Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    Druides : une autre manière de voir la vie

    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Ven 19 Oct 2018 - 12:04

    Ha tu parle d'un des livres ou des tutoriels alors. Ou les fichiers après l'inscription? je suis en train de lire Celtic Polytheism course pour l'année 1. ha je comprend alors.
    Et tu est inscrit sur le site sous quel profil ? Chaos Druid c'est toi? J'ai pas vue de nouveau d'Europe a par lui. Tu vis en Suisse ?
    Carnun
    Carnun

    Genre : Masculin Age : 48
    Verseau Date d'inscription : 22/01/2014
    Messages : 402
    Localisation : Tir na n-Og

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Carnun le Ven 2 Nov 2018 - 14:12

    Non, je parle simplement du cours...
    Le 'Celtic Polyheism Course' fait partie des cours de spécialisation hors cursus. En fait tu commences par la fin!  Very Happy Comment l'as-tu trouvé? sur le forum ou sur Amazone?
    Tu as compris comment marche NOD? Il y a un cours sur 3 niveaux; le premier est celui de barde, tu peux télécharger le cours complet en pdf, il y a 25 'leçons' avec des questions à la fin qui consistent en des essais de 3 à 5 pages portant à la fois sur ta compréhension du chapitre et ta propre vision que tu dois poster sur le forum pour validation, avant d'avoir un examen final pour valider le cours de barde et passer au suivant, (o)vate.
    Si tu l'as manqué, voici le lien: https://www.druidcircle.org/druid/index.php/en/druid-college/list-of-courses; il y a une version gratuite, avec publication simple sur le forum et lecture par un mentor, et la version payante, avec mentor personnel et évaluation notée.
    Pour mon pseudo, j'ai fait simple: Carnun...
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Ven 2 Nov 2018 - 16:35

    Je suis aller un peut trop loin en effet, mais ne recherche pas je suis partie. Les leçons sont bien détailler, mais sans pratiquer par l'extase je trouve que ça reste trop terre a terre, et de fait j'ai un peut de mal avec la structure tripartite du Néo-Druidisme.
    Je me reconnecterais plus tard peut être. Il y a d'autre site de cours Druidique sur le web anglais, celui si a au moins le mérite d'être en partie gratuit. C'est bien, mais peut être pas assez fréquenter pour le moment.
    J'ai vu aussi ce site qui est pas mal si ce genre d'étude t'inntéresse, c'est la encore basé sur un livre.
    http://greenmountaindruidorder.org/vermont-druid-training/home-study-coursey/

    Perso je fait attendre la parution de "Awen Alone" en Français l'an prochain (difficile a trouver en Anglais ce livre, par les librairies).
    Carnun
    Carnun

    Genre : Masculin Age : 48
    Verseau Date d'inscription : 22/01/2014
    Messages : 402
    Localisation : Tir na n-Og

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Carnun le Ven 2 Nov 2018 - 21:10

    Extase? Mais le druidisme n'est pas une affaire d'extase et de révélation, c'est une question d'étude rigoureuse du monde qui nous entoure! Le cours donne aussi des pratiques de méditation qui peuvent aider à appréhender notre environnement et développer nos sens, mais les druides tels que nous les redécouvrons par l'archéologie et la lecture des textes classiques semblaient être des scientifiques et des philosophes plutôt terre à terre, dépourvus de tout ésotérisme, dont le savoir se basait sur l'observation et l'expérimentation. Astronomes, oui, astrologues, non.
    Le fait que le site ne soit pas très fréquenté est plutôt un bon point: il y a de nombreux inscrits, pais beaucoup abandonnent rapidement devant la charge de travail. Etre druide se mérite à force de labeur et d'acharnement, d'étude et de remise en question en vue d'un cheminement spirituel personnel qui peut prendre des années, voire des dizaines d'années (vingt ans pour les druides antiques, pratiquement comme aller de la maternelle au master 2!). Il ne peut y avoir de 'prêt à penser' tombé tout cuit sans efforts par la volonté de dieux hypothétiques.
    Merci pour le lien, je vais y faire un tour, cela peut être intéressant, même si cela me parait étrange dès la première page: la complétion du cours se fait par une union avec Gaia à Stonehenge??? Çà me fait penser plutôt à l'OBOD: un moyen de soutirer de l'argent avec une 'formation' qui ratisse large et de manière simpliste.
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Jeu 8 Nov 2018 - 19:01

    Heuu??? Bien sur qu'il y a un niveau d'étude rigoureuse a avoir! Est ce que j'ai dit le contraire ??
    Après je suis d'accord être druide demande du Travail et de la rigueur. Mais bon ça fait un moment que je suis au courant, rien de nouveau...

    Si j'ai d'autre lien peut être que je vous les posterait ici. Après les uns et les autres s'organisent comme ils peuvent et ratisser large ça permet de faire connaitre le Druidisme. Bon pour Gaïa et Stonehenge c'est un approche. Stonehenge c'est un site naturel, alors on doit ce poser la question du sacré dans a nature alors, doit t'on continuer a établir un contacte spiritual lier a la nature et doit on continuer a la considérer comme une partie du sacré ? (c'est ce que je comprend face a de tel remarques) et pour ce qui concerne Gaïa c'est la version Grecque de Dana ??? Bon il y a bien des Druides qui honore "Dis Pater" une divinité Romaine honorer dans d'autre tradition comme la Stregheria, le Numinisme, après dans l'Héllénisme c'est plus Arès/Pluton.
    Chaque personne et libre... ça ne me dérange pas de ce côté là. Parce que pour moi les liens les plus important ça devrait rester 'les hommes (les vivants) les ancêtres (nos anciens et nos morts) et les Dieux"
    Souvent les dieux sont en liens avec les ancêtres. (enfin quand on établie un contacte avec on sen rend compte)
    Alors si un Druide vient je ne sais pas du sud de la France et qu'il honore Dis pater ou Gaïa/Maïa. Bien c'est assez logique.

    Bien sur faut rester méfiant avec internet, on y fait de mauvaises rencontre parfois et surtout quand l'argent entre en jeux... Je trouve que c'est pas quelque chose de sain quand on cherche a nous soutirer soit de l'argent soit de l'attention ou du temps.

    évité les discours surfais. Je pense que c'est mieux.

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Dscn0387

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Tenor_10


    Dernière édition par Ivar le Brocanteur le Sam 10 Nov 2018 - 17:01, édité 2 fois
    Gwiddon
    Gwiddon

    Genre : Masculin Age : 54
    Scorpion Date d'inscription : 20/10/2013
    Messages : 531
    Localisation : France

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Gwiddon le Ven 9 Nov 2018 - 8:59

    Ivar le Brocanteur a écrit: Je trouve que c'est pas quelque chose de sain quand on cherche a nous soutirer .......soit de l'attention ou du temps.

    C'est pourtant ce qu'on demande à tout cheminant dans les Clairières: de l'attention dans les rituels, les ateliers, les rencontres, et du temps pour l'étude des enseignements proposés, la pratique, etc... Faut-il donc se méfier des Clairières?

    Une Clairière "saine" serait une Clairière où on ne te demande rien et ou tu peux faire tout ce que tu veux?
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Mer 21 Nov 2018 - 0:01

    J'ai jamais parlé d'une clairière ? Je parle d'internet ???

    Après bien sûr dans un groupe faut s'investir si on veux faire les choses bien quand on pratique en groupe, je vois déjà rien que pour le cercle de danseur celtique ou je suis dans mon village, le temps que ça me prend.

    J'ai bien relu ce que j'ai écrit ? J'ai pas parlé d'une clairière... Mmmh ...  =/   Rolling Eyes  (on va pas se disputer encore si?)

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Dscn0406
    Gwiddon
    Gwiddon

    Genre : Masculin Age : 54
    Scorpion Date d'inscription : 20/10/2013
    Messages : 531
    Localisation : France

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Gwiddon le Mer 21 Nov 2018 - 8:56

    Ivar le Brocanteur a écrit:
    Bien sur faut rester méfiant avec internet, on y fait de mauvaises rencontre parfois et surtout quand l'argent entre en jeux... Je trouve que c'est pas quelque chose de sain quand on cherche a nous soutirer soit de l'argent soit de l'attention ou du temps.

    Ok, j'avais extrapolé... J'ai fait le lien suivant: internet > rencontre > Clairière puisque, pour moi, la finalité d'internet est d'être un premier pas vers une rencontre avec un groupe, druidique ou autre.

