Wiccan Domhanda

AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Samhain - Le nouvel an celtique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Samhain - Le nouvel an celtique   Dim 25 Sep 2016 - 17:44

Bonjour à tous,

Samhain pour les celtes, Halloween pour les anglo-saxons désignent une seule et même fêtes, mais ça j’imagine que vous le saviez déjà.

Samhain est le premier jour des Mizoù Du (les mois noirs - autrefois Novembre et Décembre), bien qu'aujourd'hui le mot s'applique surtout au mois de Novembre de notre calendrier actuel). Cette fête était l'une des plus importantes de l'année et pour certains LA plus importante de l'année puisqu'elle était l'équivalent approximatif de notre Nouvel An.

C'est le moment où la nature s'endort après avoir donnée ses trésors durant les mois chauds de l'été (Miz Foenn - le Mois des Foins, notre juillet actuel, Miz Eost - le mois des moissons, notre Août, les pommes en septembre, et l'abattage du bétail pour saler la viande en Octobre, abattage jadis nommé : troisième récolte).

Début novembre donc, nos ancêtres s'attendent à devoir passer les mois les plus difficiles de l'année, froid, nuits longues à une époque où le confort était une notion toute relative (sans oublier les tempêtes en décembre et janvier). Un temps à pas mettre un chien dehors en somme.

C'est aussi le moment de célébrer la "dernière" fête de l'année, celle qui va nous faire entrer de plein-pieds dans la suivante : Samhain. Pour les celtes c'est à cette date que les deux mondes : le nôtre et celui du "Sidh" sont les plus proches. C'est aussi à cette date que s'ouvrent les portes qui permettent de passer d'un monde à l'autre. C'est donc une nuit particulièrement magique puisque ces portes ne demeureront ouvertes que du coucher du soleil à l'aube de cette nouvelle année. Alors si vous voulez tenter le voyage : c'est le moment... A condition de trouver la porte, bien sûr.

Au Moyen-Age sous l'influence de l’Église Romaine, cette date fut source de véritables angoisses et peu s'aventuraient au-dehors une fois la nuit tombée. Il faut aussi comprendre que toutes les créatures des légendes bretonnes ne sont pas forcement amicales ou bienveillantes. Les "lavandières de nuit" par exemple sont particulièrement craintes et redoutées. Ce sont les "ancêtres" des fameuses "sorcières" Halloween.

Dans la religion Wiccane, ce sabbat est particulièrement important, car il symbolise la "Mort" du Dieu Cornu qui entre alors en "repos", retournant dans l'Autre Monde avant de transmigrer de nouveau et de renaître au solstice d'hiver. C'est la fête de la Réincarnation ou du moins, celle qui célèbre cette idée de la continuité de la vie par-delà la mort. Dans la tradition "Fairy" c'est aussi une date importante car c'est le moment où nous sommes le plus en mesure d'honorer ou de communier avec les créatures magiques. Il ne faut d'ailleurs pas les oublier en ce jour, sinon ils pourraient en prendre ombrage. C'est à Samhain que la sorcière (ou sorcier) Wicca réitère son engagement envers les divinités et leur demande (humblement bien sûr) aide et protection pour l'année à venir. C'est un grand temps fort pour la pratique magique surtout celle de protection. Cette fête est, selon moi, liée à la Terre et aux puissances Chtoniennes de l'Autre Monde.

C'est aussi un moment propice à l'introspection et à la réflexion. Le début de nouveaux projets, peut-être ?

Les traditions anciennes et mythes liés à cette fêtes sont assez vastes et peuvent varier suivant que l'on soit breton, irlandais ou gallois mais, au-delà des coutumes propres à chacun, la symbolique de Samhain est globalement la même pour l'ensemble des nations celtiques.

Voilà ce que je pouvais en dire rapidement. J'ai hâte de lire vos avis et ressentis à propos de cette fête.

Soyez bénis !

Revenir en haut Aller en bas
Nemesis


avatar

Genre : Masculin Poissons Messages : 6785
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Dim 25 Sep 2016 - 21:52

Merci pour ce partage. C'est très intéressant. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Gwiddon


avatar

Genre : Masculin Scorpion Messages : 383
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : France

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 26 Sep 2016 - 9:48

RavenStorm a écrit:
Samhain pour les celtes. Halloween pour les anglo-saxons désigne une seule et même fêtes, mais ça j’imagine que vous le saviez déjà.

Il y a une coïncidence dans le temps, mais ce ne sont pas les mêmes fêtes. Halloween est une survivance très édulcorée et dénaturée de l'ancienne fête celtique de Samonios. C’est une survivance populaire et folklorique. Samonios est une fête spirituelle alors qu'halloween est une fête commerciale.

