Wiccan Domhanda

AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Brigit (Brigandia) et le 2 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Dim 12 Jan 2014 - 16:23

Brigid
Brigid était la déesse la plus puissante et la plus connue de la mythologie celtique.

On retrouve son nom avec des prononciations et des graphies très différentes selon la localisation géographique comme: Brighid, Brigit, Bríd, Brigid, Bride, Bridey, Briggidda, Brigantia dans le nord de l'Angleterre, Brigindo en Gaule...
Vénérée dans tout le monde celte, Brigid était était une déesse de la guérison et de la fertilité. En particulier, elle assistait les femmes en couches.

On raconte que, lors de sa naissance, au lever du soleil, un colonne de feu s'est elevée au dessus de sa tête de tell sorte qu'on aurait pu croire que sa maison natale était la proie des flammes. Ce rapport avec le feu se trouve aussi concrétisé par d'autres pratiques. Chaque soir la maitresse du logis en recouvrant le foyer de cendres demandait la protection de Brigid. Elle était aussi la patronne des forgerons.

CULTE.

Son culte fut particulièrement répandu en Irlande et dans le nord de la Bretagne insulaire. Un chroniqueur médiéval du Pays de Galles, a écrit qu'à son époque un feu a été maintenu allumé en permanence dans son sanctuaire de Kildare, en Irlande. Son culte a perduré bien après la christianisation de l'Irlande.
Elle fut assimilée à Sainte Brigitte patronne de l'Irlande qui naquit vers 453 mais aussi à Sainte Bride, sage-femme de la Vierge Marie. On prétendait d'ailleurs qu'elle pouvait nourrir les animaux sans diminuer pour autant la nourriture des hommes.

Brigid
Sainte Bride transportée à Bethléem afin de nourrir Jésus-Christ d'après John Duncan
Croix
La tradition de fabriquer des croix de Brigid la veille de Imbolc (le 1er février , période de lactation des brebis) s'est perpétuée. Ces croix sont faites de feuilles d'herbe ou de paille. L'apparence de la croix pouvait changer selon la tradition culturelle locale, mais la symbolique demeurait la même: la croix qui était suspendue dans la maison, devenait un talisman de protection contre les mauvais esprits et le feu.

AVATARS.

Dans la mythologie de l'Irlande celtique, Brigit est la divinité féminine unique ; elle est fille du Dagda . Sous le nom de Brigit, ou encore sous ceux de Dana, Ana ou Anu, elle est la mère des dieux et la patronne des poètes, des forgerons et des médecins. Mais Brigit n'est guère citée dans les textes mythologiques et épiques, parce qu'elle a été supplantée par sainte Brigitte, devenue patronne de l'Irlande à côté de saint Patrick. Sous d'autres noms, elle est un personnage important des principaux récits, en particulier dans l'ensemble qui a pour titre Tochmarc Étaine (« Courtise d'Étain »). Elle y apparaît sous les noms de Boand (bo vinda, « vache blanche ») et d'Étain / Eithne.

Sous le nom de Boand, elle est l'éponyme de la Boyne et la mère du dieu de la Jeunesse, Mac Oc ou Oengus, fruit de son adultère avec le Dagda. La légende raconte qu'après sa faute elle alla à la source magique de la Segais pour se purifier. Mais l'eau de cette source était si pure qu'elle brûlait comme le feu et nul ne pouvait en approcher sans l'accord de son propriétaire, Nechtan (autre nom d'Elcmar ?). Alors, Boand, par défi, fait le tour de la source dans le sens contraire de la marche du soleil. L'eau jaillit et la mutile, lui enlevant un œil, un bras et une jambe. Elle s'enfuit et, poursuivie par l'eau, provoque par sa course jusqu'à la mer le jaillissement de la Boyne.

Sous le nom d'Étain, elle est donnée en mariage à Midir. Mais la première femme de ce dernier, Fuamnach, la transforme par jalousie en une flaque d'eau, puis en un ver de taille infinitésimale qui, chassé par le vent, tombe dans la coupe de la femme d'un héros d'Ulster. La femme l'avale et donne naissance à Étain, non pas comme déesse mais comme simple femme. Dans cet état, Étain est reine d'Irlande et devient l'épouse du roi Eochaid. Plus tard, Midir reviendra enlever Étain à Eochaid et il l'emmènera définitivement dans l'Autre Monde.