    Maintenant, si tu tu reposes uniquement sur internet, il ne peut y avoir qu'un cursus par correspondance, donc généralement payant, surtout sur les sites anglo-saxons qui sont très décomplexés avec l'argent. Pour eux, un enseignement "druidique" est un business comme un autre. Si "mauvaise rencontre" il y a, c'est uniquement d'un point de vue arnaque commerciale.
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Mer 21 Nov 2018 - 17:28

    Oui c'est vrais qu'on doit rester vigilant avec internet, c'est ce dont je parlais, après il y a des sites gratuits qui ont un financement par la publicité, mais ça n'empêche nullement d'y faire de mauvaise rencontre.
    Et puis les travaux de Téo Bishop et de Kristin McFarland qui peuvent servir de base, sur Druidnetwork. Mais ça ne dispense pas de faire ses propres recherches et travaux.
    Comme me la dit une amie druidesse d'Alberta, on n'est pas obliger de rejoindre un culte pour "être" druide, ça dépendra des facultés de chaque personne. J'ai compris que l'eso et des choses qu'on peut avoir en commun avec les médiums sont plutôt vu comme n'étant pas sérieuses ou farfelus ici en France. Je dirait ça dépend de ce qu'on veux faire et de ce qu'on peut faire.
    Et de la façon don on en parle aussi, a un époque quand j'en parlais j'étais toujours en mode "perché" je comprend que ça puisse paraître louche. Mais c'est normal j'ai envie de dire.
    Après ce que je trouve curieux c'est que quand on parle de ça a des personnes qui s'affiche comme aillant reçu une très ancienne méthode d'apprentissage. (bien je me suis rendu compte qu'ils n'avaient aucune idée de quoi je parlais) alors de fait soit le travail est fait soit il ne les pas et il fond comme si.
    Mais dans le fond ce n'est pas ça le plus important. Le plus important c'est que les gens suivent leur chemin et qu'il arrive a se positionner.
    Après tu sais c'est pas pour dire du mal mais j'ai connue une Druidesse (je ne vais pas cité les noms) mais elle était dans un ordre Druidique du Sud ouest, et le grand Druides de sont Ordre a demander le divorce a sa femme, il a demander a la personne que je connait de faire un faux témoignage contre son épouse pour la faire passer pour une folle, elle a refusée et a été viré de l'ordre druidique en question.
    Bon je n'ai pas plus de détaille sur cette histoire, mais ça n'inspire pas confiance.
    J'ai connue un Druide/Barde de Belgique aussi qui a été gentiment remercier suite a des questions déplaisante et a des contacte avec une Déesse celtique insulaire qui déplaisait au groupe en question (ou du moins a des personnes) bon il postait des vidéos aussi forte intéressente sur le web. (je pense que c'est un tout en faite) bien il a été remercier.
    Et au deux on a demander de réstituer leur travaux (je les trouve bien patient) ils ont du ce rendre a un RDV pour ça devant le grand Druide. Perso les personnes m'aurais dit on te "vire" vient a telle dates. Ils auraient pu m'attendre longtemps... Pour assister a quoi en plus a un rituel qui ressemble a l'excommunication Chrétienne ?? Comme si on pouvait défaire le lien qu'on a avec nos dieux et les facultés a faire liens avec ?? (après venant de personne qui ne vivent pas les mêmes choses)...

    Bref faut juste rester méfiant c'est tout. Mais il y a surement des groupes très bien et quand on est en groupe comme tu l'a dit faut s'investir dans les recherches, les travaux et les études du groupes, les rituels et le reste, c'est normal. Ensuite si les gens ne se sentent pas bien. Soit ils changent de groupe éventuellement...

    Ce que je dit ce n'est pas paroles d'evangile non plus, ce n'est que le fruit de mon expérience, et ça n'engage que moi. Le plus important c'est de trouver son propre chemin vers les dieux qu'on souhaite honorer et ceux qui veille sur nous.
    Personnelement je considère le druidisme plus comme un savoir que comme une croyance, car les dieux existent pour avoir des liens fréquent avec eux. (l'image des voisins que j'ai cité).
    Le plus important au final ce n'est pas de savoir comment Pierre et Paul ou Jacques partiquent le Druidisme ou comment il on fait. Et de ce battre pour savoir qui a torts qui a raison? Et quand bien même ?? ça apporterait quoi?
    Il y a des choses plus importante dans la vie, quand on regarde ne serait-ce que ce qui ce passe en ce moment sur le bord de nos routes.

    (bon je vais arrêter d'en parler j'ai l'impression de toujours tourner en rond)
    Gwiddon
    Gwiddon

    Genre : Masculin Age : 54
    Scorpion Date d'inscription : 20/10/2013
    Messages : 531
    Localisation : France

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Gwiddon le Mer 21 Nov 2018 - 18:44

    Ivar le Brocanteur a écrit:Après tu sais c'est pas pour dire du mal mais j'ai connue une Druidesse (je ne vais pas cité les noms) mais elle était dans un ordre Druidique du Sud ouest, et le grand Druides de sont Ordre a demander le divorce a sa femme, il a demander a la personne que je connait de faire un faux témoignage contre son épouse pour la faire passer pour une folle, elle a refusée et a été viré de l'ordre druidique en question.

    Tout ça ne sont que des conflits humains que l'on peut trouver dans n'importe quel milieu. Mais tu as raison, lorsqu'une personne investie d'une responsabilité spirituelle ne fait pas la part des choses entre sa fonction et sa vie privée, il n'y a aucune hésitation à avoir. Il faut demander des comptes au autres membres du groupe auquel on appartient, et si l'on n'a pas de réponses ou de positions claires de leur part, ne pas hésiter à partir. ceci dit, une personne qui s'investit du grade de "grand" druide me laisserais largement indifférent. Pour moi, un Druide, plus il avance sur le Chemin et plus il développe une profonde humilité; il ne fait plus grand cas des honneurs et titres de ce monde.

    Ivar le Brocanteur a écrit:J'ai connue un Druide/Barde de Belgique aussi qui a été gentiment remercier suite a des questions déplaisante et a des contacte avec une Déesse celtique insulaire qui déplaisait au groupe en question (ou du moins a des personnes) .....

    Là encore, je ne vois pas quelles pourraient être les questions "déplaisantes". S'il y a questionnement de la part d'un Cheminant, il doit y avoir une réponse, ou au moins une tentative de réponse de la part du ou des Druides. Le marcassin est là pour poser les questions que ne se sera pas posé le druide, le deux cheminent ensemble. Toute question est pour le Druide une source de reflexion.

    Après, je ne sais pas trop en quoi consiste ces "contacts avec une déesse insulaire". S'il en est venu, comme je l'ai vu faire, à venir claironner sur l'air du : "J'ai reçu un message de le déesse pour le groupe et voilà ce qu'elle vous dit...", je comprend qu'on l'ai gentiment remis à sa place.


    Ivar le Brocanteur a écrit:Et au deux on a demander de réstituer leur travaux (je les trouve bien patient) ils ont du ce rendre a un RDV pour ça devant le grand Druide. Perso les personnes m'aurais dit on te "vire" vient a telle dates. Ils auraient pu m'attendre longtemps... Pour assister a quoi en plus a un rituel qui ressemble a l'excommunication Chrétienne ?? Comme si on pouvait défaire le lien qu'on a avec nos dieux et les facultés a faire liens avec ??

    Restituer les documents fournis lors d'une affiliation, cela ne me choque pas, ça fait partie du fonctionnement de certains groupes, d'autant plus si les documents sont fournis gratuitement. Par contre, un rituel "d'excommunication", je n'en comprend pas le sens. Ce qui est fait d'un point de vue spirituel ou initiatique reste à jamais gravé dans nos corps subtils, je ne comprend pas ce rituel. Il est pour moi juste une formalisation de la séparation du groupe et du membre; on peut envisager ça, pourquoi pas, d'un point de vue énergétique, mais pour moi ça s'arrête là.
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Mer 21 Nov 2018 - 20:55

    Oui Merci Gwiddon, au sujet de la déesse insullaire, c'est dans des rêves des méditations (bon on ne va pas rentré dans les détailles). Après je ne sais pas ce qu'il a dit a l'époque dans son groupe, mais je me rappel de chose qu'il m'avais parler au sujet de cette déesse et de la forêt de Paimpont, le groupe y est aller a l'époque pour Samhain, et voir je ne sais plus qu'elle site, de fait dans cette forêt il y a le Val sans retour qui est en lien avec cette déesse ou du moins la survivance de celle ci dans un personnage des Mythes Arthuriens.
    Bon je comprend au niveau du travail la restitution de document lier au groupe, mais les choses personnel je ne sais pas. Bon, je suis peut être un ours mal lécher mais perso la post et l'envoi en accusé de reception c'est ce que j'envisagerais, après si tu a un truc énorme comme un ou plusieurs classeur, ça ne le fait pas.

