Wiccan Domhanda

Un forum Païen d'étude des différentes traditions païennes, mais également des Sciences Hermétiques, de l'Histoire de la magie, des différents rituels, des plantes et des cristaux. . .


    La religion minoenne

    avatar
    Invité
    Invité

    La religion minoenne Empty La religion minoenne

    Message par Invité le Mar 17 Déc 2013 - 22:42

    La religion minoenne est une religion tournée vers la nature et le culte de la végétation. Cela se remarque particulièrement au travers de dieux et de déesses qui meurent et renaissent chaque année, et par l'utilisation de symboles tels que le taureau (ou les cornes de taureau), le serpent, les colombes. Bien qu'elle disparaisse avec l'arrivée des Achéens puis des Doriens  néanmoins laissé sa trace dans les mythes et le panthéon de la Grèce classique.

    Le cycle de la végétation
    Les Minoens ont personnifié la végétation par un enfant divin ou un Jeune Dieu, qui meurt et ressuscite tous les ans. De même, la puissance créative de la nature prit les traits de la Grande Mère, qui apparait comme une femme portant son enfant dans les bras et aussi comme l'épouse du Jeune Dieu. Le Mariage sacré, l'union de la déesse et du dieu (qui meurt habituellement peu après son mariage) symbolise la fertilisation de la terre Les scènes représentées sur le sarcophage d'Aghia Triada serait une représentation symbolique de l'hiver qui finit et du printemps qui renait : c'est la mort et la résurrection de la nature3. Le Jeune Dieu n'est pas la seule divinité mortelle connue dans la religion préhellénique. Les Préhellènes, croyaient, semble-t-il aussi à la mort et à la renaissance d'une jeune déesse de la végétation. Les déesses mère et fille d'Éleusis ont probablement des racines préhelléniques, ceci étant suggéré par la relation entre leur légende et la culture des céréales, introduite en Grèce longtemps avant l'arrivée des Grecs
    La religion préhellénique survécut à la catastrophe minoenne, c'est à quoi nous devons la préservation des noms de quelques divinités préhelléniques mentionnées par les auteurs grecs et latins, ou trouvés dans des inscriptions grecques, comme Dictynna et Britomartis. La première doit être une déesse associée au mont Dicté, tandis que le nom de la seconde, qui signifie « Douce Vierge », est probablement un qualificatif de la jeune déesse.Velchanos et Hyakinthos sont des noms du dieu mortel tandis qu'Ariane, bien qu'on ait supposé que son nom était indo-européen, est une déesse de la végétation qui meurt tous les ans.
    Le Panthéon minoen
    La déesse-mère serait la plus ancienne conception de la divinité.  Elle est représentée au sommet d'une montagne parmi les lions lorsqu'elle symbolise la mère de la montagne ou la Maitresse des animaux, d'autres fois elle apparait comme une déesse à l'arbre, une déesse aux serpents, aux colombes ou aux pavots. Elle peut prendre une forme guerrière en portant épée et bouclier, elle peut être aussi déesse de la mer en voyageant sur un navire. Il existe des interprétations de ces images : on considère les serpents comme un symbole de l'aspect souterrain, ou comme la déesse elle-même sous sa forme animale ; les colombes seraient les emblèmes d'une déesse céleste, et les pavots les attributs d'une déesse mère qui endort les enfants.

    Le Jeune Dieu apparait sous les traits d'un dompteur de bêtes sauvages ou armé d'un arc avec un lion à ses côtés. Il est parfois accompagné d'un chevreuil ailé et d'un démon porteur d'un vase à libations, ou d'un griffon. On ne connaît pas son nom minoen, et il est difficile de le rattacher à un dieu grec
    Démons et autres créatures
    Dans les scènes rituelles, on voit apparaître aux côtés des divinités diverses créatures qui représentent peut-être les esprits de la végétation.
    Symboles sacrés
    Cornes Un des symboles les plus sacrés, en tous cas le plus fréquent, était la paire de cornes sacrées. Des cornes étaient installées sur les banquettes et les autels. Parfois, les cornes sont associées à des double-haches, des branches et des vases à libations. Ces cornes pouvaient être de toutes tailles : il existe des modèles réduits en terre cuite, en plâtre ou en pierre. De toute évidence, ces cornes sont une représentation sommaire de la tête du taureau
    Les cornes sacrées pourraient trouver leur origines en Égypte, où, même s'il xiste des différences dans les détails, on note également de nombreux points communs dont une tendance à considérer les objets comme symbole d'une déité Des similitudes entre la forme des bras de certaines idoles et la forme des cornes sacrées ont amené à faire une comparaison avec les bras de figurines égyptiennes prédynastiques dont les bras levés ressemblent étonnamment aux cornes minoennes, ce qui laisse imaginer qu'en Égypte comme en Crète existait un culte de la déesse-mère prenant la forme d'une vache, et qu'une réminiscence d'un tel culte existait au travers de cette attitude.
    Le symbole de la double hache possède une grande importance également..






    sources : wikipedia et arte
    Blessed Be


    Dernière édition par selenite le Mar 17 Déc 2013 - 23:07, édité 2 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    La religion minoenne Empty Re: La religion minoenne

    Message par Invité le Mar 17 Déc 2013 - 22:45

    La religion minoenne 28368210

    Souvenir de Chania (Crète)

      La date/heure actuelle est Lun 22 Juil 2019 - 14:36