masculine sont nommé ainsi en rapport aux regards que je pose sur le masculin social et sur le féminin social. C’est-à-dire « ce que je pense comprendre de comment la société vois les hommes et les femmes »
    Ce regard inculqué de force depuis tout gosse par mon éducation, et mes expériences de vies.

    La part féminine qui me compose porte mes projets à leurs termes. Elle est soigneuse et attentionné. C’est une « mère » pour eux. Sa force réside dans son acharnement, sa patience et son amour.
    La part masculine qui me compose fonce, initie des projets, est impulsive. Elle est forte et me sert de protection. Je me vois aujourd’hui comme un cercle, donc le tracé est assimilé à mon masculin, et l’intérieur à mon féminin.

    Pour faire une analogie avec un œuf, la coquille protège et permet à ce qu’il contient de se développer.

    Si je vois aujourd’hui cela comme masculin et féminin, c’est très certainement parce que mon éducation patriarcale me conditionne à voir le masculin comme constitutif du foyer, assurant sa sécurité, et le féminin comme dédié à l’éducation de la vie qu’il accueille. C’est réducteur, mais c’est ainsi. Le conditionnement inculqué ne peut pas être simplement changé parce qu’on le veut. Il forme la base sur laquelle nous somme construit. De ce fait j’ai fait le choix je m’en servir pour évoluer, au lieu de lutter contre. Ce qui est beaucoup plus productif.

    Très longtemps j’ai rejette le féminin en moi, assimilé à la faiblesse ( comprendre = qui doit être protégée par le fort). Et de ce fait je me suis couper de tout ce qu’il y a de bien dans ma vision de la femme (et il y en à beaucoup, vous êtes formidable mesdames).

    Ma question initiale doit être donc tournée différemment :
    Le partage, la communication, l’envi de connaitre et d’évolué, sont-ils bridés par l’éducation masculine ?
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Mer 13 Juil 2016 - 13:22

    Tiens c'est marrant, moi aussi j'ai longtemps refoulé et bridé ma part féminine, dans le sens où j'étais devenue à un moment donné un être froid. Je détestais ressentir des émotions.

    Aujourd'hui les choses ont évolué, mais j'ai encore pas mal de chemin à faire.

    Je te rejoins pour l'égalité. Bien sûr que nous ne sommes pas égaux dans les faits. En revanche, il est important que nous soyons égaux en droits et en devoirs. A mon sens, même deux personnes du même sexe ne sont pas égales dans les faits. Cette inégalité ne doit pas néanmoins provoquer de la discrimination. C'est comme cela que les gens peuvent s'épanouir, en sachant qu'ils seront respectés dans leurs différences (bien entendu, je ne parle pas de personnes déviantes ou qui font des choses contraires aux lois de nos pays).

    A mon sens, l'éducation issue des sociétés patriarcales est un extrême qui amène des croyances extrêmes et des comportements extrêmes (considérer les femmes comme des poules pondeuses, les émotions comme quelque chose de sale, les animaux comme des objets, etc)

    A l'inverse, l'éducation issue des sociétés matriarcales semble, pour les exemples que nous connaissons de nos jours, apporter un certain équilibre sociétal, mais la charge qui pèse sur la matriarche est extrêmement lourde.

    Des sociétés qui naviguent entre les deux et qui prennent le meilleur des deux peuvent créer les conditions qui permettent l'épanouissement des uns et des autres.

    Est ce que tes questions relèvent également de tes orientations sexuelles ou bien, es-tu clair avec toi même à ce niveau là? (si c'est trop indiscret, n'hésite pas à me le dire).
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Mer 13 Juil 2016 - 13:26

    C'est fait Very Happy
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 13:37

    Merci pour ton intervention.
    Je constate l'évolution de mon autre sujet dans le sens de celui ci. J'en donne donc le lien en invitant qui souhaite participer à le faire la bas.

    http://wiccandomhanda.forumactif.org/t3660-wiccan-et-male
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 13:51

    Lilith a écrit:Tiens c'est marrant, moi aussi j'ai longtemps refoulé et bridé ma part féminine, dans le sens où j'étais devenue à un moment donné un être froid. Je détestais ressentir des émotions.

