Wiccan Domhanda

AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Voie traditionnelle druidique: questionnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moriñwé


avatar

Genre : Masculin Gémeaux Messages : 1724
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 26
Localisation : Val d Oise

MessageSujet: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Ven 27 Juil 2018 - 11:25

Bonjour à toutes et à tous.
Je mets ce sujet ici mais je pense qu'il sera déplacé dans une section plus appropriée. Je n'ai pas réussi à trouver où il serait le mieux.

Lors d'une foire médiévale, je discutais avec un membre d'une clairière druidique d'ile de France. Je lui disais que j'étais très intéressé pour connaître les principes druidiques actuelles et le fondement de leur croyance. J'ai pu retrouver le site de sa clairière avec une section "Ce que nous croyons.". Le moins qu'on puisse dire, c'est que cela m'a interloqué.

ATTENTION: pavé!

" Ce que nous croyons
« Je crois en l’existence d’un seul Etre, Tout-Puissant, Infiniment Sage, Infiniment Bon, Source et Conservateur de tous les êtres émanés, et que je désigne par les trois lettres saintes : OIW… (Triades : 1-5).

« Je crois qu’OIW, parce qu’envisageant par son Omniscience, tous les Futurs possibles, opère parmi eux, par son Omni sapience, une discrimination éternelle comme lui, constituant ainsi le Bien et le Mal. Ce qu’il admet, souhaite, conserve, constitue alors Keugant, le « Monde Divin ». Ce qu’il réfute, rejette, réprouve, constitue ANWN., « L’Abîme », (Triades 6-7-8-14-83-72).

« Je crois qu’OIW, parce qu’Infiniment Bon, souhaite et fait que tout ce qui constitue ANWN évolue et s’améliore, parvenant fatalement un jour en Keugant. Mais, parce qu’en Lui, la « possibilité » des choses bonnes ou mauvaises, est infinie, éternelle est donc Œuvre de Rédemption, comme le sont eux-mêmes, ANWN et KEUGANT… (Triades 7-14).

« Je crois que ceux des êtres existant de toute éternité, tels qu’OIW les souhaite, constituent alors ce que les hommes nomment les « dieux », soit ses propres Attributs métaphysiques, et ses modalités de manifestations. Ces êtres résident alors au Cercle de Gwenved, le « Monde Blanc », cercle de la Plénitude, seul reflet de KEUGANT accessible aux êtres émanés (Triades : 14-83-72).

« Je crois que tous les « possibles », rejetées en ANWN, sont destinés à devenir des « créatures », et qu’en émergeant de ce Cercle par la Grâce et l’Amour Divins, elles constituent le Cercle d’ABRED, le « Monde de l’Epreuve et de la Nécessité », seul reflet supérieur d’ANWN, (Triade : 14).

« Je crois que tous les êtres qui ne sont pas, de toute éternité, les « Dieux – Attributs » du Dieu de KEUGANT, naissent au sein d’ANWN, l’Abîme originel, ensemble de ce que l’Eternelle Sagesse rejette de toute Eternité. Ces êtres doivent tous parvenir finalement dans le Cercle de GWENVED, tels qu’OIW l’a souhaité éternellement , riches de la totalité de leurs souvenirs, de leurs expériences passées, épurés et transformés par le jeu de cette Palingénésie ( renaissance), (Triades : 12-14-17).

« Je crois que tous ces êtres s’élèvent auparavant à travers toutes les formes possibles et imaginables de la Vie, en ce vaste kaléidoscope qu’est l’Eternelle-Nature, successivement minéraux, minéraux-plantes, végétaux, végétaux-animaux, animaux, inférieurs et supérieurs, ce jusqu’à l’état d’Homme, carrefour où les attend la Liberté Morale, et sa responsabilité. Ils constituent alors le Cercle d’Abred, le « Monde de Nécessité » et de l’Epreuve », précurseur du GWENVED de béatitude, (Triades : 14-17).

« Je crois qu’en vertu de cette Liberté et du Choix qui en découle, et tant qu’ils se trouvent dans le plan d’ABRED, soumis à l’Expérience, à la Douleur et à la Mort transmutatrices, les Hommes peuvent, par leur acceptation ou leur refus, leur choix intelligent ou déraisonnable, s’élever ou déchoir dans l’échelle humaine, (Triades : 13-17-24).

« Je crois que parvenus une première fois au Cercle de GWENVED, au Monde de la Plénitude, l’Etre peut redescendre volontairement au Cercle d’Abred et s’y réincarner en forme humaine, soit aux fins d’expériences nouvelles et du bénéfice spirituel et intellectuel en découlant, soit dans le but altruiste d’aider les Hommes et les êtres inférieurs à des dégager de l’ABRED. Cela, autant de fois qu’il le désire, protégé par l’Oubli, (Triades : 30-40).