    Je parlais d'excommunication parce que ce qu'il m'a décrit, on lui a fait la moral comme quoi il n'était plus barde et n'aurais plus jamais de fonction Druidique. Bon en groupe peut être mais il a continuer en privé, j'avais des contacte régulier avec lui sur des forums, apparemment ensuite il a eu une période difficile mais je n'en sais pas plus.
    Tout ça pour dire, puis bon c'est comme partout, ça dépend sur qui on tombe. Dans notre époque et la société c'est de plus en plus tendu entre les gens ça entraine peut être des rapports de force qui n'on pas lieu d'être. Probablement.
    Ha c'est compliquer les histoires de chacun...
    Puis le lien n'a pas été rompus, la Déesse en question a continuer de le suivre, je me rappel qu'il m'en avais parler et je travail avec elle aussi... donc je ne pense pas qu'il y ai eu un rituel au niveau énergétique comme tu dit, ce que j'écrit peut y faire penser mais il ne m'en a pas parler.

    Après ce que tu dit sonne juste, s'investir de grande de "grand" Druide ça ne sert a rien. Grand par rapport a quoi ? On peut parler plus de "dirigent" ou alors de président (comme dans un club, les associations loi 1901).
    Wink
    Carnun
    Carnun

    Genre : Masculin Age : 48
    Verseau Date d'inscription : 22/01/2014
    Messages : 402
    Localisation : Tir na n-Og

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Carnun le Ven 23 Nov 2018 - 11:10

    Bien sûr ; vous avez tous deux raison ! Certains groupes druidiques, comme wiccans, sont à mettre au rang des sectes les plus manipulatrices, dispensant des inepties à ceux qui les écoutent, pour peu qu'ils ne sachent rien de ce qu'étaient les Celtes, ce qui est étrangement courant dans ce milieu, j'ai pu encore m'en rendre compte lors du Colloque Keltia. Ces gens-là distribuent bons et mauvais points, le c*l empalé sur leur menhir, brandissant un Gwen ha Du ou un bâton bariolé, coiffe égyptienne vissée sur la tête avec le plus grand sérieux.
    Je refuse de m'acoquiner avec ces gens-là, chaque as que je fais dans la connaissance approfondie de l'Histoire, de la linguistique et de la mythologie m’éloigne d'eux un peu plus.
    Je ne livre que mon point de vue personnel quand je dis que je ne crois pas aux filiations, aux initiations, aux appels des dieux : la religion antique est morte, mais le savoir druidique est à tous. Ce n'est pas une connaissance cachée entre les mains de quelques barbus en robe blanche. Il n'est pas besoin d'Initiation grandiloquente dans le secret d'une clairière sombre, lieu où par ailleurs les druides ne ritualisaient pas. Le druidisme – si tant est que ce mot veuille dire quelques chose – est une somme de connaissances et de croyances, une éthique non pas secrète mais discrète. Comme le dit Gwiddon, les gens qui s'investissent d'un titre doivent se regarder avec méfiance, ils ne se parent que de leur gloriole et de leur vanité. Il est courant de rencontrer dans ce milieu des gens au sourire complaisant qui se disent archidruides et laissent penser qu'ils sen savent plus que les pauvres moldus qui les questionnent ; mais ceux-là ne jurent que par Ceugant ou les Triades de Bretagne : leur légitimité tombe de suite au sol dans un vacarme retentissant.
    On peut comparer les études druidiques à n'importe quelle étude : tout le monde peut apprendre le piano, mais combien de gens seront virtuoses ? Il faut des dispositions. Il n'y a pas de fierté à en tirer, c'est une question insoluble : certains sont doués pour le dessin, d'autres pas ; c'est la même chose, mais cela ne veut pas dire qu'il faille laisser tomber et se morfondre : chacun peut progresser à condition de s'en donner les moyens, et nul ne doit se laisser interdire ce progrès par une soi-disant autorité auto-proclamée. On ne connaît le chemin qu'en essayant de le parcourir, et on peut le parcourir seul, car il y en a plusieurs, à condition qu'il reste cohérent et celtique (pas de runes ou de Grand esprit), et de l'utiliser ensuite pour le plus grand nombre, à son niveau, autour de soi. Comme je l'ai dit ailleurs, un druide solitaire est comme une dynamo sans fil : ça tourne sur place, ça fait du bruit, mais ça ne sert à rien. Le druide n'a plus de congrégation, le monde doit donc être son terreau et son lieu d'étude comme de partage.
    Comparons avec les études universitaires : entre l'école maternelle et le Master II, on peut compter une vingtaine d'années, soit environ la durée des études druidiques anciennes. Mais sur 100 enfants actuels, combien vont jusqu'à Bac+5 ? Relativement peu ; certains ne sont pas intéressés ; d'autres n'ont pas les capacités ; il y a mille raison de ne pas aller au bout, mais cela ne présage en rien de l'intelligence de ceux qui arrêtent avant la fin, ni d'ailleurs de ceux qui vont au bout. On imagine bien les mêmes conversations dans les familles de l'aristocratie celtique : maman voulait un fils druide, papa un guerrier, et quand on décelait des disposition chez un jeune garçon, on l'envoyait étudier. J'imagine que peu arrivaient au bout, au désespoir de leurs parents, avec crise d'ado en prime. Tout cela pour dire qu'alors ou maintenant, ce savoir pour tous est à la portée de ceux (et désormais aussi de celles) qui s'en donnent la peine, qui sont prêts à s'investir sans relâche dans cette voie longue et difficile ; se sentir druide n'est rien, quoi qu'en disent certains druidaillons de pacotille (je pourrais en citer une avec la quelle tu fus en contact, Ivar !), c'est le travail qui fera toute la différence. On peut choisir de le mener seul ou en groupe, c'est une question de choix et non de compétence dans la transmission du Savoir.
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Dim 25 Nov 2018 - 18:52

    Ha les pharaons de Bretagne, ça me fait toujours rire aussi, après le gwenn ha du ... Ou d'autre drapeau dans les rituels, faut voir ça comme une expression culturel, du pays celte en question, et de la région, parce que sortir des bannières ou des drapeaux durant des célébrations festives on le fait beaucoup ici.
    Après je suis assez d'accord avec ce que tu dit. Quand on aux Druides de pacotilles je vois desquels tu me parle,
    Carnun a écrit:
    [...] se sentir druide n'est rien, quoi qu'en disent certains druidaillons de pacotille (je pourrais en citer une avec la quelle tu fus en contact, Ivar !)[...]
    ... je m'en suis rendu compte aussi, mais bon faut ce dire qu'ils vivent leurs trucs et comme je l'ai dit plus au "une partie de la tradition".

    Carnun a écrit:
    [...]un druide solitaire est comme une dynamo sans fil : ça tourne sur place, ça fait du bruit, mais ça ne sert à rien. Le druide n'a plus de congrégation, [...]  On imagine bien les mêmes conversations dans les familles de l'aristocratie celtique : maman voulait un fils druide, papa un guerrier, et quand on décelait des disposition chez un jeune garçon, on l'envoyait étudier. [...]
    Ils sont de toi ces propos ou d'une autre personne ? Bon avant que Rome ne consacre ses prêtres Flamines dans les Fana instaler dans les lieux ou les romains on convertis les gens au Numinisme en y associant des divinités Gauloises et des éléments Gaulois et qu'ils n'interdissent le Druidisme (sous couverture de Sacrifice humain, chose qui portant était courante sous une autre forme avec les jeux du cirque "bon c'est un autre sujet) les Gens avaient une vie agraire et les fêtes étaient célébrer en communautés, quand on compare avec les lieux ou il n'y a pas eu de romain, c'est ce qu'on découvre, alors peut être que les coutumes étaient différente en raison du climat aussi (c'est possible) mais quand on lit les sources Grecque d'après la période de l'interdiction on découvre qu'il y avait encore des druides et qu'ils pratiquaient (surement pour des raisons évidente lier a l'interdiction) en forêt. (et des rites semblables au sacrifice sous forme de divination, mais adoucie, c'est a dire qui n'entrainait pas la mort des personnes).
    Bon alors il faut définir la pratique soit vous pratiquer en groupe comme a l'époque de l'interdiction (dans les bois) sous vous pratiquer comme avant l'interdiction ou comme dans les lieux ou il n'y a pas eux de romain, de façon seul ou entourer de votre famille (le clan) soit vous pratiquer dans des fana et leur cercle sacré le temenos mais la c'est une pratique de Flamine Gallo-Romain. Et si une personne qui pratique comme un Flamine dans un temple en bois ou en pierre veux ce dire "Druide" ça ne me dérange pas, après tout pour la forme que je pratique ou dit aussi "Godi" (prononciation"Gothi"). Donc pas de problème, faut juste définir la pratique et l'époque et le lieux d'où elle découle.
    Ensuite en ce qui concerne le devenir d'un enfant "guerrier" ou "druide" je ne pense pas que ce soit les parents qui aient eu a choisir, parce que c'était une époque qui ne fonctionnait surement pas comme la notre, il y avais des choses plus subtile et plus profonde, comme la réalisation de son destin ou le fait de trouver sous même sa place dans le monde par un apropriation de sa force de vie. (chose qui est comme une sorte de rite) mais sans parler de tout ça encore que (il y aurai de quoi écrire un sujet intéressent) n'avez vous jamais entendu parler de "Geis" ??