Sous le nom d'Eithne, elle est la personnification allégorique de la souveraineté de l'Irlande, l'épouse de Lug. Mais, sous le nom de Morrigan, « Grande Reine », elle est la déesse de la Guerre et une satirique épouse du Dagda.

Sous le nom de Korrigan c'est la déesse guerrière, ou bien celle de la souveraineté.

Sous le nom de Macha elle est responsable de la faiblesse des Ulates
Source : mythologica.fr
-------------------------------------------
Imbolc (2 Février)

Tana http://www.traditionalwitch.net/home.html/_/esoterica/festivals-sabbats/imbolc-r33
© Traditional Witch 2006
Traduit et adapté de l'anglais par Iridesce

"Cette fête païenne a été christianisée en tant que Purification de la Vierge Marie au temple après son accouchement. On la connait aussi sous le nom de Chandeleur, ce qui tire son origine de l'ancienne coutume païenne consistant à allumer des torches en l'honneur de la Déesse de l'hiver. L'Eglise adapta cet usage en allumant des chandelles pour la Vierge Marie, et en disant une messe spéciale pour bénir les bougies qu'on utiliserait dans l'année pour le culte chrétien. Imbolc tire son nom gaëlique de la première traite des brebis, dont la lactation était le signe de l'arrivée prochaine du printemps. Certaines Sorcières traditionnelles préfèrent l'appellation de Fête des Lumières, ou de "Coup de fouet" (NdT : "Quickening" dans le texte original, littéralement : "stimulation", "accélération").

Dans la Sorcellerie traditionnelle, Imbolc, la Fête des Lumières, est une époque de naissance, de purification et d'initiation. C'est un moment propice au nettoyage de printemps, aussi bien spirituellement que matériellement, et pour chasser l'esprit de l'Ancienne Année. Certains opèrent pour cela un rituel de bannissement et nettoient ensuite le cercle, le lieu de rencontre ou leur propre espace sacré avec du sel. C'est également, d'après la tradition, la dernière sortie de la Chasse Tumultueuse. Si le rituel est accompli dehors, certains quittent les lieux en soufflant dans une corne et en faisant toutes sortes de bruits furieux sensés rappeler cette Chasse.

Cette fête est consacrée à la Déesse celte du feu et du soleil, Brigid. Christianisée sous le nom de Sainte Brigitte ou de Sainte Bride, elle passe pour avoir été la sage-femme ayant présidé à la naissance de Jésus, et avoir été sa mère nourricière. La légende de Sainte Brigitte dit qu'elle serait née 'ni dans la maison, ni en dehors de la maison", sa mère aurait accouché sur le seuil, un pied dehors et un pied dedans. Il est évident qu'on peut voir en Sainte Brigitte l'expression d'une Déesse née sur une frontière, une divinité de "l'entre temps" situé entre l'hiver et le printemps.

La Déesse Brigid avait de nombreux attributs. Elle régnait sur le feu sacré, la guérison, la prophétie, la poésie, la naissance des enfants et la forge. On peut établir un lien entre elle et une autre déesse celtique, Brigantia, "Puissante Reine", qu'on vénérait dans le Nord de la Grande-Bretagne, ainsi qu'avec Morrigane, la triple déesse de la guerre, de la mort et de la sexualité.

Pour certains Sorciers, Brigid incarne le rôle important de la Déesse Lumineuse. En tant que telle, elle est sensée incarner la spirale de la Main Droite. Elle est la polarité femelle de l'énergie créative qui entoure la Terrre, et sa présence se focalise à des endroits particuliers de la surface du globe. Des puits et des sources sacrés furent dédiés à Brigid une fois qu'il fut déterminé qu'ils ne pouvaient être contaminés par le mal cyclique libéré par la Terre Mère. Les Anciens peuples de nos îles savaient que la Déesse pure et chaste était à la fois la mère de l'inspiration et de la destruction. L'amour, la poésie et l'inspiration étaient grandement favorisées et renforcées en captant l'énergie des lignes de Ley à des moments appropriés.

Le principal symbole de Brigid est la roue solaire, ou roue de feu, et c'est une version de l'ancienne swastika qui représente la force de vie cosmique. La roue solaire de Brigid voyage de gauche à droite, dans le mouvement deosil du soleil, contrairement à la version nazie du symbole qui est inversée.

Cette roue solaire, faite de joncs entretissés, fait partie de la célébration d'Imbolc, et on la suspend volontiers au-dessus des portes, des fenêtres ou des berceaux pour en éloigner le mal.