« Je crois que, par ce que l’Eternité et l’Infinité Divines font qu’OIW demeure inaccessible à la Créature, même au GWENVED, éternelles en durée, infinies en possibilité, sont ces « expériences » de l’Etre. Ainsi, la Sagesse et l’Amour Divins le font participer à une éternité et une infinité relatives, proportionnelles à son ego, images et reflets de l’Eternité et de l’Infinité Absolues, et par-là même, génératrices d’un Eternel Devenir, (Triades : 40-77).

Tels sont les dix points du Credo Druidique.

En savoir plus : https://clairierebellovaque.webnode.fr/le-voie-traditionnelle-druidique/ "

A chaud, cela me donne une impression de druidisme imprégné de christianisme. J'aimerai avoir des avis extérieurs, si possible de gens plus érudits que je ne le suis en tradition celte. Ce "crédo" n'est il propre qu'à quelques clairières ou est-ce globalement un principe suivit par la majorité des clairières?
Revenir en haut Aller en bas
https://lunebleuezine.wordpress.com/
Boadicée


avatar

Genre : Féminin Lion Messages : 1134
Date d'inscription : 11/08/2013
Age : 37
Localisation : Into the void

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Ven 27 Juil 2018 - 12:50

Alors, je fais pas partie de ces spécialistes en tradition celtique, mais quand même, ce "Triades" dont est extrait le texte m'a poussée à chercher un peu et euh... Le moins qu'on puisse dire c'est que l'origine de ces Triades est pour le moins très floue.
"Très ancien", "tradition orale", etc. Le genre de termes très évasifs qui ne donnent aucune source concrète et encore moins datée.
Sans parler du fait que celui qui aurait le premier couché cette tradition orale par écrit (Edward Williams, alias Iolo Morganwg, inventeur pour certains du néo-druidisme) au XVIIIe siècle, aurait en fait tout inventé, ou aurait mélangé des triades de son invention avec des textes du Moyen-Age, inspirés de la tradition celtique.
Il n'est donc pas du tout étonnant que ces Triades soient plus qu'empreintes de christianisme.


Bon alors tout ceci est au conditionnel et mes recherches se cantonnent à Internet donc sont plutôt très limitées, mais pour moi, c'est une première impression fumeuse qui se dégage de tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Morgwen


avatar

Genre : Féminin Poissons Messages : 1708
Date d'inscription : 20/09/2014
Age : 58
Localisation : A l'Ouest

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Ven 27 Juil 2018 - 17:09

En effet, lors de la renaissance celtique au XVIIIème siècle, les premiers manifestes druidiques étaient très empreints de catholicisme... d'ailleurs en GB ou au Pays de Galles, rien n'empêchait d'être à la fois chrétien et druide. Eux aussi pratiquaient déjà le "en même temps"  ; -)

Ce n'est que plus tard que certaines branches ont fait scission pour évoluer vers davantage de paganisme, (comme la Kredenn Geltiek par exemple).

A ma connaissance, beaucoup de Clairières actuelles se réfèrent à un credo du type de celui que tu as posté, Morinwé, parfois avec des variantes, certaines faisant notamment référence à la notion d' "incréé" , à laquelle personnellement,  j'ai beaucoup de mal à adhérer. Tu as été interloqué dis-tu en découvrant cela, et je te comprends, je l'ai été aussi !

En ce qui concerne les Triades, tes informations sont exactes Boadicée, elles ont fait, et font encore l'objet de beaucoup de controverses... quant à l'impression fumeuse, je ne porterai pas de jugement dessus, : -) rappelant simplement que pour reconstituer une doctrine philosophique druidique, aucune source écrite tangible n'existait... hé non, pas de Bible ni d'Evangiles, pas de Talmud, pas de Coran ; -)

Gwiddon étant bien plus fin connaisseur du Druidisme que moi, lorsqu'il aura l'occasion de passer par ici, je pense qu'il pourra t'en dire bien davantage, et éventuellement "me corriger" si par hasard j'ai écrit des bêtises ou des approximations Smile
Revenir en haut Aller en bas
Moriñwé


avatar

Genre : Masculin Gémeaux Messages : 1724
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 26
Localisation : Val d Oise

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Lun 30 Juil 2018 - 21:04

Cela me rassure. Smile Je ne connais pratiquement rien sur le druidisme mais je me disais bien que c'était un peu capillotracté cette histoire. Selon moi, on peut tenter de se rapprocher le plus possible du druidisme de nos ancêtres, mais on en sera toujours et à jamais très loin de leur réalité. Mais de là à réinventer une bonne partie du fondement spirituel... Sauf si ces clairière assument ces modifications, mais ce n'est pas ce druidisme là que je recherche.