RavenStorm a écrit:
[justify]Samhain est le premier jour des Mizoù Du (les mois noirs - autrefois Novembre et Décembre), bien qu'aujourd'hui le mot s'applique surtout au mois de Novembre de notre calendrier actuel). Cette fête était l'une des plus importante de l'année et pour certains : LA plus importante de l'année puisqu'elle était l'équivalent approximatif de notre Nouvel An.

C'est dans quelle langue les "mizou du" ?

Ce ne sont pas vraiment les "mois noirs"; Samonios est le début de la saison sombre qui va de Samonios à Beltaine. Les Celtes divisaient l'année en deux périodes: la saison claire et la saison sombre, mais "sombre" n'avait pas de caractère péjoratif ou anxiogène, c'est simplement l'alternance de l'année tout comme le jour et la nuit; la nuit n'ayant pas de caractère "diabolique". Mais il est vrai que c’était le début d’une période difficile d’un point de vue météo et alimentaire. Les troupeaux n’étaient pas abattus par plaisir mais par obligation ; il n’y avait pas assez de fourrage pour nourrir tous les animaux pendant l’hiver. Ils ne savaient pas s’ils pourraient reconstituer leurs troupeaux au printemps. Nos ancêtres vivaient dans une incertitude alimentaire assez constante.

La date est également différente ; halloween est fixée au 31 octobre alors que Samonios est une fête soli-lunaire. Elle dure également plusieurs jours ; dans le calendrier gaulois il est fait mention des « trois nuits de Samonios ». Elles était également célébrée « au 6° jour de la lune », vraisemblablement vers le premier quartier. Aujourd’hui, la majorité des païens célèbrent Samonios le 1er novembre, mais certains s’en tiennent à la lune.
Revenir en haut Aller en bas
Gwiddon


avatar

Genre : Masculin Scorpion Messages : 383
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : France

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 26 Sep 2016 - 9:56

RavenStorm a écrit:
C'est aussi le moment de célébrer la "dernière" fête de l'année, celle qui va nous faire entrer de plein pieds dans la suivante : Samhain. Pour les celtes c'est à cette date que les deux mondes : le nôtre et celui du "Sidh" sont le plus proches. C'est aussi à cette date que s'ouvrent les portes qui permettent de passer d'un monde à l'autre. C'est donc une nuit particulièrement magique puisque ces portes ne demeureront ouvertes que du coucher du soleil à l'aube de cette nouvelle année. Alors si vous voulez tenter le voyage : c'est le moment... A condition de trouver la porte, bien sûr.

Oui, mais attention.... les légendes mettent en garde celui qui se laisserait inviter par les Banshee à les suivre. Ce sont les femmes du Sidh, l'autre-monde celtique; c'est un voyage sans retour. Des contes l'évoquent encore aujourd'hui, comme ce jeune homme qui s'endort au pied d'un arbre, qui voyage dans un pays merveilleux, mais à son réveil plusieurs décennies se sont écoulées, ses amis sont morts et plus personne ne se souvient de lui.

Pour ma part, je m'en tiens à convier les Ancêtres au festin rituel au cours de cette période où le Voile entre les Mondes est le plus fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 26 Sep 2016 - 11:36

Bonjour Gwidion,

Merci de tes réponses, c'est intéressant d'avoir le point de vue de quelqu'un qui se passionne pour les "anciens" celtes. Je n'ai donné là (modestement) que le point de vue actuel des celtes "d'aujourd'hui". Je suis breton de Basse-Bretagne (aussi appelé Bretagne bretonnante "qui parle breton") et nos croyances et mythes ont considérablement évolués au cours des âges essentiellement sous l'influence du christianisme importé par les moines irlandais au détour du 5ème siècle. Ce qui fait qu'effectivement la vision que nous avons de cette fête peut être déformée et même fortement.

Je te réponds un peu en vrac, comme cela me viens. Tu m'en excuseras.

"Samonios" par exemple ne veux rien dire pour nous, bretons d'aujourd'hui et pour moi non plus par voie de conséquence. C'est un mot gallo-romain et gallo-romain nous ne sommes pas mais plutôt descendants de britto-romains et donc héritier d'une tradition très différente des celtes que l'on nomme improprement, je trouve, les "gaulois".

Il est vrai (merci de ce rappel), et je l'avais totalement oublié que nos ancêtres utilisaient un calendrier lunaire et non solaire ce dernier est un héritage romain. Il y comportait d'ailleurs, si je me souviens bien de ce que m'ont expliqué les druides 13 mois et non 12.