La tradition des campagnes dit que les vipères sortent de leur nids pour la première fois le jour de la Chandeleur. Une ancienne comptine écossaise dit :

"Aujourd'hui c'est le jour de Bride,
Le serpent doit sortir du trou,
La Reine va sortir de la butte,
Je ne ferai pas de tort au serpent,
Le serpent ne me fera pas de tort."

("Today is the day of Bride,
The serpent shall come from the hole,
The Queen will come from the mound,
I will not molest the serpent,
The serpent will not molest me.")

Ceci symbolise l'émergence de la Déesse printanière hors de la Colline Creuse du Monde d'En-Dessous. Le serpent est le symbole de l'énergie de la terre qui recommence à s'écouler au travers du pays pour le fertiliser et y infuser une vie nouvelle.

Dans la mythologie celtique, la saison sombre qui s'étend de Samhain à Imbolc est régentée par la Cailleach, la Vieille Femme. On dit qu'elle vit sur la montagne Ben Nevis (NdT : en Ecosse, la plus haute montagne des îles britanniques) et que durant la Nuit d'Hiver elle lave son plaid jusqu'à ce qu'il soit blanc ; de ce lavage sont issues les premières neiges montagneuses. Elle possède également un Bâton ou une Baguette de Déflagration en prunellier qu'elle utilise pour détruire la végétation, faire tomber le feuillage des arbres et faire monter les vents hivernaux. Brigid et la Cailleach sont deux aspects de la Déesse, celle qui réside En-Dessous, la Mère Sombre, et celle qui réside Au-Dessus, la Déesse stellaire universelle.

Certains traditions soutiennent que la Cailleach et Brigid sont une seule et même Déesse. Durant la Veillée d'Imbolc, la Cailleach voyage jusqu'à Tir-na-nog (le pays de la Jeunesse Eternelle) et y trouve un puits de jouvence ; elle s'y abreuve et se transforme en une belle jeune fille, tandis que son bâton de déflagration noir se change en une baguette du guérison blanche. Au contact de cette baguette, l'herbe redevient verte et les perce-neiges commencent à fleurir.

Où que vous soyez à Imbolc, souvenez-vous que le Printemps s'en vient !"

Source : Iridesce in LWE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Dim 12 Jan 2014 - 20:51

Ce sera mon premier Imbolc cette année et j'avais du mal à savoir quoi faire de cette célébration. Je m'en fait une idée plus familière grâce à ton post. J'ai beaucoup aimé le descriptif sur la déesse lumineuse, la célébration de la main droite. C'est un concept qui me parle bien et dont je vais avoir besoin pour sortir de l'hiver. La purification aussi.
Revenir en haut Aller en bas
tasagi


avatar

Genre : Féminin Taureau Messages : 1442
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 31
Localisation : valland

MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Dim 12 Jan 2014 - 21:14

Pareil pour la purification, je vais me faire un petit rituel bien comme il le faut, adapté de ceux que j'ai vu pour Chalchicutliue (par le feu puis l'eau)

J'adore le symbole de la roue de feu! Il n'y avais pas une fête ou l'on en faisait bruler une qu'on lancais le long d'une colline? Je crois aussi qu'au japon, pour la fête des lumières, on enflamme de grands Kanjis sur le flanc d'une colline, ca resplendit dans la nuit. On avait fait aussi des lancer de lanterne avec une amie (ceux pour lesquels on allume un petit cube, on attend que le papier gonfle, puis on lache la lanterne et on la regarde s'envoler dans le ciel)

Enfin je m'égare comme d'hab, revenons en a Brigid! Je me souviens que je m'y étais pas mal intéressée a une époque avant d'aller voir ailleurs si j'y étais , mais je n'y étais pas.

Bizarre, dans ton article ils disent que Morrigan est un des aspects de Brigid?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Lun 13 Jan 2014 - 8:03

Selon moi, dans les religions "primals"(*) (je préfère ce terme à primitives), le chamanisme n'est pas loin et donc les divinités sont hors du temps et peuvent se présenter sous divers avatars. Je crois que ce sont surtout les grecs qui ont rationalisés les religions et, si cela peut les rendre plus perceptibles, plus rationalisables, je trouve que c'est souvent au détriment du divin. La rationalité est comme une chaîne qui nous rattache au rocher des illusions sociétales. Si tu veux t'envoler, il te faudra bien te défaire de tes chaînes. lol! 