    Je constate une similitude de point de vue concernant l’attribution sexué de la gestion des émotions. Cela me donne à penser que notre société (puisque nous sommes tous deux issu du même pays) inculque ce regard à ses enfants.

    Merci pour ton intervention qui souligne que le rejet de ce que je nomme "part féminine" peut être existant aussi chez les femmes. Je manque d'échange (tout sexe confondu) sur tout cela pour avoir un vrai recul sur ma façon de voir cet aspect de l'être. Merci, vraiment, d’avoir bien voulu participer au débat.

    Lilith a écrit:Est ce que tes questions relèvent également de tes orientations sexuelles ou bien, es-tu clair avec toi même à ce niveau là? (si c'est trop indiscret, n'hésite pas à me le dire).

    Nous sommes en plein dedans, donc pas de souci pour moi.
    Je suis clairement hétéro, dans le sens ou seules les femmes m’attirent sexuellement. Cependant je constate la beauté masculine lorsque je la croise, sans excitation sexuelle, mais elle ne me laisse pas non plus indifférent. Je suis sensible à la beauté du monde, de façon large.
    Je ne me sens pas frustré dans ma sexualité, épanouis serais même plutôt le terme, donc pour moi pas d’ambiguïté sur mes orientations sexuelles.
    Ce fut, par contre, un long travail personnel de savoir qui je suis et ce que j’aime. Comme tout le monde, je pense. L’aboutissement, pour ce contexte, est une paix intérieure quand je suis seul, et un partage sincère quand je suis avec ma compagne.

    Je constate aussi que j'échange sur les sujets spirituels plus facilement avec des hommes homo, et les femmes en général, qu'avec les homme hétéro. J'en revient à ma question d'origine, l'éducation masculine actuelle ferme t'elle les portes à l'ouverture d'esprit dans le domaine des croyances ?

    Concernant l’éducation matriarcale, je n’ai aucune référence. J’ai longtemps cru que les femmes étaient plus aptes à diriger, car moins soumise à leur pulsion sexuelle, à leur besoin de domination. Mais c’était à l’époque où j’étais moi-même beaucoup trop soumis aux miennes. Je devais faire un transfert, je pense.
    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Moriñwé le Mer 13 Juil 2016 - 14:22

    Aeyos a écrit:
    Lilith a écrit:Est ce que tes questions relèvent également de tes orientations sexuelles ou bien, es-tu clair avec toi même à ce niveau là? (si c'est trop indiscret, n'hésite pas à me le dire).



    Je constate aussi que j'échange sur les sujets spirituels plus facilement avec des hommes homo, et les femmes en général, qu'avec les homme hétéro. J'en revient à ma question d'origine, l'éducation masculine actuelle ferme t'elle les portes à l'ouverture d'esprit dans le domaine des croyances?

    Lilith, pour ma part, je suis au clair avec mon orientation. Je rejoins Aeyos quand il dit qu'il trouve des hommes beaux, c'est la même chose pour moi(mention spéciale pour les rousses xD).

    Aeyos, pour ta question: pour moi, le réponse est oui. Il y a un vrai conditionnement que la société opére, notamment à travers l'école, pour que les garçons soient virils, tapent dans un ballons, ne pleure pas (parce que ça fait mauviette) et privilégie la violence à l'écoute et à la discussion. Si certains professeurs ont pu être bienveillant, j'ai trouvé qu'il y avait peu de place pour ma façon d'être et de penser dans le système scolaire et la société. Et oui!je hais le foot, je fais de la danse, je pleure quand j'ai envie de pleurer, j'accepte mes faiblesses, je suis artistique, rêveurs, je n'aime pas me battre. Et ça, certains camarades me l'ont fait payer.