    Pour ce qui veulent en savoir plus sur les Fana ou Faunus (les temples Gallo-Romain) il y a ce site (mais ça ne dispense pas de faire des recherches ailleur que sur le net bien sur):

    http://mediolanum-santonum.fr/lieux-de-culte-gallo-romains.html

    Après pour eux c'est surement moi qui suis de "pacotille" alors c'est relatif, non ce qui me fait le plus rire, sans dire de mal, c'est quand un type avec une coiffe de pharaon sur la tête en photo de profil me dit que je suis new age. (là c'est vraiment risible).
    Après Keugant faut le voir comme l'expression du Monde divin quand on travail avec, si le terme ne te plais pas on peux en changer, dans les légendes on parle souvent de l'autre monde. Et comme tu nous le fait remarquer les gens sont libre de ne pas avoir de moralité après tout. Mais est ce encore compatible avec la spiritualité "réelement" ? (on peut ce poser la question)? Personnelement ce sont ceux qui affirment pratiquer le Druidisme sans moral que je trouve douteux. Mais bon... Je ne suis qu'un druide de pacotille. alors ...  Rolling Eyes
    Bon des rigides et des vaniteux, type mas tu vu, il y en a partout et pas que dans le Druidisme. Faut faire attention, je me suis fait avoir plus d'une fois moi aussi, ça ma appris a ne plus faire confiance du premier abord et a rester méfiant.

    Tien comme l'explique le Amorgin Fili sur son blogue c'est plus ou moins ce genre de chose dont il faut se méfier:
    "-La plupart des groupes qui se présentent comme pratiquant le druidisme sont des groupes d'extrême droite, soit des identitaires racistes, ou des membres de loges maçonniques bas de gamme

    La conséquence  en est que ces groupes construisent des organisations hiérarchisées, qui recherchent surtout à satisfaire l'ego des membres avec des titres et des grades. Et le niveau spirituel reste au ras des paquerettes.

    On trouve aussi des gens psychorigides qui se réfèrent à Guyonvarc'h, qui est toujours dans la lignée des penseurs d'extreme droite, admirateur de Guénon, écrivain royaliste qui écrivait dans la revue de Julius Evola, maître à penser des  fascistes italiens.

    Sur Wikipedia, je lis ceci sur ce personnage : " Christian-Joseph Guyonvarc'h aurait été membre du Bezen Perrot sous le pseudonyme Cadoudal, unité militaire de collaborateurs intégrée à l'armée allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale."

    Ceci n'es pas trop étonnant vu l'orientation idéologique du personnage et son admiration pour Guénon.

    Il faut vraiment être très bas au niveau spirituel pour admirer de tel sources.

    Les mêmes méprisent et insultent un écrivain comme Markale, parce qu'il manquerait de rigueur scientifique, et n'est pas un expert en linguistique ! C'est assez amusant , vu que les druides refusaient l'écriture et restaient dans une démarche spirituelle et magique. Saint Bernard disait lui même que l'on apprend plus au contact des arbres que dans les livres.

    La raison de cette situation est que ces gens ne peuvent fonctionner qu'à un niveau superficiel, et avec des réferences écrites validée par des autorités intellectuelles, alors que les anciens fonctionnaient à un niveau spirituel et mystique que ces pauvres gens ne peuvent même pas soupçonner.

    Le fait de ne pas se prendre au sérieux est plutot un signe de spiritualité,  la spiritualité est un long chemin et la maturité s'acquiert avec le temps et l'experience."
    -Amorgen Fili-[...]


    Ensuite le Druidisme c'est sur ça demande du travail et beaucoup de réflexion. Et le plus important je pense a présent c'est de prendre du recule entre notre parcours et celui des autres. Avant je prenait les choses plus a coeur, et même quand je me trompais. Les attaques des personnes et les bêtises que peuvent sortir certain, le meilleur côtoie le pire, on doit rester a l'écoute quand même dans la mesure du possible. (sinon on retombe encore dans du Kaamelott).
    Faut rester vigilant et ne pas ce laisser abusé par ceux qui ne cherche qu'a obtenir un statue (qu'ils n'auront probablement jamais, ou que de façon superficiel).
    Eux qui ne savent plus faire honneur aux Dieux ou à leurs titres, eux qui ne savent que faire les pitres.
    Je ris des iconoclastes qui s'attache aux images et aux mots.
    et ne pas oublier que la Religion des Druides telle que certains aiment nous présenté n'existe pas.
    Le plus important c'est de respecter les peuples et les divinités, s'intéresser a l'histoire  aussi, mais vraiment. Je me souvient d'un Druide de Pacotilles qui m'avais sortie que les ancêtres des Ecossais étaient Gaulois ?? Ou probablement ce de l'îslande aussi. Visiblement ce monsieur n'avait jamais entendu parler, des Scots, des Pictes, des Norse-Gaëls et n'avait pas connaissance des liens avec la Scandinavie ? Ni même des Bretons de Strathclyde. Les Bardes aussi qui on continuer a perpétuer la tradition Orale a la cours des seigneurs de l'ouest jusqu'aux événements de Culloden, l'un des Bardes et des poétes le plus connue d'écosse a cette période ce fut Thomas the Rhymer. Bon il y a pleins d'autres chose comme ça...
    Par exemple on retrouve les origines culturels des clans et des géographies (les peuples qui on constituer l'Ecosse) dans les tartans et les clans.Les couleurs peuvent toutefois être rattachées aux origines géographiques du clan :

    « -[...] le vert brille dans les clans qui viennent d'Irlande, comme les MacKenzies ; le rouge dans les Celtes-Bretons, comme les MacGrégor, et le jaune dans les clans Danois, comme les MacLeods. »
    -Louis Énault- : Angleterre, Écosse, Irlande : « voyage pittoresque » (1859)


    Dans les Poétes Ecossais j'aime beaucoup aussi Robert Burns et Walter Scots (eux c'est bien plus tard) et le fameux Robert Kirk pour ses écrits sur les coutumes et les traditions des Highlands (encore un robert)
    Pour moi le New age commence quand on ne respecte ni les peuples, ni les divinités et l'histoire.
    Parfois on ce retrouve avec des gens qui pensent avec sincérité (ou non) que les peuples celtes étaient unifier. Et que les Pratiques religieux se trouvait centralisé. (bon ils restent trop basé sur une approche Chrétienne de la religion aussi)
    du coup ils ne sont pas dans le respect quand ils échangent avec les autres, ils cherchent plus a imposé leur point de vu, ils sont comme attend du syndrome des témoins de jéhovah (le porte a porte en moins) et cette fameuse théorie des cases aussi... On peut faire des théories autant qu'on veux.
    Seule une pratique réel permet de les validés justement pour ce rendre compte de ce qu'il en est (mais je n'en dirait pas plus, on va me dire encore que mes propos sont incohérent).
    Je renonce à la gloire, aux egos, et je regarde les autres avec leurs vaines querelles et leur mots de chagrins.
    Alors comme je l'ai dit plusieurs fois rester ouvert et a l'écoute, quand c'est possible bien sur.
    Et comprendre qu'on n'est pas forcément concerné par le devenir des autres et leur cheminement ou façon de voir les choses. Et j'aime mieux en rire de toute façon.

