Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    Méditation Féerique

    Admin
    Admin


    Genre : Féminin Age : 39
    Scorpion Date d'inscription : 11/08/2013
    Messages : 1066
    Localisation : Dans le Temple sacré

    Méditation Féerique Empty Méditation Féerique

    Message par Admin le Mer 14 Aoû 2013 - 19:38

    Méditation Féerique Fljue810


    Visualisez ou imaginez-vous au bord d’une petite prairie ensoleillée remplies d’une grande variété de fleurs épanouies. Un minuscule chemin vagabonde à travers la prairie fleurie vers Trois chênes très anciens qui se situe en plein milieu de la prairie. Vous suivez ce chemin jusqu’à vous retrouver à l’ombre des trois chênes.

    Un papillon flotte devant vous, en un instant il se change en Fée. Le tout petit homme fée tape votre front avec sa baguette par trois fois. Vous vous sentez soudain rapetisser  rapidement jusqu’à ce que vous ayez atteint la taille d’un être du petit peuple. Tout autour de vous les grandes fleurs et les brins d’herbe vous paraissent aussi grands que des arbustes, une sauterelle vous parait la taille d’un labrador, saute devant vous et disparait rapidement.
    « Vous êtes là, enfin ! »
    Le petit homme fée dit en volant vers vous puis se tenir à coté de vous.
    « Ma famille attends pour vous rencontrer, et la maitresse de maison sera fâché si nous arrivons en retard pour le diner »
    Avec un sourire et un mouvement de la main, la fée vous fait descendre un chemin à travers l’herbe et les fleurs jusqu’à atteindre les racines du plus gros chêne, c’est là installé dans une arche de racine que se trouve la petite maison à deux étages. La façade est couverte de pétales de pomme de pin ; le toit est fait de bandes d’écorce d’arbre couverte de mousse. Une petit carré d’herbe moussue en guise de pas de porte.
    « Tulipe, nous sommes là ! »
    Le petit homme appelle, en poussant la porte il vous fait signe d’entrer à l’intérieur.
    « Mon nom est  petit gland » vous dit-il en entrant.
    « Ma famille et moi-même est prenons soin de cet espace autour des trois anciens chênes, bien sûr d’autres nous aident ! »
    Petit gland vous conduit jusqu’à la salle à manger, là où Tulipe attends en souriant à table.
    Vous remarquez que l’intérieur est tout aussi soigné que l’extérieur. Les quelques meubles sont partiellement dispatché, de vielles pommes de pins pour les chaises et des brindilles de chêne pour la table et de l’herbe tressé pour former des tapis.
    « Prenez une tasse de thé de fleurs sauvages » Tulipe vous tends un capuchon de gland pour tasse.
    « Essayez donc les gâteaux aux graines, il sont délicieux »
    Vous vous asseyez sur une chaise pomme de pin, sirotant le thé savoureux et parfumé tout en parlant avec les gens du petit peuple.
    « Vous ne vivez pas tout le temps dans cette maison ?
    Vous demandez à petit gland qui secoue la tête.
    « Toutes les fées de cette zone l’ont construit afin que vous vous sentiez confortable lorsque vous nous rendez visite. Nous vivons dans les champs ou en haut des chênes jusqu’à l’arrivée de l’hiver, puis nous dormons dans des tunnels chauds et confortables profondément sous les racines de l’arbre »
    Tulipe ajoute, mais toutes les Fées apprécient lorsque les humains nous accueillent dans leurs foyers pendant la période d’hiver, certains même construisent des petites maisons pour nous »
    Petit gland et Tulipe vous conduise à l’extérieur sous le soleil qui traverse les feuilles du chêne massif.
    Petit gland dit «  Regarde tout autour de toi, il y a des fées partout, certaines s’attellent à leur tâche d’autres jouent dans l’herbe et parmi les fleurs »
    Vous regardez autour de vous, mais tout ce que vous apercevez, ce sont des mouvements rapides qui ne restent pas assez longtemps immobile pour les identifier, vous essayer de vous concentrer mais rien n’y fait.
    Tulipe vous regarde et rie ! « Oh non, non. » Elle vous attrape le bras. « Reste tranquille et fronce tes yeux. Si cela ne marche pas, prends tes deux mains et forme une longue vue, puis regarde dans le tunnel »
    Vous essayez des deux manières pour voir celle qui fonctionne le mieux pour vous. Vous êtes émerveillé de voir les fées tout danser tout autour de vous, certaines volent de fleurs en fleurs, chantant des mélodies aux fleurs pour leur dire combien elles sont aimées, des petites fées jouent au cache- cache entre les tiges des fleurs, d’autres tissent de la soie de toile d’araignée sur des petits instruments en bois.
    Tulipe explique « C’est pour fabriquer des vêtements » Vous réaliser soudainement que vous n’avez plus besoin de plisser les yeux ou de l’aide de vos mains pour voir les fées, et elle sourit.
    « Une fois que ton esprit est en harmonie avec Fairyland et les fées, tu peux nous voir aussi clairement que ton propre reflet dans le miroir »
    Vous grimpez au sommet d’un arbre pour avoir une meilleure vue et là vous voyez des fées autour des chênes, à coté de chaque plante, fleur, brin d’herbe. Au centre de la petite prairie, un essaim de fées plane au-dessus de fleurs rouges et jaunes.
    « Voilà pourquoi je suis ici » Tulipe vous appelle. Vous descendez le long des racines pour marcher avec elle et l’écouter raconter son histoire pendant qu’elle vous guide à travers les fleurs éclatantes.
    « Il y a bien longtemps, des hommes construisirent une maison ici, mais elle vieillissait et tombait en ruine. Le fermier rasa les restes et en construisit une nouvelle ailleurs. Cependant, il demanda à sa femme de laisser de ses tulipes et de ses narcisses, en tant que gardienne des tulipes, je reste derrière elles » Vous vous retourner  et vous remarquer les grandes fleurs autour de vous, leur fragrance parfume l’air, et les ailes des fées les caressent pour leur apporter une légère brise, elles se rassemblent autour de vous et se mettent à danser en cercle de plus en plus vite. Elles rient alors qu’elles tournent de plus en plus vite, elles dansent jusqu’à ce que le cercle se trouble. Vous vous sentez rapidement aspiré dans un tunnel de lumière rose.
    « Au revoir, crie Petit gland ! »
    Vous réalisez que les fées vous ont joués un de leurs tours qu’elles jouent souvent aux hommes.
    Vous réalisez que vous êtes de retour dans votre corps physique. Vous ouvrez les yeux et prenez conscience de votre monde.


    Source : Arbre aux Fées

      La date/heure actuelle est Jeu 19 Sep 2019 - 12:40