    Je dois uniquement cet esprit d'ouverture à ma famille (en particulier ma mère) et au fait que, à partir du moment où je me suis accepté, j'ai décidé de dire merde à tous ceux qui ne m'acceptaient pas comme je suis.

    Pour en revenir à ta question, nous sommes aussi sous influence majoritairement chrétienne. Que l'école laïque le veuille ou non, cette influence est présente dans le système scolaire et contribue à cette image de l'homme viril et protecteur (j'en vomis d'avance). Je déteste le principe de virilité qui emprisonne les hommes et les femmes dans une conception inhibitrice de ce que l'on pourrait être vraiment. Evil or Very Mad Wiccan et mâle 4188080234
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 14:38

    Bien vu pour le christianisme. Il diabolise la femme, et par extension ce qui est "socialement féminin".
    Je n'ai jamais fait de danse, mais pourtant j'adore danser. Peut être à cause de ce dont tu parle.
    Par contre j'ai fait du chant, mais bien plus grand, bien après l'école.

    Si je chante, tu danse ? Il nous manque qu'un musicien et on peut se faire un coven d'art Wicca masculin I love you

    Arrow Vive les rousses lol!
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Mer 13 Juil 2016 - 18:03

    Donc, j'en reviens à ce que je dis : il faut abolir les monothéismes Wiccan et mâle 4188080234

    Plus sérieusement, il y a Eric Zemmour et Stéphane Clerget qui ont écrit sur la perte de repères des garçons. Je prends exprès 2 personnes que beaucoup de choses opposent. A mon sens, c'est dans les contraires qu'on arrive à trouver le juste milieu Wink
    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Mer 13 Juil 2016 - 18:07

    Note de l'admin: sujets fusionnés
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Mer 13 Juil 2016 - 20:25

    Bien vue Wink
    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Nemesis le Mer 13 Juil 2016 - 23:28

    Effectivement les parts de femme et de gays sont plus important chez les wiccans et païens.

    Pour les femmes, je pense que c'est un rejet du monothéisme qui est patriarcale et centré sur les hommes qui les font aller avec cette alternative où la femme peut s'exprimer librement. D'ailleurs, plusieurs historiens émettent l'hypothèse que le retour éparse au paganisme au moyen-âge touchait principalement les femmes qui cherchaient une alternative au christianisme où elles n'avaient pas leur place.

    Pour les gays, je pense que c'est déjà la liberté l'orientation de la wicca face à l'homophobie monothéiste qui nous attire. Puis en tant qu'homo, on a du chambouler entièrement la conception de la famille, de la société qu'on nous a inculqué donc il est plus facile, je pense, pour nous, de franchir les autres barrières et d'aller dans les sentiers rarement fréquentés par la norme comme le monothéisme.
    Moriñwé
    Moriñwé

    Genre : Masculin Age : 27
    Gémeaux Date d'inscription : 26/10/2014
    Messages : 1706
    Localisation : Val d Oise

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Moriñwé le Jeu 14 Juil 2016 - 0:09

    Je pulsoise, Némésis. Wiccan et mâle 2447866135
    DANA
    DANA

    Genre : Féminin Age : 59
    Cancer Date d'inscription : 02/12/2013
    Messages : 1213
    Localisation : ILE DE FRANCE

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par DANA le Ven 15 Juil 2016 - 22:50

    coucou. Le (les) sujet(s) est intéressant. Effe ctivement il y a plus de femmes que d'hommes et aussi des homosexuels. Mais à ma connaissance des homosexuelles ... je ne sais pas. Pourquoi ? pourquoi ne sont-elles pas visibles ? Dévoilent-elles leur sentiment moins que les autres ?
    . Ce qui est sur pour moi c'est que Féminin et masculin sont nécessaires à ma vision des choses. Remplacer le féminin par le masculin... très peu pour moi.
    J'aime hommes et femmes. J'aime regarder/mater les femmes (et oui !) pourtant j'ai eu deux maris. J'ai un côté masculin, j'aime Rambo et Le crabe tambour, je répare et bricole plutôt pas mal , je ne peux faire qu'une chose à la fois (sauf regarder The walking dead et le forum).
    j'ai eu deux maris qui étaient "au foyer"... bizarre hein !
    donc je pense que j'ai un côté masculin assez fort, et pourtant ceux qui me connaissent savent combien je suis Femme.
    J'aime ce côté masculin, ça donne un équilibre. Et je suis persuadée que connaître son autre part est une bonne chose.
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Dim 17 Juil 2016 - 13:09

