Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    La Chandeleur fête la crêpe entre religion et paganisme

    Nemesis
    Nemesis


    Genre : Masculin Age : 29
    Poissons Date d'inscription : 06/07/2014
    Messages : 8557
    Localisation : Paris

    La Chandeleur fête la crêpe entre religion et paganisme Empty La Chandeleur fête la crêpe entre religion et paganisme

    Message par Nemesis le Dim 4 Fév 2018 - 19:22

    Histoire: Moelleuses ou croquantes, sucrées ou salées: les crêpes sont à l’honneur chaque 2 février. Retour sur cette tradition aux origines oubliées.

    Il y a Noël et son sapin, l’Épiphanie et sa galette des Rois, ou encore Pâques et ses lapins en chocolat. À chaque fête, ses rites, ses symboles et ses traditions. Mais pas toujours évident de connaître leurs origines. Fêtée chaque 2 février, la Chandeleur n’y échappe pas. Cette date résonne à nos esprits comme le jour où l’on se régale de crêpes et autres galettes de sarrasin. Mais pourquoi donc?

    Fête religieuse pour les uns, célébration païenne pour les autres, les hypothèses, parfois des plus saugrenues, fusent dans tous les sens. «Dans le canton de Vaud, j’ai l’impression que les gens ne connaissent pas trop la Chandeleur. Moi-même, j’ai oublié d’où ça vient exactement», sourit Gabriel Pellan, patron de la crêperie Le Cap breton, à Rolle. Avant d’ajouter: «Je sais que certains de mes confrères utilisent cette date pour se faire de la pub et booster leur affaire, mais ça n’est pas mon cas.»

    Peu connue chez les protestants

    Prieur à l’Abbaye de Saint-Maurice (VS), Roland Jaquenoud confirme: «Cette fête est surtout connue chez les catholiques. Pas trop chez les protestants.» Avant d’insister sur le fait que la Chandeleur, à l’origine, n’est pas vraiment un prétexte pour s’en mettre plein la panse. «En effet, elle fait référence à un épisode biblique, présent dans l’Évangile de Luc: la Présentation du Christ au temple de Jérusalem, quarante jours après sa naissance. C’est pourquoi on l’appelle aussi la fête de la Présentation.» Dans la tradition liturgique, il s’agit en l’occurrence de la dernière grande date du cycle de Noël, après l’Avent et l’Épiphanie.

    Les premiers écrits relatant de cette célébration à Rome remontent aux alentours du Ve siècle. En mémoire du chemin parcouru par Joseph et Marie pour se rendre au temple de Jérusalem avec l’Enfant Jésus dans leurs bras étaient généralement organisées, le 2 février, des processions nocturnes durant lesquelles les fidèles parcouraient la ville avec des cierges (ou chandelles, d’où l’origine de Chandeleur). Des cierges qu’ils faisaient ensuite bénir à l’église. Ce rite est d’ailleurs toujours en vigueur aujourd’hui, notamment à l’Abbaye de Saint-Maurice. «Selon toute vraisemblance, c’est le pape Gélase Ier, qui a vécu au Ve siècle, qui l’a instauré», poursuit le chanoine agaunois.

    Quant à son lien avec les crêpes, c’est justement de là qu’il pourrait venir. «La tradition dit que ce pape en offrait aux pèlerins à leur arrivée à Rome.» Du moins quelque chose qui s’apparentait à ce mets. «Mais c’est à prendre avec des pincettes, car il existe pléthore d’histoires, d’anecdotes et de légendes différentes à ce sujet.»

    Fête païenne christianisée

    Il n’est pas exclu, par exemple, que la Chandeleur soit en fait une récupération par l’Église d’une célébration païenne plus ancienne. Comme cela se faisait beaucoup à l’époque. «La fête des chandelles coïncide plus ou moins avec la célébration païenne des Lupercales, dédiée au dieu de la fécondité, et qui marquait la fin de l’hiver et le retour du soleil», indique Laetitia Aeberli, responsable de la médiation culturelle à l’Alimentarium de Vevey. Les galettes rondes et dorées que sont les crêpes pourraient alors faire directement référence à l’astre solaire. «Mais là encore, c’est très flou», souligne Laetitia Aeberli. Avant de conclure: «Une chose est sûre: la crêpe, aujourd’hui, est devenue tellement populaire qu’elle a perdu son caractère exceptionnel. On en mange toute l’année. Ce n’est pas une tradition aussi forte que la dinde à Noël ou les œufs en chocolat à Pâques.»

    https://www.24heures.ch/vaud-regions/videos-chandeleur-fete-crepe-religion-paganisme/story/16280301

      La date/heure actuelle est Lun 22 Juil 2019 - 15:10