Pour ce qui est des dates (31 octobre - 1er novembre...) , elles ont aussi été fortement transformées, figées dans un temps devenu exact faute d'être réel, sous l'influence de l’Église Romaine. En revanche, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi lorsque tu dis Halloween est une fête commerciale. En Europe, oui, tout à fait. Les commerçants ont essayé de l'importer chez nous, sans grand succès d'ailleurs, pour des questions numéraires. Aux U.S.A, en revanche, c'est une fête culturelle très importante (une sorte de Mardi-Gras, l'équivalent de notre Carnaval, en gros). Mais cela correspond aussi à une vieille tradition américaine qui est devenu depuis une passion presque nationale : le Cosplay !

Mizoù Du : c'est en langue bretonne, évidemment. La dernière langue celtique d'Europe Continentale. Mois noirs pourquoi : Parce que la luminosité est la plus basse, les jours sombres car fortement pluvieux et brumeux, c'est pas plus compliqué que cela pas plus poétique non plus. Nos ancêtres étaient paysans ou marins et au fond beaucoup plus pragmatiques que nous. Ils avaient peu de temps pour la rêverie ou la philosophie.
 
Nos ancêtres, très lointains, effectivement ne craignaient pas la nuit au sens ou nous l'entendons. Mais nous parlons là d'une période pré-chrétienne, au fond trop loin de nous pour que cela ait laissé une trace, une survivance dans les esprits d'aujourd'hui. Chez nous (je ne parle que de ce que je connais), on ne sortait pas la nuit tout simplement parce que c'était dangereux. On ne voit rien (pas de fée électrique), présence de prédateurs nocturnes (le dernier loup de Bretagne à été abattu en 1929), cheminement hasardeux (le remembrement des années 70 a transformé le paysage radicalement mais au Moyen-Age, traversé les Landes de Lanvaux de nuit : c'était la jambe cassée assuré) et craintes superstitieuses, les Ban Sidh ont fini par devenir Banshee sous l'influence d'un Diable très malin et pas très sympa. La Banshee, d'ailleurs, est une créature inconnue de nos légendes bretonnes au même titre que les Ondines par exemple. Nous n'avons pas de "Dame Fantôme" et pas d'Esprit des Eaux" non plus (mais une kyrielle de "Dames de la Fontaine").

Voilà globalement ce que je pouvais dire en réaction (positive) à tes posts. Contrairement à toi, je ne suis pas un expert des traditions gauloises (celtiques si tu préfères) mais plutôt en légendes bretonnes qui ont vécu et évolué en vase clos ce qui les déconnecte probablement du druidisme originel, pré-romain. Mais tes indications me donnent envie d'aller voir plus loin.

Pour ce qui est des créatures de la nuit ("nozveganed", c'est encore du breton, pardon), nous vivons ou pour mieux dire, vivions jusqu'à ce que la télévision ne remplace les veillés au coin du feu, à leur contact. Nous les respections, les craignions parfois mais savions aussi que leurs facéties n'étaient pas guidés par le mal et que parfois ils pouvaient nous rendre bien des services. Certes pour beaucoup, mieux vaut ne pas entrer dans la ronde des fées, mais pour certains ce fut bénéfique pour d'autres... moins. Tout dépend de tes intentions et de ta grandeur d'âme. Enfin, je crois.

Une dernière chose : j'aime beaucoup ta "devise". Effectivement, je confirme : on a parfois ce que l'on demande mais rarement sous la forme que l'on imaginais. Les Dieux sont joueurs et plus malins que nous !

Bonne journée et comme disent les "druidiques" de mes amis en guise de bénédiction / protection : "Meur eo Lug" (grand est Lug).

Blessed be.
Revenir en haut Aller en bas
Morgwen


avatar

Genre : Féminin Poissons Messages : 1533
Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 57
Localisation : A l'Ouest

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mar 27 Sep 2016 - 9:58

En effet Samhain est une période charnière importante : on quitte la période chaude et lumineuse pour entrer dans celle qui est froide et obscure.

D'un trait rapide, voilà ce que m'évoque cette célébration : temps de souvenir et commémoration des disparus et anciens, recueillement, introspection, et aussi le temps pour engranger matériellement et moralement des provisions et des forces qui nous permettront de passer le cap de l'hiver, jusqu'au retour de la lumière et de la chaleur.
On se régale de soupe au potiron et on se regroupe autour de la cheminée ou du poêle, pour déguster en famille ou entre amis les premiers gâteaux aux pommes, accompagnés de cidre. On décore son autel et sa maison de marrons, de feuillages et de houx. C'est le moment aussi de penser aux tisanes et autres huiles essentielles qui aideront à nous protéger ou à nous débarrasser des effets du refroidissement.
Et puis bien sûr, pour la passionnée de contes et traditions populaires que je suis,  la légende irlandaise de Jack O'Lantern.