    DANA a écrit:J'aime ce côté masculin, ça donne un équilibre. Et je suis persuadée que connaître son autre part est une bonne chose.

    Merci DANA pour ton intervention. Je pense aussi que pour atteindre un équilibre personnel il faut réussir à exprimer tout ce qui nous compose, même si cela va à l’encontre de ce qui nous a été inculqué.
    Comme Moriñwé la exprimé, la société de nous aide pas sur la voie de l’acceptation.

    Il me semble, à la lecture de vos réponses, que l’équilibre masculin / féminin que nous portons en nous est multiple (tout comme nos préférences sexuelles) et qu’il ne joue pas sur notre attrait pour le spirituel.
    D’ailleurs, je remarque que dans le druidisme, au contraire, se retrouve essentiellement des hommes.


    Que pensez-vous de cette scission, qui existe depuis le premier âge, entre homme et femme dans les pratiques et les croyances ?

    Cette scission anime nos croyances. Nous croyons en un Dieux et en une Déesse qui représentent une même source de vie. Nous ressentons au fond de nous qu’il faut deux forces complémentaires pour former un mouvement. Un point central ne bouge pas, puisqu’il n’a pas d’autre point de vue pour contempler son mouvement. Cette dualité primordiale permet la vie. C’est peut-être le plus vieil enseignement que nous apporte le Divin, en nous montrant que l’être humain, qui appartient au royaume animal, a besoin de cette dualité masculin / féminin pour exister, et donc pour obtenir « la vie ».

    Sólríka
    Sólríka

    Genre : Féminin Age : 44
    Capricorne Date d'inscription : 26/07/2014
    Messages : 3109
    Localisation : IDF

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Sólríka le Dim 17 Juil 2016 - 13:45

    A mon avis, il ne s'agit pas d'une dualité pour "obtenir" la vie, mais pour l'enrichir.

    Le féminin se suffit à lui même pour créer la vie en fait.
    Panthera
    Panthera

    Genre : Féminin Age : 27
    Poissons Date d'inscription : 18/06/2016
    Messages : 819
    Localisation : Alpes-Maritimes/MENTON

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Panthera le Dim 17 Juil 2016 - 14:50

    Mesdames, avez-vous identifiée votre part masculine et, si oui, votre définition de votre nature de femme s’en est-elle trouvé modifiée ?

    Oui j'ai identifiée ma part masculine, le côté combattante que j'ai en moi. Après pour autant non, ceci n'a pas changé ma nature de femme. Je suis aussi douce, empathique, émotive mais certains hommes le sont aussi donc je ne pense pas que ce soit dû au genre ni sexe mais plutôt à une façon mentale de ressentir et percevoir.


    Aussi je me le demande : ont-ils tous finis dévorés lors de sabbats joyeux ?
    Ou, plus sérieusement, les femmes sont-elles plus ouvertes à la discutions sur leurs croyances ? Ou simplement se trouve-t-il plus de croyantes que de croyants ?

    Oui nous sommes des amazones cannibales, tu es prévenu, on va venir te chercher pour te faire rôtir à Samhain ^^. Non je plaisante bien évidemment. Je dirais que les femmes oui sont plus ouvertes à ce genres de discussions,car la plupart des hommes que j'ai pu rencontrer fonctionne de façon logique, même mon chéri il a parfois ce besoin inconscient d'analyser alors que moi je suis plus dans le style, ce n'est pas parce que je ne vois pas et mais que je ressens que ceci ne c'est pas réellement produit. Je suis plutôt de l'adage croire pour voir, que voir pour croire.