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Tumblr14


    Dernière édition par Ivar le Brocanteur le Mar 27 Nov 2018 - 1:11, édité 6 fois
    Gwiddon
    Gwiddon

    Genre : Masculin Age : 54
    Scorpion Date d'inscription : 20/10/2013
    Messages : 531
    Localisation : France

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Gwiddon le Lun 26 Nov 2018 - 9:55

    Ivar le Brocanteur a écrit:Tien comme l'explique le Amorgin Fili sur son blogue c'est plus ou moins ce genre de chose dont il faut se méfier:
    "-La plupart des groupes qui se présentent comme pratiquant le druidisme sont des groupes d'extrême droite, soit des identitaires racistes, ou des membres de loges maçonniques bas de gamme

    C'est également de ce genre de choses dont il faut se méfier! Je ne sais pas qui est ce "Amorgen Fili" ni si il a déjà rencontré des druides, mais c'est le genre de clichés colportés en méconnaissance totale de ce qu'est le mouvement druidique aujourd'hui. Désolé mais je ne suis ni d'extrème droite, ni identitaire, ni raciste, ni FM... Je ne renie pas les références historiques citées mais il faut laisser l'Histoire à l'Histoire. Mitterand a bien reçu la francisque, une décoration pétainiste, mais par la suite il est devenu socialiste et je n'ai pas l'impression que la politique qu'il a menée pendant 14 ans soit de nature collaborationniste.

    Il y a eu effectivement, il y a quelque années, des groupes en accointance avec l'extrême droite, mais ils étaient extrêmement minoritaires et un grand ménage a été fait il y a une dizaine d'année. Je souhaites bon courage à celui qui voudrait trouver aujourd'hui un druide d'extrême-droite. Mais bon, je ne connais qu'environ 80% des druides de France, il reste 20%... Il se peut qu'ici où là il y ait ce genre de personnages, mais ils ne représenteraient qu'eux-même; la préoccupation des Clairières d'aujourd'hui est exclusivement spirituelle, le combat politique ne les intéresse absolument pas, même si par convictions personnelles ils sont souvent écolos et alter-mondialistes.

    .
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Lun 26 Nov 2018 - 10:08

    Mais je n'ais pas poster ça pour toi? Tu peut bien étre de droite ou de gauche bien oui qu'est ce que ça peut me faire au final?
    C'est juste qu'il faut ce méfier? Tu sais j'ai un sérieux doute sur ce que tu dit, des Druides d'éxtréme droite il y en a c'est certains (alors peut être pas officiellement, mais on peut s'en rendre compte quand on comprend leur façon de penser ou leur source qui l'a expliquer Amorgen Fili), je me rappel par exemple de Dubicattos qui est venus m'attaquer sur un forum le lendemain de la défaite de Marin Le Pen en Juin 2017 alors monsieur était surement frustré. Mais le fait qu'il se lâche a ce moment là c'est douteux.

    (selon le journaliste Steven Lecornu)
    « -[…] il y a toutes les semaines des nouveaux Druides ! Il n’y a pas d’unité dans le mouvement druidique. Certaines personnes sont passées à la Gorsedd puis sont allées créer leur propre groupe druidique.

    Il y a une émulation : je le sens, je le vois. Le mouvement évolue, change de visage. Il y a de plus en plus de personnes intéressées. L’homme occidental est en recherche d’identité spirituelle comme culturelle. Les groupes druidiques peuvent donner des pistes à certaines, des réponses à certaines questions… C’est un moyen pour beaucoup de se recentrer, de se concentrer peut-être sur l’essentiel : l’homme et la nature, sa place dans le Cosmos. Notre société moderne et capitaliste n’offre pas de réponses à tant de questions. Les trois grandes religions non plus, alors les gens se tournent vers des spiritualités alternatives.[…]
    La majorité de ces groupes comptent peu de membres, les dissidences sont légion, compte tenu des guerres d’ego et de pouvoir.
    D’autres encore se réveillent druides un matin et décident de fonder leur propre groupe.
    Certains passent dans un groupe, récupèrent une filiation et partent fonder leur groupe. Bref, c’est un joyeux fouillis druidique ! D’ailleurs, à mon sens, le « druidisme » en tant que tel n’existe pas, il y a des druides, simplement.»
    -Steven Lecornu- […]


    Voir le lien vers l'article complet ici:
    https://www.letelegramme.fr/bretagne/druidisme-un-mouvement-en-pleine-mutation-17-08-2016-11184481.php

    Mais bons est ce encore une vue de mon esprit? Au regarde de ce que j'a vécus avec les druides Français avec lesquels j'ai souhaité échanger a une période, je dirais que non. drunken

    Bon aller je pense en rester là on va encore tourner en rond...
    Je ressent beaucoup d'amertume venant de vos écrit surtout ceux de Carnun, Gwiddon lui est plus posé. Alors quand on ce sent comme ça, ou qu'on vis mal une situation il faut ce posé les questions du pourquoi on ressent ça...
    Et ça ne remet pas en causse le sérieux de votre pratique de travailler sur les émotions, au contraire une personne équilibré fait les deux.
    J'imagine que ce sont les mauvaises rencontres éventuels qui vous avez fait et peut être que sa découle aussi du faite que vous avez éventuellement du mal a vous positionner ou a trouver du sens a ce que vous faite? (je ne sais pas je me trompe surement c'est possible aussi) mais je ressent de la rancoeur. Et je ne sais quoi répondre face a de tels émotions que par l'humour ou l'absurde. (quand je pose les choses sérieusement dans ce genre d'échange ... ça coince alors)
    Pour finir ne pas perdre de vu que les trois plus grand fléaux de l'humanité a notre époque moderne sont:"La Bétise, La Méchanceté, et l'Ignorance" ...
    Rester vigilant et suivez votre chemin, laisser les autres a leurs problèmes. On tombe sur des gens étranges souvent, voir des tordus ou des comme vous l'avez dit des "grand druide machin truc" qui tombe avec fracas quand la supercherie est dévoilé... Du coup l'humour est importante dans ce genre de cas, car ça aide a prendre de la distance avec tout ça. Ne pas ce laisser submergé par des propos injurieux ou fantasques des gens qui ne cherche qu'a intimidé les autres ... alors on peut s'indigné ou ce mettre en colère, chose qui ne marche pas vraiment dans un océan de... pale
    Mais bon... ou ou alors refaire du Kaamelott.

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Tumblr15

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Tumblr15

    ᚻᚢᚾᛞᛏᛖᚩᚾᛏᛁᚷ ᛋᚩᛚᛁᛞᛁᛁ ᚷᚣᛚᛞᛖᚾᛋᚳᛠᛏᛏᚪ ᚷᛖᛖᚪᚱᚾᚢᛝ ᚠᚩᚱ ᚠᛖNᛖᛣ ᚦᛖᚩᚳᚣᛈᛗᚩᚾ ᚩᚾᛞ ᚹᚩᚻᚳᛠᛈᚸᚣᛚᛏᛁᚷ ᚢᚾᚾᚣᛏ ᚷᛁᚠ ᛞᛠᛞ ᚻᛖᚠᛁᚷᚷᛖᛒᚩᛞ
    Carnun
    Carnun

    Genre : Masculin Age : 48
    Verseau Date d'inscription : 22/01/2014
    Messages : 402
    Localisation : Tir na n-Og

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Carnun le Mar 27 Nov 2018 - 7:58