Voici le petit article que nous avions amorcé sur Wiccapédia : Samhain, il y a pas mal d'éléments dans les articles connexes, si vous prenez le temps de les regarder : rituels de Samhain, ainsi que Traditions, Symboles et Recettes. N'hésitez pas à y apporter des ajouts, c'est le but de l'encyclopédie participative, qu'elle puisse être alimentée par divers contributeurs, ce qui enrichit la connaissance de tous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Lilith


avatar

Genre : Féminin Capricorne Messages : 2879
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 42
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mar 27 Sep 2016 - 12:38

Merci Morgwen, c'est très éclairant Wink On a envie d'y être!!!

_________________
"La grandeur d'une civilisation se voit à la manière avec laquelle elle traite ses animaux" Gandhi

"We all come from the same root, but the leaves are all different" Archie Fire Lame Deer
Revenir en haut Aller en bas
Morgwen


avatar

Genre : Féminin Poissons Messages : 1533
Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 57
Localisation : A l'Ouest

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mar 27 Sep 2016 - 12:51

N'est-ce pas, Wink surtout pour les gâteaux aux pommes ? Et merci également à Gwiddon et Ravenstorm pour leurs contributions érudites, c'est un plaisir de vous lire !
Revenir en haut Aller en bas
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 28 Sep 2016 - 9:53

On me permettra de rajouter un peu à la confusion...
Samhain en effet est un mot irlandais (comme pour les 4 sabbats d'origine celtique), qui pourrait correspondre au Samonios gaulois. On parle des 'Trois nuits de Samain', et le Calendrier de Coligny cite les 'tri nox Samoni', donc une ressemblance frappante.
Mais des gens remettent en doute cette découpe de l'année, dont des pointures comme Pierre-Yves Lambert, l'un des piliers de l'étude de la langue gauloise. je ne suis pas trop d'accord avec eux, mais il faut se tenir au courant quand on est passionné, car nos connaissances sur les Celtes sont en perpétuel renouvellement depuis ces dernières décennies:
- d'abord l'Irlande est si différente, dans son histoire de l'Europe continentale ou de la Grande Bretagne, que certains se demandent même si elle fut vraiment celtique (aucun artefact laténien découvert sur place, une langue archaïque bien plus proche de l'indo-européen, etc); donc même si en Irlandais moderne, Samhain est le nom du mois de novembre, il est possible que son étymologie soit différente de Samonios;
- la base du mot, 'samos' signifierait 'été', donc on a dit que Samonios signifierait 'fin d'été'; or le suffixe 'on' veut plutôt dire 'grand' (Maponos, Rigantona, Epona). Résultat, des chercheurs ces dernières années situent plutôt Samonios... au solstice d'été! Oui, moi aussi ça m'a fait bondir car cela casse la bonne vieille répartition quaternaire que nous aimons tous. Car il y a bien, sur le Calendrier de Coligny, un mois 'Samon' (été), et six mois plus tard, un mois 'Giamonios' (hiver). Et si on suit cette interprétation moderne, on tombe bien en plein milieu de l'été et de l'hiver, ce qui a sa logique: pourquoi appeler été une fête qui marque la fin de la saison?
Bref, comme d'habitude on n'en sait rien et les querelles sont sanglantes.


Dernière édition par Carnun le Mer 28 Sep 2016 - 15:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://cearnunnos.blogspot.fr/
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 28 Sep 2016 - 15:11

RavenStorm a écrit:
c'est en langue bretonne, évidemment. La dernière langue celtique d'Europe Continentale
Une chtite inexactitude dont je suis sûr que tu as conscience, RavenStorm: le Breton est une langue importée en Gaule (encore un peu) Romaine à partir du 5ème siècle, et ne descend pas du Gaulois continental d'Astérix mais du vieux Breton parlé en Grande Bretagne et dont le Gallois est la survivance la plus ancienne. Il est donc considéré comme une langue celtique insulaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://cearnunnos.blogspot.fr/
DANA


avatar

Genre : Féminin Cancer Messages : 1212
Date d'inscription : 02/12/2013
Age : 57
Localisation : ILE DE FRANCE

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 28 Sep 2016 - 17:37

y râlent pas trop les bretons quand vous leur dites ça ????