    Mais de part les rencontres que j'ai pu faire je peux dire que il y a autant d'hommes que de femmes qui pratiquent mais que dans la plupart des cas que j'ai pu rencontrer les hommes attachés beaucoup plus d'importance à l'aspect cérémoniel, aux traditions, que certaines femmes qui pouvaient aussi être dans un aspect traditionnel mais qui acceptées aussi de suivre leur intuition et sortir un peu des sentiers battus. Elles ne ressentaient pas ce besoin de presque suivre un protocole.

    Après bien sur là je parle des rencontres que j'ai pu faire et donc de généralité mais en vrai il est quasiment impossible de faire une généralité sur les wiccains dans leur ensemble car on pourrait dire qu'il y a autant de pratiques que de pratiquants différents, oui nous avons tous plus au moins les mêmes valeurs mais non, nous ne pratiquons pas tous de la même façon.
    avatar
    Invité
    Invité

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Invité le Dim 17 Juil 2016 - 17:33

    Lilith a écrit:A mon avis, il ne s'agit pas d'une dualité pour "obtenir" la vie, mais pour l'enrichir.

    Le féminin se suffit à lui-même pour créer la vie en fait.

    C'est vrai que les abeilles sont capables de produire une progéniture seule, sans participation masculine. Par contre, sans fécondation, l’œuf ne donnera qu'un mâle. C’est comme une invitation à la reine en lui montrant que sans mâle elle ne peut donner naissance qu’à des mâles, donc faut qu’elle y passe si elle veut des femelles. Et quand on sait que la ruche est essentiellement constituée de femelles, cela porte à réfléchir. Cela montre que sans les deux sexes, l’abeille ne peut pas survivre.
    La nature à décider de miser sur la diversité, comme tu le dit, pour enrichir la vie, et donc sur un procédé de perpétuation de l'espèce qui oblige l'utilisation de mâle, et donc la diversité.

    ( Cf : http://pcamus.be/api/docu/La%20reproduction%20chez%20les%20abeilles.pdf )

    Cela me montre (chacun voie midi à sa porte) que tout est fait pour nous indiquer l'importance de l'autre. Cela m'indique qu'une vie sans cette dualité primaire, symbolisé par le masculin et le féminin, est une vie "pauvre" (par contrario d'une vie "enrichi"). Et quand je regarde le monde animal, je constate que toutes vies à fait ce choix d’enrichissement. C’est un sacré message, bien visible, je trouve. Je tâche de l’appliquer à l’intérieur de moi, et j’observe le monde afin d’affiner la compréhension que j’en ai par la discussion (ce que l’on fait ici et maintenant Smile ).
    C’est comme qui dirait un doigt Divin pointé sur ce point précis qui me montre que cette dualité de base est essentielle à la vie. Je ne peux que m’incliner devant un enseignement si présent.

    Je parle du royaume animal car l’être humain en fait partie, j’essaie donc d’en extraire les messages importants.  Cela n’exclut pas l’importance des autres royaumes (végétal et minéral, déjà), dont l’enseignement est différent.



    Panthera, je suis heureux de savoir que dans ton vécu tu à rencontré des hommes Wiccan. C'est donc sur les forums connus qu'ils sont peut présents. Je comprend le regards que tu décrit, et cela ne me surprend pas. Je suis moi même très méthodique, pragmatique, protocolaire, et j'ai aussi une part de moi qui à besoin de voir pour croire.
    Cependant, une autre facette de moi est très croyante. Dévote. Et à appris ce que "croire pour voir" signifie. Elle est pleine d'empathie et partage la curiosité comme moteur avec le reste de mon être.

    Contenu sponsorisé

    Wiccan et mâle Empty Re: Wiccan et mâle

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 24 Sep 2019 - 10:51