    Gwiddon, tu m'as devancé dans ma réponse !
    En effet comme partout il y a des pommes pourries, regardons le mouvement Odiniste et ses dérives dans certains pays nordiques, ou bien le panslavisme et ses relents nationalistes en Europe de l'Est ; le druidisme n'est pas exempt de ces excès, mais ils restent minoritaire, la plupart étant juste folkloriques, et ils sont relativement faciles à déceler : dès que quelqu'un commence à parler de race celte ou bien d'identité et de transmission ancestrale, on peut être sûr qu'on n'est pas loin d'un mouvement droitiste.
    Par contre, le fait d'arborer des symboles n'est pas lié à une mouvance : perso je porte un swastika stylisé autour du cou, les créateurs du drapeau et de l'hymne bretons ont été collaborationnistes (Olier Mordrel était même un SS convaincu, condamné à mort par contumace) et la première occurrence du triscèle, à la signification encore inconnue à ce jour (et non pas triskèle, je maintiens!) est arrivé en Bretagne dans les années 20 comme emblème d'un groupe indépendantiste et anti-sémite ! Cela empêche-t-il certains de les utiliser ? Pas que je sache, et ce sans arrière-pensée fascisante.
    Quant à cet Amorgen Fili, il est exactement ce qu'il dénonce : il fait son point Godwin, plaquant l'étiquette 'extrême droite' sur ce qui le gène, et par là même ôtant toute crédibilité à ses contradicteurs. Guyonvarc'h n'a fait qu'affirmer la non-continuité entre druidisme ancien et néo-druidisme, toujours en s'appuyant sur des données historiques vérifiées, claires et référencées, contrairement à Markale qui était certes un bon auteur, mais n'avait aucune connaissance du sujet. Sa 'Femme Celte' est bourrée d'erreurs et de raccourcis, c'est ainsi lui qui a inventé le lien entre Arthur et l'étang de Comper dans la Forêt de Paimpont, sans aucune donnée historique. Il en est de même pour Robert Graves dont le livre The White Goddess comporte une erreur par page mais qui a inspiré le féminisme païen de ces dernières décennies, notamment avec son argumentation matriarcale erronée basée sur une déesse gauloise créée de toutes pièces, Druantia, et l'invention pure et simple d'un calendrier des arbres ou d'un sens caché dans les oghams irlandais, éléments repris dans de nombreuses clairières.
    Le procédé utilisé par cet Amorgen est connu, c'est toujours le même : quand on n'a pas de connaissance réelle du sujet, il ne coûte rien de qualifier les autres de psycho-rigides ou de Jacobins incapables d'adaptation, puisque bien sûr on a reçu le savoir divin et on en sait plus que tout le monde, y compris ceux qui ont froidement étudié le problème des décennies durant. Mais dans ce cas, comment expliquer que les scientifiques aient radicalement changé leur point de vue sur les Celtes en 50 ans à la suite des plus récentes découvertes et relectures, alors que la plupart des néo-druides, eux, continuent à ignorer totalement les dernières avancées et s'entêtent dans l'erreur, par exemple en célébrant le solstice d'été à Stonehenge ? Sur son site, Amorgen Fili persiste à affirmer que les druides étaient des shamans, leur société matriarcale et qu'ils subsistaient encore en France au 12ème siècle, mais se permet de nier les faits historiques clairement établis. La logique n'est pas de ce monde.
    Gwiddon
    Gwiddon

    Genre : Masculin Age : 54
    Scorpion Date d'inscription : 20/10/2013
    Messages : 531
    Localisation : France

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Gwiddon le Mar 27 Nov 2018 - 10:13

    Ivar le Brocanteur a écrit:Mais je n'ais pas poster ça pour toi? Tu peut bien étre de droite ou de gauche bien oui qu'est ce que ça peut me faire au final?

    Difficile de ne pas le prendre pour soi quand il n’y a aucune distinction de la part d’Amorgen tant il met tout le  monde dans le même sac de façon caricaturale et réductrice.

    Ivar le Brocanteur a écrit:C'est juste qu'il faut ce méfier? Tu sais j'ai un sérieux doute sur ce que tu dit, des Druides d'éxtréme droite il y en a c'est certains (alors peut être pas officiellement, mais on peut s'en rendre compte quand on comprend leur façon de penser ou leur source qui l'a expliquer Amorgen Fili), je me rappel par exemple de Dubicattos qui est venus m'attaquer sur un forum le lendemain de la défaite de Marin Le Pen en Juin 2017 alors monsieur était surement frustré. Mais le fait qu'il se lâche a ce moment là c'est douteux.

    La différence c’est que moi, comme je l’ai dit, j’ai rencontré la majorité des druides de France, de Bretagne, d’Alsace, du Limousin, du Sud-Ouest, ce qui ne doit certainement pas être le cas d’Amorgen. A priori je pense être mieux placé que lui pour parler. Alors, pour aller dans le sens de Carnun, s’il y a quelqu’un à mettre en doute c’est plutôt lui. Quant à Dubicattos, j’en ai entendu parler mais je ne l’ai pas rencontré. Il fait parti des 20% que je n’ai pas rencontrés ; je sais qu’il se situe dans la démarche d’Auetos, donc cela lui donne pour moi une certaine crédibilité. Après, est-il d’extrême droite ? je n’en sais rien et je m’en moque. Tu ne peux pas te baser sur un échange que tu as eu avec lui sur un forum, ni sur deux ou trois personnages pour discréditer un mouvement de plusieurs milliers de personnes. Je connais trop bien les limitations et déformations des échanges par forum. Plusieurs fois j’ai eu des incompréhensions qui se sont rapidement évanouies lorsque j’ai rencontré mon contradicteur dans la vraie vie.

    Ivar le Brocanteur a écrit: (selon le journaliste Steven Lecornu)

    Pour ce qui est des journalistes, la plupart du temps malgré leur déclaration la main sur le cœur qu’il font leur travail avec éthique, objectivité et impartialité, ils n’ont pas hésité à trahir ceux qu’ils venaient interviewer en ressortant généralement les clichés éculés des années soixante-dix. Et ce journaliste là au vu de ses propos largement caricaturaux, semble pouvoir servir de tout sauf de référence journalistique concernant le mouvement druidique. Néanmoins, je le rejoindrais quand même sur l’esprit « querelles de clochers et guerres d’égos »

    Ivar le Brocanteur a écrit: Je ressent beaucoup d'amertume venant de vos écrit surtout ceux de Carnun, Gwiddon lui est plus posé. Alors quand on ce sent comme ça, ou qu'on vis mal une situation il faut ce posé les questions du pourquoi on ressent ça... Et ça ne remet pas en causse le sérieux de votre pratique de travailler sur les émotions, au contraire une personne équilibré fait les deux. J'imagine que ce sont les mauvaises rencontres éventuels qui vous avez fait et peut être que sa découle aussi du faite que vous avez éventuellement du mal a vous positionner ou a trouver du sens a ce que vous faite?


    Ivar, tu ne va pas nous faire de la psycho à deux balles !!! J’ai vraiment l’impression que tu nous prends Carnun et moi, pour des gamins ! Carnun a largement détaillé son parcours et moi je chemine depuis environ trente ans sur le Chemin de la spiritualité, et « seulement » depuis douze ans dans le druidisme. Il y a belle lurette que je me suis remis en question par rapport à ce que tu appelles des « mauvaises rencontres », et qui pour moi ont toujours été source de questionnement et d’évolution. Et rassure-toi, il y a longtemps que j’ai trouvé un sens à ce que je fais et à mon cheminement ! Je te souhaites la même chose, de vivre les mêmes expériences émotionnelles et spirituelles ; et que tes « rencontres » avec les druides ne se fassent plus uniquement par écrans interposés, mais tout comme moi, autour d’une corne de chouchen ! Si je me souviens, tu es en Bretagne ; s’il y a une région où il y a des opportunités de rencontres, c’est bien là-bas…
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Mar 27 Nov 2018 - 10:23

    Bien la pratique de l'imbas forosnai qui est semblable a celle du Seidr, c'est proche des pratiques chamaniques. Donc c'est normal qu'il en parle comme ça. Quand je décris ce que je pratique et que je parle de la source de "la razzia des vaches de crooley" une partie qui parle de ce type de pratique. Il y a aussi le Gylfaginning ou le Lokasenna qui parlent de telles pratiques.
    Mais les découverte qu'ils ignorent ? N'est ce pas lier a ce que j'ai écrit ? Les Tegemos, les Fana et le coligny ? Bon si tu n'a pas envie de pratiquer comme  un Flamines avec des coutumes Gallo-Romaines et Latine. Bien tu ignore du coup rien de surnaturel.
    Après ce qu'il dénonce au sujet du racisme et ses pratique, pour pratiquer moi même le voyage de l''esprit dans le rituel de l'imbas forosnai" ou le seidr (mais avec des offrandes différentes) je peut juste dire que les dieux ne se laisse pas approcher avec des gens qui on les idées et l'esprits pollué par ce type d'idéologie.