_________________
La voix est une caresse

Ils n'ont dans la vie que cette philosophie :
nous avons toute la vie pour nous amuser,
nous avons toute la mort pour nous reposer
https://www.youtube.com/watch?v=TFlE1NP_484
1976
Revenir en haut Aller en bas
Moriñwé


avatar

Genre : Masculin Gémeaux Messages : 1699
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 25
Localisation : Val d Oise

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 28 Sep 2016 - 23:10

Beh non, c.est une réalité. Smile ça n'en reste pas moins une langue celtique.Smile Merci pour toutes ces informations sur Samhain.Smile

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
Que la Déesse-Mère et le Grand-Père vous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 28 Sep 2016 - 23:25

Carnun a écrit:
le Breton est une langue importée en Gaule (encore un peu) Romaine à partir du 5ème siècle, et ne descend pas du Gaulois continental d'Astérix mais du vieux Breton parlé en Grande Bretagne et dont le Gallois est la survivance la plus ancienne. Il est donc considéré comme une langue celtique insulaire.


Bonjour,

Très intéressant tes posts surtout sur les gaulois et la langue gauloise. En effet je suis conscient que nous sommes des celtes ré-importés de la fin du 5ème siècle (ça c'est pas fait dans la douceur soit dit en passant) et que notre langue est "brittonique". Sa plus proche cousine (presque sœur) est le cornouaillais anglais (quasiment identique à l'exception de la prononciation). C'est pour cette raison que je dis que nous sommes "Britto-romains" et non "Gallo-romains". A ce titre dans la légende du "Renard" du Barzhaz Breizh. Il est écrit (je cite de mémoire) :

"J'ai vu les bretons aiguiser leurs épées non sur les pierres de Bretagne mais sur la cuirasse des gaulois". Ceci pour décrire les combats qui opposaient les bretons aux français. D'ailleurs en langue bretonne les français sont toujours appelés "Gallaoued" dérivation supposée de "galianed" : les gaulois !

Le breton n'est plus considéré comme langue insulaire depuis qu'il à muté au tournant du haut moyen-âge notamment en supprimant la marque du "neutre" afin de s'aligner sur le français qui n'a que deux genres. Enfin c'est ce que l'on m'a appris, mais les connaissances évolues et les miennes datent déjà un peu.

Hormis cela effectivement, le gaulois était la dernière langue celtique continentale d'origine, même si l'on en retrouve une survivance dans le vocabulaire breton (le chiffre 4 par exemple...) et même dans le français (le "quatre-vingt" français est la marque de la numération celtique : en base de 20).

Pour ce que tu dis des irlandais, il faudrait, je crois, plus qu'un post. Mais effectivement, leurs origines sont assez floues. Pour nous, officiellement, ce sont des "Gaëls", différents de nos gaulois ou de la civilisation de Hallstatt : l'age d'or des Celtes. Ils sont probablement plus anciens que d'autres où ont subit moins de mutations que d'autres peuplements dû à leur isolement. (Je veux pas polluer le site avec de l'Histoire même si c'est fascinant car ce n'est pas le but de ce forum, même si parfois cette discipline, reine des sciences humaines, nous apporte énormément dans notre compréhension de nos propres convictions.)

Voilà, beaucoup de choses se sont malheureusement perdues dans les brumes du temps et désormais nous sommes condamnés à faire avec de lointaines survivances. Il ne sera jamais possible, je crois, de fixer avec exactitude la date de Samhain ou sont origine exacte. C'est bien dommage mais des siècles d'obscurantisme et de guerre nous ont privés de nombre de choses fondamentales. On va devoir se débrouiller pour avancer avec ce que nous sommes : des humains du 21ème siècle, nos héritages (les bons et les mauvais) et surtout ce que nous avons : des dates un peu fixes même si elles ne sont pas toujours valables à la seconde près et surtout des pratiques et rituels réécrit par des femmes et des hommes de notre temps en harmonie avec nos visions et consciences actuelles.

Merci d'avoir lu ce (trop) long post et dans l'attente de te (vous) lire...

Revenir en haut Aller en bas
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Jeu 29 Sep 2016 - 14:02

RavenStorm a écrit:
en langue bretonne les français sont toujours appelés "Gallaoued" dérivation supposée de "galianed" : les gaulois !
Oui et d'ailleurs les Grecs aussi nous appellent 'galos' et notre pays 'Galia'... Mais bon chez eux ciel se dit encore 'Ouranos'.
RavenStorm a écrit:
le gaulois était la dernière langue celtique continentale d'origine, même si l'on en retrouve une survivance dans le vocabulaire breton (le chiffre 4 par exemple...) et même dans le français (le "quatre-vingt" français est la marque de la numération celtique : en base de 20).
En effet, ainsi qu'une centaine d'autres mots usuels comme cheval, petit, charrue, soc, glaive, trogne (de trugnos, le nez!) et les noms des grandes villes. On n'en finira pas de décrire tout ce que nous ont laissée les Celtes, qui est à portée de main et inaccessible. Mais comme l'une des étymologies possibles du mot 'celte' est 'caché', ce n'est pas demain qu'ils auront livré tous leurs secrets!
Revenir en haut Aller en bas
http://cearnunnos.blogspot.fr/
Moriñwé


avatar

Genre : Masculin Gémeaux Messages : 1699
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 25
Localisation : Val d Oise