Et oui, j'attend également que Gwiddon passe par ici (et repassera par là). :p
Revenir en haut Aller en bas
https://lunebleuezine.wordpress.com/
Panthera


avatar

Genre : Féminin Poissons Messages : 785
Date d'inscription : 18/06/2016
Age : 26
Localisation : Alpes-Maritimes/MENTON

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Jeu 9 Aoû 2018 - 18:46

J'avoue que en lisant on y vois clairement un mélange de plusieurs idéologies. Je pense toutefois que c'est une façon de voir propre à certaines clairières françaises. Je suis certaine que si on interroge des clairières en Irlande, en Écosse ou en Angleterre on aura pas la même vision des choses. Mais il faut reconnaître que le druidisme étant une tradition orale, on se doute bien que y a eu des déformations, le fameux effet " téléphone sans fil" où certains savoirs, idéologies on été modifiées ou mal interprétées.
Après je dis pas, possible que il existe des familles où la transmission c'est faîte depuis l'antiquité à nos jours même si sa me semble compliqué et délicat.
Revenir en haut Aller en bas
Gwiddon


avatar

Genre : Masculin Scorpion Messages : 452
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 53
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Mar 14 Aoû 2018 - 9:17

Je rejoins Morgwen et Morinwe. Pratiquement tout le monde s'accorde aujourd'hui pour dire que les Triades ont été inventées par Iolo Morganwg. Mais il faut replacer les choses dans le contexte de l'époque, à savoir la fin du XVIII° siècle, dans une Angleterre où l'église était prédominante. L'archéologie était balbutiante et la redécouverte du druidisme antique relativement récente et empreinte de tout un imaginaire romantique. Iolo était donc consciement ou inconsciement imprégné de christianisme. Par ailleurs, il ne semble pas que sa vision du druidisme était aussi radicalement opposée à une allégence au christianisme comme a pu l'être la résurgence initiée par John Toland 80 ans plus tôt. Je me suis laissé dire que les druides anglais de l'époque allaient à la messe avant de pratiquer leurs cérémonies...

Iolo a créée une Gorsedd (assemblée) qui avait pour vocation la promotion et l’approfondissement de la culture et des langues Celtiques. Elle donnera naissance à la Gorsedd de Bretagne qui sera également à l'origine des premiers groupes druidiques bretons. En l'absence de documents de textes de référence, ils se sont appuyé sur les Triades tout en poursuivant en parallèle une recherche sur l'héritage celtique de Bretagne. Au début, il y avait beaucoup de FM dans les groupes druidiques, ce qui fait que, sans être forcément chrétiens, la notion de dieu unique ne les gênait pas outre mesure car il faisaient le parallèle avec leur Grand Architecte.

Aujourd'hui, certains groupes utilisent les Triades car elles font, d'une certaine façon, partie de leur héritage, mais elles servent plus de support d'étude et de réflexion que de réelle doctrine à suivre aveuglément; car rappelons-le, le druidisme est une religion sans dogme. Mais aujourd'hui, la plupart des groupes descendant de la Gorsedd de Bretagne sont conscient qu'il y a un gros travail de dépoussiérage à faire, car en se reposant sur une certaine arrogance bretonne, il ont évité un travail de remise en question qui a amené certains groupes à être aujourd'hui devenus archaïques. En s'enfermant dans une sorte d'extrémisme idéologique, ils ont laissé le champ libre à ce qui est, à mes yeux, un autre extrême, à savoir le druidisme new-age de l'OBOD.

Voila en très très raccourci comment je comprend la situation actuelle. Je dois dire que je me reconnais de moins en moins dans le paysage druidique actuel, entre les dinosaures, les reconstructionnistes purs et durs et les new-ageux.
Revenir en haut Aller en bas
Moriñwé


avatar

Genre : Masculin Gémeaux Messages : 1724
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 26
Localisation : Val d Oise

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Mar 14 Aoû 2018 - 17:42

Merci pour tes lumières ! Smile Tu aurais des conseils en termes de lectures ?