    Après pour l'Odinisme tu a raison, j'ai ça en horreur, la aussi quand on étudie l'histoire de l'Europe du Nord on ce rend compte que le culte d'Odin (centré sur Odin) a évoluer dans les populations quand il y a eu des conflit entre le pouvoir en place, la royauté = Odin. Vers un culte centrer sur Thor = le peuple.
    On retrouve dans les trace étymologique et les sagas des lieux ou il y a avait des cultes et des places dédier, avec des noms comme ceux là "Odensharger, Othinshörgr ...  et Torshörgr (Thor)... Ullavé (Ullr) ...
    Le truc c'est que les Nationalistes ont repris pour leur compte le culte centrer sur Odin (comme s'ils étaient royaliste, enfin les idées sont un peut poreuses entre les deux....)
    Quand au fait de projeter ses travers, et ses mauvais traits de caractère sur les autres c'est un signe de caractère des PM (pervers narcissique) ou "Oppresseurs"
    Bon on refait du Kaamelott ou on fini par admettre que les personnes qui ne sont pas au même niveau d'éveille construisent de leur côtés un ensembles de pratiques différentes. Parfois contradictoire, qui s'entrecroisent et qui s'opposent aussi, mais enrichissantes. (j'adore l'histoire et tout ça me passionne perso)

    Oui c'est vrais que de faire des "mauvaise rencontre" ça permet d'aller plus loin et de ce dépasser aussi, de remettre nos acquis et notre expérience en questions aussi... parfois ça a du bon effectivement. et ça forge le caractère.
    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Nnnrrp10




    Dernière édition par Ivar le Brocanteur le Mer 28 Nov 2018 - 22:55, édité 2 fois
    Gwiddon
    Gwiddon

    Genre : Masculin Age : 54
    Scorpion Date d'inscription : 20/10/2013
    Messages : 531
    Localisation : France

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Gwiddon le Mar 27 Nov 2018 - 11:10

    Pour ma part, et en guise de conclusion, je te demanderais juste de laisser les choses dans leur contexte, à savoir de laisser ici les échanges qui ont lieu sur ce forum. J'ai eu la surprise de voir mon pseudo cité sur ton blog accompagnant un de mes commentaires sur un autre forum sorti de son contexte. Il y a également sur ton blog des extraits d'autres forums qui sont "montés" de façon à argumenter tes conceptions.

    Personnellement, je ne trouve pas cela très honnête, et je ne sais pas si c'est bien autorisé par les différents modérateurs.
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Mar 27 Nov 2018 - 12:48

    Ha oui je n'y toucherais plus. Le problème c'est que quand ont... comment dire ça joliment, "contre" ou "intimide" les gens, bien ceux si tente de comprendre, et comme vous êtes parfois a cheval sur les sources, je cite les personnes qui m'on tenue les propos en questions. (normal quoi)
    Et par forcément monter pour mes conceptions, ma façon de faire, c'est celle des mythes, pas la mienne.
    Je tente juste de comprendre et de clarifier les choses d'y voir plus claire. Et donc je fait des recherches, des comparaisons avec de l'humour parfois. et puis quoi je ne fait que reprendre les méthodes des autres druides ? Il y a un forum ou j'ai des propos dit a mon encontre et qui encore une fois sert les personnes du forum, j'estime qu'ils font ça pour "comprendre" eux aussi...
    Bon on commence a ce reprocher des trucs de ce genre, c'est que le tiroir a objections commence a être vide et de fait on va tourner en rond.
    Bien j'ai signer un réglement sur ces forums en question. donc ...
    Et aucun de vous deux ne contre les travaux sur l'article de Steven Lecornu???
    C'est dommage que les échanges entre nous ce soit souvent un peut dans ce registre, donner des exemples de choses vécus (a l'écrit ou l'orale) argumenter derrière pour comprendre et ensuite on ce confronte les uns aux autres et les uns cherchent a intimider les autres et ... bon certains ne ce font plus entendre comme ceux qui travaillent/-aient avec l'approche d'Avalon (je ne sais plus le nom) c'est pas sain comme méthode de communication c'est certain. Et de mon côté je n'arrive plus a être sérieux comme avant. Je ne peut que mettre l'humour entre vous et moi.
    Etre sérieux dans la  vie oui mais savoir rester autocritique. Mais bon je ne suis qu'un druide de pacotille face a des grands sages qui détiennent des vérités absolues émisent par eux même donc qui suis je pour la ramener?
    Bon tu ne va pas me jeter un sort toi aussi, doit je consulter Freya et Gunnhild pour faire un autre Nidstang ??? drunken

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 15285110

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Edis-w11
    Horapollon
    Horapollon

    Genre : Masculin Age : 29
    Bélier Date d'inscription : 21/03/2017
    Messages : 157
    Localisation : Le Kosmos

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Horapollon le Mar 27 Nov 2018 - 13:34

    Par contre, le fait d'arborer des symboles n'est pas lié à une mouvance : perso je porte un swastika stylisé autour du cou, les créateurs du drapeau et de l'hymne bretons ont été collaborationnistes (Olier Mordrel était même un SS convaincu, condamné à mort par contumace) et la première occurrence du triscèle, à la signification encore inconnue à ce jour (et non pas triskèle, je maintiens!) est arrivé en Bretagne dans les années 20 comme emblème d'un groupe indépendantiste et anti-sémite ! Cela empêche-t-il certains de les utiliser ? Pas que je sache, et ce sans arrière-pensée fascisante.

    Je pense que le plus important ici est l'impact du souvenir.
    Aujourd'hui le triscèle n'a pas de connotation fasciste dans la mémoire populaire. La plupart des gens ont tendance à faire la distinction entre une swatsika identique au mouvement nazi ou une swatsika droite, surtout si il s'agit d'un petit pendentif discret.

    Il y a quelques semaines nous récitions la parasha Noah dans ma synagogue, le récit de Noé et du déluge. S'en ai suivi une discussion autours de la relation entre l'homme et la nature menant jusqu'à une digression suite à une question afin de savoir si les cultes animistes et polythéistes étaient plus en phase avec elle que le monothéisme. Plusieurs pratiquants orthodoxes vivant aussi en Bretagne ont évoqués le cas de groupes druidiques dans le débat. La plupart ont un regard mi-amusé, mi-intéressé sur le phénomène mais toujours positif. Personne n'a pensé qu'il s'agissait de groupes fascistes et cela cela ne faisait pas écho à une mémoire existante. Les mouvements odinistes par contre sont clairement perçus négativement par la plupart de mes proches toutes religions confondues car justement à chaque fois que l'on en entends parlé, c'est en rapport avec cette mémoire bien précise.

    Ce qui va plus choquer, c'est d'ailleurs certaines pratiques comme le tatouage plus que le pendentif.
    Et certains symboles qui renvoie clairement à un souvenir comme des croix celtiques dans le cadre païen.
    Il m'est arrivé d'en voir tatouées sur des gens lors d'un rassemblement païen qui ont crée immédiatement un malaise chez beaucoup de personnes présentes tout culte confondu, car je pense qu'elle répondait à un souvenir beaucoup plus impactant et actuel qu'un triscèle.

    Quand on n'a pas de connaissance réelle du sujet, il ne coûte rien de qualifier les autres de psycho-rigides ou de Jacobins incapables d'adaptation, puisque bien sûr on a reçu le savoir divin et on en sait plus que tout le monde, y compris ceux qui ont froidement étudié le problème des décennies durant. Mais dans ce cas, comment expliquer que les scientifiques aient radicalement changé leur point de vue sur les Celtes en 50 ans à la suite des plus récentes découvertes et relectures, alors que la plupart des néo-druides, eux, continuent à ignorer totalement les dernières avancées et s'entêtent dans l'erreur, par exemple en célébrant le solstice d'été à Stonehenge ?

    Je pense que c'est tout simple.
    Les universitaires possèdent un réseau d'échange et de confrontation qui marche en cercle fermé, se basant avant tout sur l'autorité d'une méthodologie rigoureuse qui prône justement l'amélioration de la recherche par la remise en question.
    Pour ce qui est de Robert Graves, par exemple, s’agissant d'un bourgeois déjà très connu et apprécié du beau monde. Sa déesse blanche fut très rapidement mit sur un piédestal et utilisé dans le monde néo païen et occulte.
    Cependant il ne possédait aucune connaissance ou presque sur le monde celte, cet ouvrage n'est pas universitaire, l'auteur est romancier avant toute chose. La même année fut publiée une thèse sur les croyances celtiques irlandaises par le docteur Thomas Francis O’Rahilly, qui elle, fut totalement ignorée hors du monde universitaire -qui savait donc dès l'année de publication que l’œuvre de Graves était fantaisiste.

    Le problème réside plus dans le choix des sources utilisées par les chercheurs spirituels.
    Si il y a un groupe, il y a autorité, alors les scientifiques peuvent remettre en cause cette autorité et les divines paroles du grand druide/grande pretresse/grand chamane/autre et du coup, les ordres spirituels se remettent que très peu en cause par peur de perdre leur crédibilité. Les solitaires ne possédant aucune règle d'autorité tous les avis se valent peut importe l'origine, ce qui entraine le rejet de l'autorité que cela soit des universitaires ou celui des groupes.