*comme le cri primal, le premier chant de notre venue au monde, avant que les brumes ne dissipent notre connexion au divin... Ceci est juste une théorie, une hypothèse, ou, qui sait, peut être une souvenance diffuse du chant des licornes (je suis en verve, aujourd'hui  drunken ).
Meuh non, je n'ai ni bu, ni fumé (d'ailleurs je bois rarement, peu et que dans des occasions publiques dites festives et je ne fume pas) mais j'ai du tomber dans la marmite d'une potion de planage intégrale étant petit.... Un rituel, certaines musiques, parfois même une pensée m'envoient en orbite à grande vitesse. Cela est sans doute du à quelque nostalgie lunaire et lieu d'une araignée dans le plafond, j'ai sans doute quelque farfadet .... lol!
Revenir en haut Aller en bas
tasagi


avatar

Genre : Féminin Taureau Messages : 1442
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 31
Localisation : valland

MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Lun 13 Jan 2014 - 9:50

Citation :
peut être une souvenance diffuse du chant des licornes

Qui est venu en premier, la licorne ou le dragon Very Happy?

Ouiii je sais il faut TOUJOURS que je trouve une réponse a tout! A croire que tout ce qui est réputé insondable me donne envie d'être appréhendable vis a vis de mes yeux de léopard des neiges :X

Je cherche personnellement a l'apréhender en trouvant un nouveau langage, de nouvelles associations, qui si absurdent qu'elles paraissent, en se rapporchant plus du rythme, permettent de révéller aux yeux du coeur ce qui est habituellement trésor des brumes (tu vois! Je peux être aussi barrée que toi!)

Je RE cite Rimbaud parce que c'est mon idole


"Je dis qu'il faut être voyant, qu'il faut se faire voyant.

Donc le poète est vraiment voleur de feu. Il est chargé de l'humanité, des animaux même; il devra sentir, palper  , écouter ses inventions ; si ce qu'il apporte de là bas a forme, il donne forme: si c'est informe, il donne de l'informe. Trouver une langue;
- Du reste, toute parole étant idée, le temps d'un langage universel viendra! Il faut être académicien, - plus mort qu'un fossile, - pour parfaire un dictionnaire, de quelque langue que ce soit. Des faibles se mettraient a penser sur la première lettre de l'alphabet, qui pourrait vite ruer dans la folie! -
Cette langue sera de l'âme pour l'âme, résumant tout, sons , parfums, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant. Le poète définirait la quantité d'inconnu s'éveillant en son temps dans l'âme universelle : il donnerait plus - que la formule de sa pensée, que la notation de sa marche au Progrès! Enormité devant norme, absorbée par tous, il serait vraiment un multiplicateur de progrès!"
Revenir en haut Aller en bas
DANA


avatar

Genre : Féminin Cancer Messages : 1212
Date d'inscription : 02/12/2013
Age : 57
Localisation : ILE DE FRANCE

MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Lun 13 Jan 2014 - 10:31

cool, merci pour les infos, mais je me pose une question : où vais je trouver de la paille pour faire ma petite croix (dans tout ce béton urbain ?)
Je sens que ça va se transformer en dessin (une fois de plus  Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
siannan


avatar

Genre : Féminin Capricorne Messages : 343
Date d'inscription : 16/08/2013
Age : 32
Localisation : Marne

MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   Lun 13 Jan 2014 - 11:14

Citation :
cool, merci pour les infos, mais je me pose une question : où vais je trouver de la paille pour faire ma petite croix (dans tout ce béton urbain ?)

dans les environs de Paris on peut en trouver. Les joncs poussent souvent dans des lieux humides, près de lacs, ou en forêt dans des coins un peu dégagés et pas trop entretenus.
Revenir en haut Aller en bas
http://grotte-sacree.geekwu.org
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Brigit (Brigandia) et le 2 février   

Revenir en haut Aller en bas
 

Brigit (Brigandia) et le 2 février

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brigit (Brigandia) et le 2 février
» Évangile et Méditation du Mercredi 6 février 2008
» Évangile et Méditation du samedi 2 Février 2008
» Neuvaine à ND de Lourdes du 2 au 10 février
» La Chaussée-sur-Marne (Marne), journée du 3 février...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wiccan Domhanda :: LES MYTHOLOGIES ET TRADITIONS PAÏENNES :: Tradition Celtique :: Les Dieux Celtes-