Le druidisme OBOD? Petra eo se ???
Revenir en haut Aller en bas
https://lunebleuezine.wordpress.com/
Gwiddon


avatar

Genre : Masculin Scorpion Messages : 452
Date d'inscription : 20/10/2013
Age : 53
Localisation : France

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Mer 15 Aoû 2018 - 14:35

J'avais déjà abordé l'OBOD dans ce post http://wiccandomhanda.forumactif.org/t667-druidisme-et-wicca
Revenir en haut Aller en bas
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 301
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 47
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Dim 19 Aoû 2018 - 7:51

Enfonçons le clou: http://www.arbre-celtique.com/approfondissements/druidisme/neo-druidisme.php
Le druidisme en tant que religion, donc système politique doté de règles et de hiérarchie, est définitivement mort il y a 2000 ans; mais avec un long travail de recherche, on peut en effleurer la philosophie et celle-ci est fort différente de celle arguée par les néo-druides, voire totalemnt opposée sur certains points (rapport à la nature, éléments, répartition des divinités, découpage du monde). On ne peut parler de tradition antique, mais, comme le dit Gwiddon, d'une tradition récrée à l'époque des lumières par un panthéiste ou athée (Toland), et un chrétien Unitarien (Morganwg, faussaire de génie) en proposant des initiations inspirées de la Franc-Maçonnerie (et non l'inverse comme one le lit parfois). Mais cela ne gène pas les actuels pour continuer à célébrer le solstice d'été au pied de Stonehenge, munis d'une épée!!!
Bref le meilleur (le seul?) moyen d'étudier le druidisme authentique, c'est de lire les ouvrages d'autorités comme Sterckx ou Guyonvar'ch et Leroux, qui analysenet et recoupent confrontent les mythologies et la linguistique aux textes. Le reste n'est que spéculation.
Et bien sûr de venir au colloque du 11 novembre!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairieredecernunnos.blogspot.com
Moriñwé


avatar

Genre : Masculin Gémeaux Messages : 1724
Date d'inscription : 26/10/2014
Age : 26
Localisation : Val d Oise

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Hier à 8:03

Ta dernière phrase est pleine de sagesse Carnun.
Je suis sur un ouvrage de Leroux en ce moment d ailleurs.

Du coup, si nous prenons des auteurs comme Pascal Lamour: s agit il d avantage de païen décrivant de façon poétique leur lien avec la nature que d un druide ?

Je cite cet auteur car, personnellement, il me donne le sentiment qu' il me fait toucher du doigt quelque chose d essentiel chaque fois que je le lis.
Revenir en haut Aller en bas
https://lunebleuezine.wordpress.com/
Carnun


avatar

Genre : Masculin Verseau Messages : 301
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 47
Localisation : Tir na n-Og

MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   Hier à 13:07

Oui, plutôt un païen poétique, pour qui le druidisme a cette saveur romantique, un peu à la manière de Markale: bien écrit mais aucun intérêt historique. Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont à rejeter, comme toute pensée philosophique qui respecte l'Autre dans sa différence et peuvent attirer un large public vers le Celtisme. Le seul problème avec les néo-druides, c'est qu'il sont souvent si loin de la réalité antique qu'il est difficile de revenir ensuite vers un peu plus d'historicité. Autant commenecr par les lectuires scientifiques, aussi ardues soient-elles, avant de se permettre ses propres extrapolations: tu seras autant dans le vrai qu'en rejoignant la Kredenne Geltiek, la Gorsedd ou l'OBOD, ou ecncore la Clairière du Marcassin Verdâtre.
Rappelons que les Celtes ont totalement détruit leur environnement pour des raisons économiques, sans aucune considération pour la Nature (la France actuelle est plus boisée que la Gaule indépendante!), qu'ils ne célébraient pas en forêt, qu'ils n'étaient pas des chamanes mais des brahmanes, et que pour ce qui est du respect des autres... Les druides étant recrutés parmi les jeunes garçons de l'aristocratie guerrière, leur idée de la paix devait être, comment dire... approximative. D'ailleurs le seul druide historique reconnu, Diviciacos, ambassadeur des Eduens, est décrit comme paradant devant le Sénat Romain armé de sa lance et appuyé sur son bouclier... Pas vraiment une image de paix, et en tous cas bien loin de la tiédeur moite basée sur la tolérance et le respect d'autrui. Les dieux aiment les hardis et les impétueux, mais ceci est un autre débat!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairieredecernunnos.blogspot.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Voie traditionnelle druidique: questionnement   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voie traditionnelle druidique: questionnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Attention imposteurs…
» crpe 2010 3eme voie....?
» Les abeilles en voie de disparition?
» L'hypnose Traditionnelle et Ericksonienne
» Vidéo documentaire "La voie lactée"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wiccan Domhanda :: LES MYTHOLOGIES ET TRADITIONS PAÏENNES :: Tradition Celtique :: Mythologie Celtes-