    D'où le fait que l'information descende très peu d'un milieu à l'autre et qu'on reste plus dans une vision romantique.
    Les gens cherchant majoritairement un réconfort, une validité, qu'un apprentissage. Smile

    Amicalement
    Hora'
    Carnun
    Carnun

    Genre : Masculin Age : 48
    Verseau Date d'inscription : 22/01/2014
    Messages : 402
    Localisation : Tir na n-Og

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Carnun le Mar 27 Nov 2018 - 13:54

    Ivar a écrit:Je ressent beaucoup d'amertume venant de vos écrit surtout ceux de Carnun, Gwiddon lui est plus posé.
    Ah ce trait d'humour m'avait échappé... Gwiddon est plus posé mais il me semble que je l'entends bouillir, qu'il se retient, par décence, pudeur et respect, d'en dire plus...
    Moi aussi j'ai vu ces messages que nous t'avions écrits, repostés sur d'autres forums, et parmi eux des messages privés de Gwiddon.. Quant à moi, j'ai récemment vu que avais inséré des propos à moi dans un message (la rigueur orthographique faisant foi!), propos qui apparemment semblaient te plaire puisque tu ne me cites pas comme auteur Laughing ...
    Il n'y a pas d'amertume en moi, seulement une volonté de rétablir une possible vérité. je ne me dirais pas druide, mais cheminant, et la première qualité du druide est d'être rigoureux tant dans ses sources que dans ses propos. il n'y a pas de place pour l'approximation et le verbe erroné. Et je te retourne l'argument: pourquoi ressens-tu une hostilité systématique de la part de ceux qui ne font que te rappeler les fondamentaux d'une philosophie que tu prétends défendre? Je me sens parfaitement bien dans ma spiritualité, en est-il de même pour toi? Pose-toi cette question et réponds-y pour toi seul: si tu éprouve le besoin de chercher ailleurs ce qui devrait être ici, c'est peut-être que cette voie ne te convient pas.

    Ivar a écrit:je ne suis qu'un druide de pacotille face a des grands sages
    C'est toi qui le dis... Tu n'as rien à nous prouver, ton cheminement t'appartient, il est respectable, mais est-il druidique? Tu viens en affirmant que tu es druide reconstructionniste mais tu cites Thor comme t'ayant inspiré (veinard que tu es, moi je ne sais même pas si les dieux existent!) et tes sources sont toutes marquées néo-druidisme ou Asatru, comme cet Amorgen qui affirme que l'Asatru s'appelle aussi druidisme nordique  Shocked !!! Les propos avancés ont été décriés mille fois et sont en contradiction totale avec la réalité historique... Comment veux-tu être crédible? Comment se dire druide quand on puise à des sources au mieux étrangères, au pire totalement fausses?  Gwiddon t'oppose son parcours riche et bourré d'expériences, ses remises en questions permanentes, moi je contre tes arguments sur le plan archéologique et historique, en mouvement permanent et toujours susceptible de changer. Nous ne sommes pas des sages, nous n'affirmons rien, nous proposons et au besoin corrigeons quand nous le pouvons, mais cela reste une proposition éclairée par de longues études, pas une voie à suivre. C'est peut-être le vieux débat entre science et religion, mais ici en l'occurrence tu ne donnes qu'un ressenti personnel et tu poses comme vérité ce qui n'est que superstition voire supercherie.
    Toutefois je pense que ce débat est constructif, car même si tu refuses un autre regard, tu arriveras peut-être à comprendre pourquoi sur les autres forums tu rencontres sinon l'hostilité, du moins une indifférence polie.
    Maintenant si tu veux vraiment avancer sur cette Voie, il te faut seulement tenir compte des avis, des expériences des uns et des autres, en toute objectivité. Tu avais commencé sur le NOD, je te conseille d'y revenir et de compléter ce cours, il y a pleins de choses enrichissantes.
    Carnun
    Carnun

    Genre : Masculin Age : 48
    Verseau Date d'inscription : 22/01/2014
    Messages : 402
    Localisation : Tir na n-Og

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Carnun le Mar 27 Nov 2018 - 13:55

    Horapollon, je n'aurais pas dit mieux, tu es la voix de la sagesse te de la raison!
    avatar
    Invité
    Invité

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Invité le Mar 27 Nov 2018 - 15:42

    Merci Horapollon pour ton intervention.
    Ecoute Carnun on va en rester la je pense qu'on c'est tout dit et par les propos qui tu ma lancer au visage le terme "druide de pacotille" n'est pas tomber dans l'oreil d'un sourd (peut être un de mes futur psedo quelque part) je rappel qu'Ivar le Brocanteur c'est Evol (une personne d'un autre forum) qu'y s'était gentillement moquer de mes problèmes de santés et de mes rituels les qualifiant de "Brocantes" (il est vrais que j'aime faire beaucoup d'offrandes) connaissant l'Histoire d'Ivar Boneless (sans os) le psedo était tout trouver.
    Après vous pouvez bouillir hein... c'est pas moi qui met le feu sous la marmite.  Après j'ai mes tors aussi je manque de diplomatie. Ha au sujet du Druidisme "Nordique" comme tu site les sources je suppose que tu a fait les recherches a fond sur l'histoire de l'Ecosse? Et le fait que nombre de Païens son partie se réfugier en Ecosse (l'ouest et les îles) suites au événements de Haraldr hárfagri (Harald a la belle chevelure) et le fait que les Scandinaves qui se sont mélés aux populations aient vite appris le Gaélique. (bon c'est ce que dissent les historiens) hors a tort ou a raison le terme "Godi" ce traduite en "Draoidh" en Gaélique...  On retrouve nombre de trace des dieux nordiques aussi dans les traditions de ce pays ... Et en Irlande ??? Dublin a été crée mais tu crois que c'est qui qui la fait? Les Romains?  LOL geek
    Que dire aussi de la vie de Ferghus II un roi Ecossais qui a grandi en Norvège, tu crois qu''il n'avait pas de vie spirituel la bas? ou qu'il n'a jamais assister a des banquets rituel chère aux Ecossais et aux Norvègiens de l'époque...  ?
    Et puis comme tu dit je connais les dieux alors je ne fait qu'user de terme et de chose apprise chez eux, que la plupart du temps sont vérifiable quand même.
    Quand au terme "Asatru" il assez récent puisse que recrée en "1970" avec l'arriver du Christianisme le terme le plus ancien reste "Forn Seidr" quand même.
    Après les Druides d'ici pour la plupart se base sur les Romains, bon libre a eux, et même c'est assez logique comme la France et un pays Latin, d'autre inclue des éléments Chrétiens et Védiques, et encore d'autre des éléments Maçonniques. Qui sommes nous dans le fond pour nous juger entre nous...? Avant tout je pense que nous sommes des chercheur...
    Haa c'est pénible de toujours être attaquer sur des trucs ... Enfin normalement si tu est druide c'est que tu a les capacité ou que le travail d'initiation a été fait ? (après sa dépendra de quoi on parle aussi)
    Libre a tous d'avoir la théorie des cases pour philosophie... moi les seules cases que je connais c'est le monde des hommes d'un côté et celui des divinités de l'autre...
    Sans vouloir offenser je crois qu'Horapollon a déjà tout dit, je vais rester sur ses paroles...
    Après a chacun son chemin aussi. Je vous souhaite une bonne route.
    Bon aller je vous laisse j'ai ma brocante qui m'attend... lol!

    drunken Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 2188113550 Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 2137298796 Sleep


    Dernière édition par Ivar le Brocanteur le Lun 3 Déc 2018 - 1:53, édité 2 fois
    Horapollon
    Horapollon

    Genre : Masculin Age : 29
    Bélier Date d'inscription : 21/03/2017
    Messages : 157
    Localisation : Le Kosmos

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Horapollon le Mar 27 Nov 2018 - 16:30

    Qui sommes nous dans le fond pour nous juger entre nous...?

    Ba justement, on en revient à mon paragraphe du dessus.
    Personnellement, je suis universitaire donc je juge vos discours par rapport à la méthodologie historique et l'historiographie. Pour le moment toutes les informations que vous donner ne sont pas sourcées et vous prenez beaucoup trop de liberté dans vos interprétation pour juger votre travail de reconstructionniste ou comme étant même simplement historique d'un point de vue universitaire qui sont d'ailleurs totalement incompatible avec votre vision des choses comme vous affirmez:

    Et par forcément monter pour mes conceptions, ma façon de faire, c'est celle des mythes, pas la mienne.

    La vision du mythe est le ciment qui prendra forcément forme dans un moule idéologique, on ne peut affirmer restituer la pensée mythique. Après ce n'est pas bien grave, vous pouvez juste vous dire paien éclectique. Il y en a plein d'autres sur le forum, c'est le mouvement majoritaire actuel, je ne vois pas où est le problème. Smile

    Amicalement
    Hora'





    Contenu sponsorisé

    Druides : une autre manière de voir la vie - Page 2 Empty Re: Druides : une autre manière de voir la vie

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Aoû 2019 - 5:24