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Jeu 29 Sep 2016 - 18:37

Que ce soit les Celtes brittons ou les Celtes gaulois, leur héritage reste fabuleux. :)Merci beaucoup pour vos contributions.

_________________
Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.
Que la Déesse-Mère et le Grand-Père vous guident.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 20 Fév 2017 - 11:35

Je me permets de reposter ici, pour raconter mon expérience lors de mon premier Samhain, c'est-à-dire celui de l'année dernière Smile
Nous l'avons célébré en Bretagne à Brocéliande et c'était tout simplement magique !
Nous avons passé la soirée à la maison des sources à Tréhorenteuc. Ozegan, un druide, nous a conté de belles légendes bretonnes, il nous a joué de la musique, c'était magnifique !
Nous avons mangé sur place, c'était un repas végétarien, je ne le suis pas mais nous nous sommes régalés Smile
Nous avons écrit sur un papier un souhait pour la nouvelle année et nous l'avons mis dans un chaudron. Tous les souhaits des gens ont été jetés au feu, c'est une tradition que je ne connaissais pas.
Voilà, je suis ravie d'avoir passé un moment aussi féerique, en même temps, c'est normal à Brocéliande Wink
Revenir en haut Aller en bas
Lilith


avatar

Genre : Féminin Capricorne Messages : 2879
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 42
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 20 Fév 2017 - 16:39

Merci pour le partage Fenraelle, c'est effectivement un moment magique et un de mes sabbats préférés Smile

_________________
"La grandeur d'une civilisation se voit à la manière avec laquelle elle traite ses animaux" Gandhi

"We all come from the same root, but the leaves are all different" Archie Fire Lame Deer
Revenir en haut Aller en bas
Nemesis


avatar

Genre : Masculin Poissons Messages : 6785
Date d'inscription : 06/07/2014
Age : 27
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 20 Fév 2017 - 21:21

Merci pour ce partage. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mar 21 Fév 2017 - 15:05

Si ces veillées contées par le baladin Ozegan intéresse quelqu'un voici le lien avec les dates à venir jusqu'à fin 2017 (année civile bien sûr). En sus, les tarifs ne sont pas trop prohibitifs (enfin je trouve).

http://foret-broceliande.fr/Veillees-contees-avec-Ozegan?id_evenement=3468

Tréhorenteuc est l'un des passages obligatoires pour tout les amoureux de légendes arthuriennes ; même si l'on pourrait débattre fort "vivement" sur l'attribution du nom de Brocéliande à cette forêt ; sorte de hold-up habillement réussit par les Seigneurs de Comper... pour ceux qui ne connaissent pas du tout c'est "officiellement" la forêt domaniale de Paimpont à cheval entre le département 35 et 56.

Venez-y c'est vraiment sympa, en outre, c'est un magnifique exemple de "profession de foi" réussie. La forêt domaniale de Paimpont ne devient forêt de Brocéliande que sous l'influence des seigneurs de Comper qui, en revendiquant (usurpant pourrait-on dire) le titre de "Seigneur de Brocéliande" (Brékelian en breton) se catapultaient comme "gardiens des sites arthuriens". Des sortes Yvain (le chevalier noir) de l'ère Moderne.

Brocéliande n'a jamais été identifié depuis ou d'après les textes anciens et nombre pensent que cette forêt mythique se trouvait soit au Pays de Galles soit en Cornouailles Britannique, soit, peut-être... en "Petite" Bretagne (en France). La greffe a cependant tellement bien marché qu'aujourd'hui nombre de "pèlerins" ne voient plus dans certains site, les restes de l'ère mégalithique mais bien un "Hostié" (pour Viviane) ou un tombeau de géant.

La dernière fois que je m'y suis rendu pour me balader, j'ai croisé un druide (du Gorsedd de Brekelian, je suppose) qui guidait un groupe jusqu'à "l'Hostié"... il leur a fait faire trois fois le tour dans le sens horaires car c'est une "porte" ouverte au sud, mais je gage qu'aucun membre de ce groupe n'a abordé ce lieu avec un prudent esprit scientifique. Ils ont fait trois fois le tour des substrats (assez maigres d'ailleurs) d'une allée couverte en schiste rouge ! Dis comme cela, ça perd de sa magie mais c'est la "réalité" historique. Alors personnellement, je trouve cela beau que parfois, la "foi', la croyance populaire, la subsistance des vieilles religions puissent faire rêver à un point tel qu'on en occulte totalement la réalité physique. C'est pour cette raison que j'adore Brocéliande car, historiquement c'est une récupération mensongère, les ruines et monuments : c'est juste de la préhistoire classique mais pour nous tous... c'est entièrement, totalement : Arthurien ! Magique !



Revenir en haut Aller en bas
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mar 21 Fév 2017 - 16:29

RavenStorm a écrit:
historiquement c'est une récupération mensongère
Enfin cela est dit! D'ailleurs s je me souviens bien de mes lectures, Chrestien de Troyes semble situer Brocéliande sur l'Ile de Bretagne, et non sur le continent. C'est logique: qu'est-ce que Myrddin, chantre et bouffon, tuteur d'Artus un chef gallois semi-légendaire, aurait été faire de l'autre côté de la Manche?
Brocéliande est comme la Forêt d'Arden de Shakespeare: elle n'existe que dans les contes et on peut la placer où l'on veut, d'ailleurs les 'historiens' des temps jadis, soucieux de tirer à eux la couverture littéraire, ne s'en sont pas privés et la Bretagne n'est que l'une des possibilités.
Aller à Paimpont pour trouver Brocéliande, c'est un peu comme aller à Montfermeil pour trouver la taverne des Thénardier. Il vaut mieux lire les Celtiques, de Hugo Pratt.
Revenir en haut Aller en bas
http://cearnunnos.blogspot.fr/
Lilith


avatar

Genre : Féminin Capricorne Messages : 2879
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 42
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mar 21 Fév 2017 - 16:54

Bien, et donc, revenons à Samhain Very Happy

Mais ceci dit, ouvrir un sujet sur le mythe de Brocéliande, serait vraiment très intéressant!!!

Est ce qu'il n'est pas possible d'envisager avec ces fêtes celtes, et notamment Samhain, la création d'une tradition nouvelle basée sur des références anciennes. Je ne pense pas que l'actuel wicca et l'actuel paganisme soient des copier-coller de ce qui se faisait il y a bien longtemps.

En revanche, il s'agit de se reconnecter à des racines qui nous permettent de bâtir un avenir spirituel libre et responsable, contrairement aux doctrines monothéistes et polythéistes actuelles. En tout cas, c'est comme cela que je le vois...

_________________
"La grandeur d'une civilisation se voit à la manière avec laquelle elle traite ses animaux" Gandhi

"We all come from the same root, but the leaves are all different" Archie Fire Lame Deer


Dernière édition par Lilith le Mer 22 Fév 2017 - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 236
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 46
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 22 Fév 2017 - 9:23

Comme voilà une bonne idée! Puisque nous n'avons pratiquement aucune idée de ce qui se faisait, créer une tradition nouvelle serait un défi intéressant.
Par contre il y aurait un problème pour la date: des théories récentes (auxquelles je ne souscris pas vraiment, mais mon avis est en train de changer), placeraient Samonios non pas fin octobre... mais mi-juin (avec une amplitude de plus ou moins un mois car le calendrier gaulois était luni-solaire), en se basant sur l'étymologie ('samos' voulant dire été, pourquoi placer cette fête à la fin de la période claire?), mais aussi sur les noms des autres mois selon le calendrier de Coligny (Cantlos, Giamonios) et sur des calculs et des données nouvelles. Selon eux, il n'y aurait pas de lien entre Samonios, fête gauloise durant trois nuits, et Samhain, le nom actuel du mois de novembre en Gaélique. Ce fut l'objet d'une vaste polémique sur le groupe Facebook de Néo-Gaulois quand j'avais voulu créer des noms de mois modernes, une polémique dont je suis ressorti dubitatif.
Revenir en haut Aller en bas
http://cearnunnos.blogspot.fr/
Lilith


avatar

Genre : Féminin Capricorne Messages : 2879
Date d'inscription : 26/07/2014
Age : 42
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Mer 22 Fév 2017 - 10:58

Oui, je suis d'accord avec toi, les choses sont assez confuses.

La question pourrait être aussi "devons nous absolument nous raccorder au passé?" au quel cas, cela voudrait dire qu'il faille se conformer aux modes d'avant. Ce qui signifie une sorte de retour à une pureté originelle supposée.

Ou alors, se dire simplement que ce passé, dans lequel nous puisons nos croyances est une référence sur laquelle on peut s'appuyer pour développer les spiritualités nouvelles?

Je suis bien sûr partisante de la deuxième hypothèse.

Ceci dit j'encourage vivement les recherches sur ce qui se faisait avant, d'abord pour connaître nos ancêtres et se reconnecter avec ce qui nous a précédé, et aussi pour garder une certaine lucidité par rapport à nous-mêmes et nos pratiques. Pour éviter de tomber dans quelque chose de fantasmé et partir en vrille comme on peut le voir pour certains wiccans/païens qui prétendent avoir reçu la révélation, ou que sais-je...

_________________
"La grandeur d'une civilisation se voit à la manière avec laquelle elle traite ses animaux" Gandhi

"We all come from the same root, but the leaves are all different" Archie Fire Lame Deer
Revenir en haut Aller en bas
Gwiddon


avatar

Genre : Masculin Scorpion Messages : 383
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 52
Localisation : France

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Jeu 23 Fév 2017 - 9:14

Lilith a écrit:
Est ce qu'il n'est pas possible d'envisager avec ces fêtes celtes, et notamment Samhain, la création d'une tradition nouvelle basée sur des références anciennes. Je ne pense pas que l'actuel wicca et l'actuel paganisme soient des copier-coller de ce qui se faisait il y a bien longtemps.

En revanche, il s'agit de se reconnecter à des racines qui nous permettent de bâtir un avenir spirituel libre et responsable, contrairement aux doctrines monothéistes et polythéistes actuelles. En tout cas, c'est comme cela que je le vois...

C'est un peu la démarche du druidisme contemporain, avec plus où moins de variantes qui vont des reconstructionnistes aux farfelus du new-age

Lilith a écrit:
Ou alors, se dire simplement que ce passé, dans lequel nous puisons nos croyances est une référence sur laquelle on peut s'appuyer pour développer les spiritualités nouvelles?

C'est un peu mon approche. Je pense qu'on ne pourra jamais reconstruire le druidisme du passé, même si on a de plus en plus d'éléments. Et puis quelle serait sa place dans la société du XXI° siècle? Sans parler du fait que dans ce genre d'approche la forme devient de plus en plus prédominante sur le fond et l'essence spirituelle qui est censé l'animer. Je pense que nous sommes donc "condamnés" à inventer quelque chose d'actuel. Par contre, pourquoi pas se référer au passé et aux éléments qui nous sont parvenus? N'oublions pas qu'une Tradition est le fruit d'une transmission, de quelque chose qui a traversé l'Histoire avec des évolutions et des adaptations; une Tradition ne "tombe pas du ciel" un beau matin.

Mais la question de départ est le sens spirituel qu'on veut lui donner; seulement ensuite viendra la forme. Celle-ci devra répondre à des "lois" qui permettront effectivement à ses adhérents de pouvoir évoluer spirituellement, et que cette Tradition réponde aux aspirations de l'âme. Il ne peut s'agir d'un bricolage à partir d'éléments qui nous font simplement plaisir; une Tradition s'adresse à notre être spirituel, pas seulement à notre être émotionnel.

Enfin, suivre une Tradition est une exigence; cela demande du temps et des efforts. Mais ceux-ci ne nous sont pas demandé par "les autres", seulement par les aspirations de notre âme. On ne peut pas vouloir suivre une Tradition et crier au "dogme" ou au "carcan" dès qu'il s'agit de faire un effort. Une Tradition est un tout cohérent, on prend tout où on ne prend rien; on ne peut pas la saucissonner pour ne prendre que ce qui nous plait. Sans parler du fait qu'une Tradition a pour vocation première d'être transmise, c'est une oeuvre collective, pas seulement l'expression d'un goût personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Elis


avatar

Genre : Féminin Cancer Messages : 186
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 50
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   Lun 6 Mar 2017 - 18:17

On doit connaître le passé. Sans cela nous sommes condamés à recommencer à zéro.
Seule cette connaissance peut nous permettre d'évoluer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Samhain - Le nouvel an celtique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Samhain - Le nouvel an celtique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Samhain - Le nouvel an celtique
» Rituel de Samain-31 octobre 2010
» LE "NOUVEL-ÂGE" ET LES CATHOLIQUES...
» La pénétration du christianisme dans le monde celtique
» Vermant, nouvel arrivé (et présentation de mes armoiries).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wiccan Domhanda :: LES MYTHOLOGIES ET TRADITIONS PAÏENNES :: Tradition Celtique :: Fêtes et célébrations Celtes-